AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 black, the dark of ages past (morten)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
i take my decisions
avatar
i take my decisions
Hiboux : 10 Avatar : Eddie Redmayne Crédits : Schizophrenic

Âge : Trente deux ans, la sagesse en option
Nature du sang : D’une pureté sans faille. Ni une fierté, ni un avantage. Rien de plus que du sang
Statut civil : célibataire, le cœur aussi en pagaille que sa tignasse.
Patronus : Lièvre, agile et prompt à mieux se faufiler dans les dédales de l'existence
Amortentia : Parchemin neuf, terre humide & huile de lin

MessageSujet: black, the dark of ages past (morten)   Mer 2 Mar - 16:32


Morten Vernersen
red, a world about to dawn

carte de sorcier
nom, prénoms : L’onde clapotant aux abords des berges. Le cristal de l’eau dans les notes d’un nom qui s’y associe. Vernersen, il roule sur la langue avant qu’elle ne fourche. Nulle prétention, seulement le rythme d’une vie scellée avec celui des vagues. Morten, le prénom d’un ancêtre, offert au premier né de la famille. Le seul, l’unique. Celui qui reste, celui sur qui tout repose. âge : 32 ans. Autant de taches de rousseur sur le visage, la sagesse de l’âge abandonné derrière les rides au coin de ses yeux, symboles d’une vie de rire et de sourire. Sillons tracés dans la finesse de traits jugés étranges, cachant les douleurs et les blessures. date, lieu de naissance : Les élans crépusculaires du 13 novembre 1883 ont salués la naissance de Morten. Les canaux de Copenhague lui ont servi de berceau. origines : Inscrites dans ses veines, dans les nuances cuivrées de ses cheveux et dans cet accent qui chavire ses cordes vocales, le Danemark en patrie. Dans le cœur et dans le sang. Il en est fier, de cet héritage qui est le sien. nature du sang : D’une pureté sans faille. Ni une fierté, ni un avantage. Ce n’est que du sang, rien de plus à ses yeux. La déchirure d’un monde ravagé. Les boites dans lesquelles il faut se ranger et qui dictent toute une vie. Très peu pour lui, la nature de son sang ne devrait pas brider les sorciers, les séparer. C’est une hérésie à ses yeux, une bavure qui se doit d’être effacée. Pur ou non, quand il coule, le sang a la même couleur. statut civil : Aussi libre que ses idéaux. Morten est célibataire, le cœur aussi en pagaille que sa tignasse. Trop épris de liberté, il a encore toute la vie devant lui. Les années de plaisirs éphémères qu’il ne veut pas perdre, pas tant qu’il n’aura pas la certitude d’avoir trouvé l’âme qui le fera chavirer. profession : Pour un être amoureux des mots et des lettres, capables de les manier pour en faire des armes aussi redoutables que la plus affutée des baguettes magiques, il était certain qu’il s’orienterait vers une carrière de journaliste. Il a le talent d’écrire ce qui touche, heurte ou blesse. Mélange habilement le sérieux et l’humour pour mieux coucher le capharnaüm de ses pensées sur le papier.  don : Le miroir de l’âme. L’écho des souvenirs perdus. Le jeu, le théâtre de la vie qui se dessine sur ses traits. Ils sont les siens ou ceux d’un autre. Les courbes d’une femme ou la rudesse d’un homme, il est lui et bien d’autre. Un Métamorphomage. Il joue ses rôles pour mieux atteindre ses buts. S’approcher de l’ennemi sans attirer les soupçons, réconforter les cœurs éplorés. L’ambivalence dans un seul corps. La malice dans le vert de ses yeux.  maison : Baldr. Le rouge et l’orange, fièrement porté. Comme pour s’assortir aux nuances de sa tignasse.  Des valeurs profondément ancrées dans son âme, et une maison qui sera à jamais la sienne.  baguette : Une baguette taillée dans du bois de vigne, flexible et rapide, longue de 31 cm et contenant en son coeur un  cheveu de poliévik. patronus : Un lièvre.  epouvantard : Lui-même, de l’encre engluant ses mains et les lèvres scellées. L’écrivain contraint de se taire, incapable d’écrire et de laisser parler ses pensées.   amortentia : Le parchemin neuf, la terre humide et l’huile de lin.  groupe : Empty chairs at empty tables
salveo maleficialumos maximahominum revelio


salveo maleficia.
quel est votre avis sur le tsar ?
La monarchie absolue, ou une dictature savamment déguisée derrière le velours et le faste. Derrière quatre pauvres petites lettres qui apposent chez le sang-pur une profonde aversion. Le tsar n’est rien de plus qu’un imposteur au derrière bien posé sur des coussins moelleux. Quand ses sujets sont en train de se déchirer sous ses pieds. Les têtes couronnées sont faîtes pour tomber. S’il est un adepte des paroles bien formulées et des mots acérés, Morten sait que leur efficacité à ses limites. La cour royale et toux ceux qui la peuplent ne sont que des moutons aux yeux fermés. Des bêtes de foire qu’il faut abattre au même titre que le berger qui tire les ficelles de cette joyeuse mascarade.  

que pensez-vous de l'entrée des sang-mêlés à durmstrang ?
Une belle fumisterie. La beauté d’un geste aussi hypocrite qu’inutile et qui arrive bien tard. Trop tard. Et sans fanfare, elle tombe comme un cheveu sur la soupe. Ce n’est pas de cette manière qu’il aurait voulu que les choses se fassent, bien qu’il ne soit qu’un spectateur de ce changement et non un véritable acteur. C’est un changement tardif, trop succin pour être vraiment efficace. Pas après autant d’années d’absence et de méprise. Morten ne se voile pas la face pour autant : l’arrivée des sang-mélés à Durmstang risque de causer plus de mal que de bien. Une sage décision en somme, prise au mauvais moment et pour de bien sombres raisons. Ce fut un moyen de faire taire le murmure de la résistance. Choquer les esprits échauffés pour mieux les réduire à néant. Un changement de mentalité est impossible quand il est ancré depuis si longtemps dans les esprits.

que représente l'esclavage des sang-mêlés pour vous ?
Une abomination. La révolte dans le cœur et l’amertume sur la langue. Asservir ses semblables est une chose qui le dépasse. Il n’a été dit nulle part qu’un sorcier dont le sang n’est pas pur est inférieur à ceux qui se trouvent en haut de l’échelle. La pureté ne fait pas le sorcier, ne garantit pas la réussite de ses sortilèges et encore moins la qualité de son esprit. L’esclavage le rebute, fait courir un vent de colère sur sa peau. Morten l’a en horreur, et s’en cacher est une chose bien difficile pour lui. Fils de sang Pur, il a été le premier spectateur de l’esclavage des Mélés. Contraint de se plier à la volonté de son père et son amour pour la suprématie du sang.

quelle est votre position vis-à-vis de la résistance ?
Si ce n’est pas inscrit en lettre de feu sur son front au premier regard, Morten est un résistant. Un pur, comme son sang. Ses idéaux se rapprochent étrangement de ceux qui forgent les fibres de la résistance. Il partage les rêves de cette cause qui est juste à ses yeux. Ravale les préjugés et s’extirpe de la boite dans laquelle la nature de son sang aurait dû le maintenir enfermé. Loin d’être stupide cependant, il préfère la discrétion plutôt que l’action irréfléchie. Publiant des écrits tranchants sur la caste royale sous un pseudonyme. Malgré son avis plus que tranché sur la question de la pureté du sang, il tient à sa peau. Petite vie aussi insignifiante soit-elle, il refuse de la gâcher stupidement. Il sera néanmoins le premier à sortir de sa discrétion pour prendre les armes le moment venu.
Dans cette partie vous rédigerez dix anecdotes si elles sont listées et cinq si elles sont détaillées.
UN – Morten ne tient pas en place. Il a besoin d’espace et de bouger pour ne pas sombrer dans la mélancolie. Cette incapacité à tenir en place, l’a poussé à parcourir bien des pays. Il s’efforce du mieux qu’il peut se s’astreindre à l’immobilisme. Pour quelques minutes avant que tout ne recommence. DEUX – Il est une déception aux yeux de son père. Fils unique d’un Sang Pur ancré dans ses idéaux conservateurs et élitistes. La honte de la famille qui n’a eu de cesse de plonger l’homme dans un désarroi affligeant aux fils des années. Trop fragile, trop turbulent pour se concentrer sur quoi que ce soit. Que Morten s’amourache d’un esclave deux ans avant son entrée à Durmstrang a été le coup de grâce. L’impureté et l’attrait pour les êtres du même genre, l’opprobre à son plus haut degré. Les deux hommes ont passés les deux années suivantes sans s’adresser la parole, à s’éviter royalement, en parfaits étrangers. TROIS – Morten a perdu sa mère à onze ans. Son modèle, sa lumière. Il lui réservait sa tendresse et lui offrait ses instants de calme sans réserve. Ses nourrices ont fait les frais de sa solitude, incapables de calmer les élans colériques et violents de l’orphelin. Il se raccroche au souvenir de sa mère, et comme pour parfaire un attachement trop rapidement brisé, l’identité qu’il affectionne le plus et qu’il prend le plus souvent, a des traits semblables à ceux de sa mère. QUATRE – Enfant solitaire, et peu bavard, c’est dans les livres que Morten trouvait refuge. Forgeant son amour des mots et des belles paroles au fil de ses lectures. Ses années à Durmstrang lui ont permis de se trouver une voix. Sortir de sa solitude et son mutisme. De ses années de silence, il conserve un grain de voix fragilisé, grave et qui se brise parfois. De cet amour des textes, il en retire une plume aiguisée et critique. L’encre en guise d’arme pour frapper fort et faire mal. CINQ – Si son patronus a la forme d’un lièvre, sa vision elle se rapproche de celle d’une taupe. Depuis gamin, il est incapable de voir correctement les choses qui sont trop proches de son nez. S’il s’est efforcé de vivre avec, il s’est résolu à porter des lunettes le jour où il a eu le malheur de confondre son encrier avec sa tasse de thé. Petite erreur de parcours s’ajoutant à une liste déjà bien longue.  
hominum revelio.
Dans cette partie vous rédigerez un mini-rp d'environ 200 mots soit sur la répartition de votre personnage ou son rite de passage ou d'un moment qui l'a marqué du passé si votre personnage n'est pas allé à Durmstrang (comme par exemple le jour de sa vente s'il est esclave).

Au-dessus des brumes, le coup de sifflet brise le silence. Retentit dans le néant et dans les cœurs des élèves, jusqu’à lors immobiles. Le cœur battant, les échos du sifflement se brisent contre les oreilles de Morten. C’est la peur qui se rue dans ses veines. Qui se partage le corps avec une adrénaline pure. Elle se distille dans tout l’organisme pour le pousser en avant. Tendre les muscles pour mieux le propulser dans les eaux noires qui se dessinent sous la brume. Le froid est saisissant. Le temps d’une infime seconde il s’infiltre sous le vêtement, jusque dans la moindre fibre de son être. Les poumons se font de plomb et l’air devient rare. La volonté, c’est ce qui pousse la plupart des élèves à avancer malgré la glace qui lacère les chairs et ces ténèbres qui terrifient. Excellent nageur, Morten finit par sortir de sa stupeur léthargique pour rattraper ceux qui ont été les premiers à réagir. Il s’enferme dans sa propre bulle, ne prête aucune attention à ceux qui renoncent.  La traversée se passe sans ambages, à tel point qu’il finit par se dire que ce n’est qu’un parcours de santé. De la nage dans sa forme la plus basique, comme ce qu’il avait l’habitude de faire.  L’inquiétude du jeune homme se change en une délicieuse fierté.
L’égocentrisme d’un être certain d’atteindre la rive dans les premiers. L’espoir vacille et se change en un hoquet de surprise lorsqu’une entrave vient s’enrouler autour de sa cheville, arrêtant la course et tirant le corps maigrelet dans les profondeurs sans lui laisser le temps de seulement prendre une bouffée d’air. Le rivage à portée d’yeux, Morten se retrouve enseveli sous les eaux saumâtres. Le cœur dans la gorge, c’est la rage d’échouer si près du but qui fuse dans ses veines qui pousse le jeune homme à redoubler d’efforts pour remonter à la surface. Jouer des pieds pour frapper et détacher la créature qui s’agrippe. Le temps suspendu au-dessus de ce point d’eau, la lutte s’achève dans la douleur. Le goût du sang sur la langue, Morten se traîne jusqu’au rivage et s’extirpe des eaux, le mollet en sang. Sa première victoire, et une affreuse cicatrice qui sera propice aux discours héroïques. S’il s’en sort.

pseudo, prénom : Morty, fall of rain. âge : 25 printemps.  pays : france.  avatar : Eddie Redmayne.  inventé, scénario, prédéfini : scénario.  crédits : Schizophrenic (ava), sirredmayne (gifs).  commentaire :    

ZORN UND WUT
copyrights 2016  zorn und wut - none copies authorized
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i take my decisions
avatar
i take my decisions
Hiboux : 10 Avatar : Eddie Redmayne Crédits : Schizophrenic

Âge : Trente deux ans, la sagesse en option
Nature du sang : D’une pureté sans faille. Ni une fierté, ni un avantage. Rien de plus que du sang
Statut civil : célibataire, le cœur aussi en pagaille que sa tignasse.
Patronus : Lièvre, agile et prompt à mieux se faufiler dans les dédales de l'existence
Amortentia : Parchemin neuf, terre humide & huile de lin

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Mer 2 Mar - 16:32


look down
everyone equals when they're dead


- chapter one -

Femme à la santé fragile, sorcière émérite et derrière héritière d’une famille de sang pur sur le déclin, elle est devenue l’épouse d’un homme qu’elle ne connaissait que de nom. Aussi calme et violent que les flots berçants la ville dans laquelle on l’entraîna sans lui demander son avis. Sans l’aimer. La fantasque sorcière est devenue une épouse modèle, malheureuse dans son couple, heureuse en public pour sauver les apparences. Et après des années de mariage insipides, sans enfants, les seuls qu’elle put donner à son époux mourant dans les jours suivants la naissance, Aslaug Vernersen finit par se dire que sa vie serait aussi lente et calme que l’eau coulant dans le canal en bas de chez elle. Jusqu’à ce triste jour, morne et brume, où les pleurs d’un nouveau-né brisent le silence. Sa renaissance. Sa lumière dans les ténèbres de sa vie mondaine. La pureté du sang renouvelé pour l’un, la promesse d’un être à aimer de son cœur pour l’autre. Morten, l’unique. Le sien. A elle et personne d’autre. Ce bambin aux quelques cheveux roux et à la peau aussi laiteuse que celle de sa mère. Son reflet. L’union de deux âmes perdues qui se forge dès les premiers instants, dans le premier sourire que la mère échange avec son fils. La jeune mère refuse l’aide des nourrices, de ces esclaves qu’elle juge indignes. Dont la vilénie pourrait entacher la pureté de son fils. Jalousement, Aslaug l’enferme dans son monde, ne s’en sépare que lorsque cela devient une nécessité. Le fils et sa mère s’isolent dans leur univers, abandonnent la rudesse du père et ses humeurs affreusement changeantes pour se réfugier dans la chaleur tendre de la chambre à coucher d’Aslaug. A la manière d’un Lumos Maxima savamment lancé, la lueur finit par vaciller. La fragilité rattrape le bonheur de la jeune maman. Comme un rappel d’une condition ignorée pendant trop longtemps. Comme pour lui faire comprendre qu’elle peut le perdre à tout instant, cet enfant. Ce morceau de son âme qu’elle ne pourra certainement pas voir grandir comme toute mère le désire.

- chapter two -

La nourrice se retrouve écrasée contre la porte d’entrée. Poussée sans ménagement par le gamin qui se rue à l’intérieur sans prendre la peine d’ôter ses souliers crottés. Il piétine dans le hall d’entrée, et se rue dans les pièces de la demeure pour arrêter sa course devant une porte close. La chambre de sa mère. Perplexe, Morten fronce les sourcils et tourne la poignée. Rien ne bouge. La porte n’est jamais fermée. Pas pour lui. Alors il frappe, doucement. Pour n’obtenir aucune réponse. Seulement le silence, comme celui qui l’entoure alors qu’il reste planté là, dans ce couloir vide. Dans un soupir, il finit par s’assoir à côté de la porte, prostré, déterminé à attendre le retour de sa mère. Sa nourrice et une autre sang-mêlée passe devant lui, apposant des regards plein de compassion sur la petite frimousse. Il ne comprend pas vraiment pourquoi elles le contemplent de la sorte. Et si les premières minutes, Morten a été capable de s’occuper l’esprit, maintenant qu’il n’a plus rien à faire, l’attente fait courir des fourmis dans ses pieds. Il se lève, se tourne une nouvelle fois face à la porte et y colle son oreille. Il n’entend que le bruit de sa propre respiration. Un écho de plus qui l’irrite, et qui finit par achever sa détermination. D’un pas lourd de gamin mécontent, Morten revient vers le salon. Pour y trouver son père, debout face à un autre homme. Un médecin visiblement. « - Morten, ta mère nous a quitté. » Il ne comprend pas tout de suite. Ne veut pas comprendre, s’apprête à demander bêtement où elle a bien pu aller quand l’évidence vient se coller sur son front. Il savait sa mère malade, mais pour lui le mal passerait. Planté dans l’encadrement de la porte, Morten fixe son père tout en papillonnant des cils. Tout le gamin s’effondre dans un reniflement. Les petits poings se serrent et la crise gagne la surface. Les pleurs déchirent le silence religieux, mais ne parviennent pas aux oreilles du nouveau veuf qui se tourne déjà pour reprendre sa conversation. La nourrice tente alors d’attraper la main de Morten pour le faire quitter la pièce. Le geste est vain et se brise contre le vent. Malgré le rideau de ses pleurs, le petit sorcier  se rue devant la porte de la chambre et s’y laisse tomber. Son père s’est borné à dire que ça lui passerait. Il était loin de se douter que son fils passerait toutes les journées du mois suivant, assis par terre devant cette porte désormais résolument close.

- chapter three -

« - Vous faut-il quelque chose Monsieur ? » L’interpellé n’accorde pas même un regard au sang-mêlé qui s’incline humblement sur son passage. Il s’en moque et ce rejet ne mérite même pas son attention. Le patriarche Vernersen quitte le salon sans demander son reste, écrasant l’esclave de toute sa prestance. Wulfric reste debout près de la porte, hésitant à quitter la pièce quand l’un de ses maîtres s’y trouve encore. Le silence dans la pièce, seulement brisé par le crépitement du feu et le ronronnement calme des flots au-dehors. « - Si Monsieur n’a pas besoin de mes services… » Wulfric esquisse un pas, et s’arrête dans son geste. « - C’est inutile de continuer à jouer quand il n’y a que nous. » Morten extirpe sa carcasse maigrelette de son fauteuil avec langueur. Posant son livre sur la table basse avant de venir se poster devant Wulfric. La nonchalance dans l’attitude de l’adolescent n’est qu’une façade, apposée savamment sur ses épaules pour mieux dissimuler la lascivité qui s’enroule dans ses gestes. Le sang-mêlé le dépasse d’une bonne tête, et deux Morten ne suffiraient pas pour obtenir sa largeur d’épaule. Ce qui devrait être intimidant n’en est que plus attirant aux yeux du sang-pur. Ses mains se posent de part et d’autre du visage de l’aîné alors que les souffles se mêlent. Les phalanges indécentes l’attirent plus près encore et scellent la proximité dans un baiser fiévreux. Les instants volés en compagnie du sang-mêlé, Morten en goutte la délicieuse saveur depuis plus d’un an. L’exaltation des sens et le goût de l’interdit sur la langue. La débauche se fait incisive sous la peau, et les corps se heurtent, se frôlent. Wulfric agrippe les épaules fragiles pour mieux soumettre celui à qui il doit obéissance. Le temps s’est figé au-dessus de leurs têtes, si bien qu’ils ne font pas attention aux pas qui se sont arrêtés dans la pièce. C’est un infime raclement de gorge qui sort le couple de fortune de sa perdition. Wulfric est mortifié, Morten vacille et blêmit. « - Tu es mandé en cuisine. » L’ordre est incisif et force à l’exécution immédiate. Les cheveux en bataille et la chemise ouverte sur un cœur battant à tout rompre, Morten courbe l’échine et évite soigneusement de croiser le regard de son géniteur. La correction infligée ce soir-là le tiendra alité pendant plusieurs jours. Lui apprendra qu’il est essentiel de cacher ses désirs et ses déviances. De Wulfric, il ne restera rien. Seulement le souvenir de sa présence, et le mystère planant autour de son départ.

- chapter four -

Wasser, le fils de l’eau jusque dans la filière de ses études. Du jeune adulte mal dans sa peau, renfermé et peu loquace, Morten s’est mué en un orateur hors-pair. Débordant d’un charisme écrasant, il a su charmer le jury et mettre à mal ses piètres concurrents. S’imposer au milieu d’une rudesse qui ne lui est pourtant pas étrangère. Et faire de Durmstrang son terrain de jeu. A lui et à ses compères. La folle équipe, les éclats de rire en échos sur les pierres sombres de l’académie. C’est après le gardien qu’ils en ont cette fois. Seul à errer dans les couloirs malgré le froid, il marmonne dans sa barbe des paroles qu’il est le seul à comprendre. « - Vlad ! » L’interpellé sursaute en entendant son nom et se retourne avec maladresse pour faire face à un professeur. « - Il y a eu un incident dans les étages, les toilettes nord, encore. Vous êtes priés de vous y rendre le plus rapidement possible. » Le pauvre homme hoche vivement du chef, se complait en paroles mielleuses et s’élance en trottinant, sous le regard froid du professeur. Sous la peau d’emprunt, Morten est hilare. Et une fois le sorcier hors-de-vue, l’hilarité franchit le seuil de ses lèvres. C’est un tour commun, qu’il s’amuse à jouer dès que l’occasion se présente mais qui fonctionne à chaque fois. Reprenant son apparence, le sorcier jette alors un regard en direction du recoin où se trouvent ses amis. « - Le pauvre, tu l’as envoyé affreusement loin cette fois. » Il y a de la réprimande dans les paroles mais l'amusement la surpasse. Morten hausse les épaules, désinvolte. « - Il ne va pas en mourir. » Agitant la main comme pour chasser l’éventuel remord venu se hisser sur ses épaules, le sorcier laisse son regard vert se poser sur le petit groupe.

- chapter five -

L’ivresse se rue dans les veines, et les échos des rires se répercutent contre les murs. La nuit est tombée depuis longtemps dans les rues désertes de Reims. Mais le groupe s’en moque, ne prend pas la peine de baisser la voix et de se faire discret. Et quand un volet s’ouvre pour les inciter au silence, ils n’en parlent que plus fort. Les pieds se croisent et Morten bute. Manquant s’écrouler à terre, il se rattrape de justesse à l’épaule d’un de ses camarades. Cet incident accentue l’hilarité générale et comme pour saluer le geste, Morten porte à ses lèvres la bouteille de vodka qu’il est le seul à boire. Parce qu’il est supposé être le seul à en supporter la puissance. Au détour d’une ruelle poisseuse, le groupe se retrouve nez-à-nez avec un escadron de soldats allemands. Occupée par l’armée ennemie, la ville se change doucement en un désert parsemé de brouillard. Il n’y a que la folie qui pousse les plus téméraires à quitter les abris de leurs demeures pour se heurter au contact froid de la guerre. Les ordres sont crachés dans un allemand autoritaire. Que seul Morten comprend, tant la langue ressemble à la sienne. La chaleur de l’alcool dans le cerveau, le danois s’apprête à répliquer dans un français lamentable quand un grondement sourd crève le silence. Le sol tremble sous les pieds des hommes rassemblés sous la lumière vacillante d’un réverbère. Quelques volets s’ouvrent sous le coup de la curiosité. Et des cris s’élèvent. Un autre grondement déchire le calme et l’alarme fait résonner sa voix dans les brumes de la nuit. La menace vient du ciel, le premier raid aérien éventre le ciel. L’ivresse n’est pas assez intense pour atténuer l’angoisse. La panique et le sang qui tache les pavés, le tableau écœurant d’un conflit naissant s’ancre dans les prunelles du sorcier, s’incruste dans les fibres de son cœur. La révolte hurle sous la peau, et les similitudes le poussent à arrêter ses errances. Pour retourner se perdre dans le froid de la Capitale.

ZORN UND WUT
copyrights 2016  zorn und wut - none copies authorized
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i take my decisions
avatar
i take my decisions
Hiboux : 587 Avatar : Alicia Vikander Double Compte : Félix le plus beau (Avatar), Tumblr (gifs) Crédits : © WENDERSIENNE

Âge : 32 ANS ⌁ L'âge de raison a sonné.
Nature du sang : PURE ⌁ Les Lantsov sont enracinés dans ces terres battues par les vents.
Statut civil : CÉLIBATAIRE ⌁ Elle s'est laissée deux ans durant lesquelles, elle cesserait de refuser les demandes. Si cela ne fonctionne pas, cas désespérée qu'elle est, elle s'est promise de se lier par le serment de tyr.
Patronus : Porte-musc de Sibérie.
Amortentia : Sapin, Huile de Lin et Cannelle.

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Mer 2 Mar - 17:00

Hello you.

Rien que le début me donne envie de te faire des bébés.

Bon courage!

_________________
These violent delights have violent ends and in their triump die, like fire and powder which, as they kiss, consume.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois
avatar
membre du mois
Hiboux : 742 Avatar : max irons Double Compte : ulrich la vipère Crédits : sweet nothing, the queen bé (avatar) & dailymax (tumblr)

Âge : vingt cinq hivers sanglants.
Nature du sang : sorcier dont le sang est mêlé, sacrilège pour les tous puissants.
Statut civil : coeur de glace, si autrefois, des sentiments commençaient à naître et qu'un feu s'emparer de lui, il n'y a plus rien aujourd'hui. Son esprit est vide et ses sentiments, inexistants.
Patronus : son patronus prend la forme d'un tempétueux et indomptable serval.
Amortentia : l'odeur de pluie, et de bois mouillé comme de la camomille, un souvenir d'autrefois, un souvenir sous une couche épaisse de brouillard nébuleux.

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Mer 2 Mar - 17:07

bienvenue

_________________


    The Gods have fashioned us for love. That is our great glory, and our great tragedy.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 534 Avatar : phoebe tonkin Double Compte : freyja, raafael et ivar Crédits : viceroy (avatar) et manon d'amûr (gif profil)

Âge : vingt-quatre hivers.
Nature du sang : pur.
Statut civil : fiancée à yagor bytchkov d'après les dernières nouvelles.
Patronus : un corbeau, symbole des mystères de la vie et de la magie.
Amortentia : une odeur absurde de rhum mélangé à celle du bois

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Mer 2 Mar - 17:17

eddie
bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Mer 2 Mar - 17:30

Bienvenue parmi nous !
Eddie, super choix, cimer.
Revenir en haut Aller en bas
i take my decisions
avatar
i take my decisions
Hiboux : 10 Avatar : Eddie Redmayne Crédits : Schizophrenic

Âge : Trente deux ans, la sagesse en option
Nature du sang : D’une pureté sans faille. Ni une fierté, ni un avantage. Rien de plus que du sang
Statut civil : célibataire, le cœur aussi en pagaille que sa tignasse.
Patronus : Lièvre, agile et prompt à mieux se faufiler dans les dédales de l'existence
Amortentia : Parchemin neuf, terre humide & huile de lin

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Mer 2 Mar - 20:45

Moouh merci pour l'accueil    


Johanne - Ca ferait de beaux petiots tout ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 285 Avatar : dylan o'brien. Double Compte : yagor, svea. Crédits : mine. (avatar) myself. (signa)

Âge : vingt-trois eclipses.
Nature du sang : sang-mêlé, les veines brûlantes de haine.
Statut civil : solitaire, un cœur rongé par la vengeance et les ténèbres.
Patronus : un griffon, un patronus symbole d'ambivalence.
Amortentia : une odeur féminine de rose et de baies rouges, celle de ranveig.

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Mer 2 Mar - 22:07

le seksy eddie et ce choix de scénario, j'approuve à donf.
bienvenue sur le forum et bonne rédaction.
si t'as des questions, n'hésite pas. I love you

_________________

let's the darkness consume you
be my anchor and don't let me drown, you're my only light in the darkness of my soul. can you fix my broken mind before i destroy yours.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois
avatar
membre du mois
Hiboux : 920 Avatar : jenna-louise coleman Double Compte : la poupée métissée en provenance d'égypte (kahina). Crédits : timeless (av) ; moi-même (signa) ; tumblr (gifs) ; brynhildr (bannières)

Âge : vingt-trois années qu'elle écume la froideur de l'empire
Nature du sang : la pureté coule dans ses veines, la fierté de la princesse de glace transperce son regard
Statut civil : le temps l'a rapproché de sa sentence, les prétendants se bousculent pour lui passer l'anneau au doigt, mais aucun n'a su gagner le coeur de la poupée
Patronus : l'un des sorts qui lui a causé le plus de tords, mais elle a fini par arracher un filament argenté à sa baguette, prenant la forme d'un serpent
Amortentia : une effluve subtile de bois de santal mélangée à une pointe de vanille. une odeur qui lui est familière, mais la poupée veut oublier, l'oublier et se concentrer.

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Mer 2 Mar - 22:21

bienvenuuuuue

_________________
It's hard letting go. I'm finally at peace but it feels wrong. Slow I'm getting up. My hands and feet are weaker than before. And you are folded on the bed where I rest my head. There's nothing I can see, darkness becomes me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i take my decisions
avatar
i take my decisions
Hiboux : 10 Avatar : Eddie Redmayne Crédits : Schizophrenic

Âge : Trente deux ans, la sagesse en option
Nature du sang : D’une pureté sans faille. Ni une fierté, ni un avantage. Rien de plus que du sang
Statut civil : célibataire, le cœur aussi en pagaille que sa tignasse.
Patronus : Lièvre, agile et prompt à mieux se faufiler dans les dédales de l'existence
Amortentia : Parchemin neuf, terre humide & huile de lin

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Jeu 3 Mar - 11:19

Merki vous deux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de skadi
avatar
maison de skadi
Hiboux : 67 Avatar : sophie turner. Double Compte : aucun. Crédits : avatar : jade, code : endlesslove

Âge : vingt-trois ans.
Nature du sang : le sang pur mêlé par celui de la mère, cette abomination emprisonnée dans ses veines.
Statut civil : le coeur seul, le corps accompagné, parfois, sans que jamais elle ne s'abandonne. actuellement en couple avec Mikhail Azarov, énigmatique relation qui se joue dans l'ombre.
Patronus : le caracal au regard aiguisé, tardivement apparu dans les gerbes argentées.
Amortentia : l'odeur électrique d'un soir d'orage, des gouttes de pluie s'écrasant dans l'herbe, assortie des notes poussiéreuses coincées entre deux pages d'un livre. ses premiers pas à l'air libre dépourvus de ses chaînes.

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Jeu 3 Mar - 13:22

on va bientôt pouvoir créer une team de métamorphomages résistants.
bienvenue par ici, super choix de scénario !

_________________
    be fire, not this ash
    I did not unzip my chest to every kind of hurt, and stagger back, wounded and alive, just to hear you call me weak for trying. I opened my door to Heartache — I gave her the fucking key. understand that I am not your next victim in a laundry list of broken girls. So when you go looking to make a plaything of a sunburst, you better look for someone with less fire than me. Because softness or no, I will eat you alive before I let you make a meal of me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch princess
avatar
bitch princess
Hiboux : 952 Avatar : kristen stewart. Double Compte : runa vasara. Crédits : avatar ©myself ○ gif from chrisevams (tumblr) ○ sign made by vivi la gueuse ○ lyrics by halsey.

Âge : vingt cinq ans.
Nature du sang : le sang qui coule dans ses veines est vu comme honteux et quelque chose qu'il faut caché sous peine de voir sa liberté s'envoler.
Statut civil : son coeur a battu pendant de longues années au même rythme que celui de son maitre, aujourd'hui, il essaie de trouver sa propre mélodie, partagé entre deux nobles au sang pur.
Patronus : un renard polaire, un animal fugace et impossible à attraper.
Amortentia : l'étrange odeur de la poudre, du lilas, de la foret et de la mer.

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Jeu 3 Mar - 13:37

Bienvenue sur le forum.

_________________
{ Sick of all these people talking, sick of all this noise, tired of all these cameras flashing, sick of being poised. Now my neck is open wide, begging for a fist around it - already choking on my pride, so there's no use crying about it, ♡ ☆ I'm headed straight for the castle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i take my decisions
avatar
i take my decisions
Hiboux : 10 Avatar : Eddie Redmayne Crédits : Schizophrenic

Âge : Trente deux ans, la sagesse en option
Nature du sang : D’une pureté sans faille. Ni une fierté, ni un avantage. Rien de plus que du sang
Statut civil : célibataire, le cœur aussi en pagaille que sa tignasse.
Patronus : Lièvre, agile et prompt à mieux se faufiler dans les dédales de l'existence
Amortentia : Parchemin neuf, terre humide & huile de lin

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Jeu 3 Mar - 21:06

Merci les filles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de sigyn
avatar
maison de sigyn
Hiboux : 324 Avatar : adelaide kane Crédits : Monroes brynhild (bannière, tu gères jtm)

Âge : vingt-deux années
Nature du sang : un sang qui s'émancipe, un coeur de lion, mêlée comme tant d'autres.
Statut civil : célibataire au coeur épris d'un sourire ravageur et des cheveux de blés.
Patronus : un cheval majestueux.
Amortentia : une odeur de chocolat chaud et de cannelle, vient s'ajouter l'odeur de l'herbe fraîchement coupée.

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Ven 4 Mar - 14:27

eddie le magnifique et ce scénario, je bave.
bienvenue beau gosse.

_________________
j'avais rêvé d'une autre vie mais la vie a tué mes rêves comme on étouffe les derniers cris d'un animal que l'on achève. j'avais rêvé d'un coeur si grand que le mien puisse y trouver place mais mon premier prince charmant fut l'assassin de mon enfance. 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i take my decisions
avatar
i take my decisions
Hiboux : 10 Avatar : Eddie Redmayne Crédits : Schizophrenic

Âge : Trente deux ans, la sagesse en option
Nature du sang : D’une pureté sans faille. Ni une fierté, ni un avantage. Rien de plus que du sang
Statut civil : célibataire, le cœur aussi en pagaille que sa tignasse.
Patronus : Lièvre, agile et prompt à mieux se faufiler dans les dédales de l'existence
Amortentia : Parchemin neuf, terre humide & huile de lin

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Ven 4 Mar - 16:33

merciii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de skadi
avatar
maison de skadi
Hiboux : 79 Avatar : lily collins. Crédits : ice and fire (av) alaska (sign).

Âge : vingt trois ans en enfer.
Nature du sang : half bloody hell.
Statut civil : le palpitant apeuré.
Patronus : un chevreuil, la douceur, la nature et l'évasion des bois.
Amortentia : une odeur masculine, piquante et sucrée, un mélange de vodka pur feu et de chocolat, le parfum de serghei.

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Ven 4 Mar - 19:14

bienvenue sur le forum. I love you

_________________
s a i n t & s i n n e r.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de sigyn
avatar
maison de sigyn
Hiboux : 404 Avatar : poppy drayton. Crédits : redwyne aka ivana la blg (avatar) & (gif de profil), brynhildr aka inka le kk (bannière).

Âge : vingt-trois années, années qui ne lui appartiennent pas, plus.
Nature du sang : un sang impur, un sang rejeté. il est mêlé, il est rouge et il lui est indispensable. hedda le hait, persuadée qu'il s'agit de la raison de sa condition.
Statut civil : célibataire, fidèle à yador pour toujours et à jamais. infiniment sienne, désespérément seule.
Patronus : un cygne, il est blanc et majestueux, aussi pur qu'hedda.
Amortentia : une odeur de rhum mélangée à celle du bois, le parfum de yagor enivre ses narines.

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Sam 5 Mar - 1:33

REDMAYNE.
Bienvenue. I love you I love you

_________________
    Where worlds collide
    Blood divides
    When darkness falls
    Fate calls.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i take my decisions
avatar
i take my decisions
Hiboux : 10 Avatar : Eddie Redmayne Crédits : Schizophrenic

Âge : Trente deux ans, la sagesse en option
Nature du sang : D’une pureté sans faille. Ni une fierté, ni un avantage. Rien de plus que du sang
Statut civil : célibataire, le cœur aussi en pagaille que sa tignasse.
Patronus : Lièvre, agile et prompt à mieux se faufiler dans les dédales de l'existence
Amortentia : Parchemin neuf, terre humide & huile de lin

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Sam 5 Mar - 9:35

merci tout plein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i take my decisions
avatar
i take my decisions
Hiboux : 587 Avatar : Alicia Vikander Double Compte : Félix le plus beau (Avatar), Tumblr (gifs) Crédits : © WENDERSIENNE

Âge : 32 ANS ⌁ L'âge de raison a sonné.
Nature du sang : PURE ⌁ Les Lantsov sont enracinés dans ces terres battues par les vents.
Statut civil : CÉLIBATAIRE ⌁ Elle s'est laissée deux ans durant lesquelles, elle cesserait de refuser les demandes. Si cela ne fonctionne pas, cas désespérée qu'elle est, elle s'est promise de se lier par le serment de tyr.
Patronus : Porte-musc de Sibérie.
Amortentia : Sapin, Huile de Lin et Cannelle.

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Sam 5 Mar - 20:21

Pardon pardon pour mon retard.

Évidemment que je valide ce petit rouquin insolent.

_________________
These violent delights have violent ends and in their triump die, like fire and powder which, as they kiss, consume.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 388 Avatar : lily james, la déesse. Double Compte : leonid et torvald les bgs. Crédits : -av/@tellers. -gif/tumblr (signa) et ivana d'amûr (profil)

Âge : Elle écume sa vingt-quatrième année avec toujours autant d'arrogance et de médisence. C'est cette haine qui la consume, comme la tient éveillée.
Nature du sang : Elle est une ancienne esclave, elle est de ceux qui n'étaient rien, une simple Mêlée, plus que fière de son propre sang.
Statut civil : Célibataire et loin d'être attirée par les histoires de coeur. Hedvig est seule et ne s'en plaint pas.
Patronus : lol

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   Lun 7 Mar - 14:20


bienvenue sur durmstrang
embarquez pour stolytsia et l'institut

Félicitations, tu viens d'être validé Tu fais désormais officiellement partie des membres du forum. Avant toute chose, laisse moi te dire quelques mots sur ta fiche : je suis désolé du temps d'attente mon dieu. ta fiche est superbe, j'aime beaucoup ta plume et le personnage et j'ai vraiment hâte de voir la suite des évènements, bref, je valide avec plaisir. I love you . Maintenant que tu as un joli rang et une couleur sur ton pseudo (si c'est pas la classe  ), tu dois remplir les registres pour y inscrire ton personnage. Il faudra tout d'abord vérifier que ton avatar est bel et bien inscrit dans le bottin. Si ce n'est pas le cas, n'hésite pas à contacter uembre du staff qui l'ajoutera le plus vite possible. C'est la même chose n msi ton personnage a un don. Il est toujours préférable de vérifier que ta place est bien réservée dans l'annexe des mutations magiques. Ensuite, comme tu dois sûrement t'en douter, tu devras recenser ton personnage dans les différents registres du forum. Si ton personnage étudie à Durmstrang, il faudra le signaler dans le registre des élèves. N'oublie pas de recenser son ordre s'il en fait partie. Tu devras aussi veiller à recenser ton patronus  afin d'éviter qu'il ne soit pris. Si ton personnage exerce une profession ou qu'il est en stage dans la capitale, n'oublie pas de poster dans le registre des métiers. Et voilà, tu as terminé ! Tu peux désormais aller créer un scénario ou encore un lien préféfini. Tu peux aussi poster une fiche de liens et en demander aux autres membres. Pour finir, n'hésite pas à flooder  I love you Nous te souhaitons un très bon jeu sur le forum  I love you N'hésite pas à contacter l'équipe administrative si besoin  I love you

ZORN UND WUT
copyrights 2016  zorn und wut - none copies authorized

_________________
would things be easier if there was a right way? oh, but honey there is no right way. and so you fall in love just a little bit everyday with someone new. @HOZIER.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: black, the dark of ages past (morten)   

Revenir en haut Aller en bas
 
black, the dark of ages past (morten)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liste Dark Ages Bretons --- CoE
» Black Hole RPG
» Démo Dark Age
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Dark Heresy ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: archives de l'empire :: - la galerie des portraits :: sorciers certifiés-
Sauter vers: