AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Yuri ✘ requiem lacrimosa.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
maison de loki
avatar
maison de loki
Hiboux : 77 Avatar : ed westwick Crédits : bc

Âge : Vingt-quatre ans.
Nature du sang : Mêlé. Ancien esclave.
Statut civil : Relégué au célibat. Cela lui sied bien au teint (qu'il a d'ailleurs opalin)
Patronus : Un chien bâtard mais imposant. Yuri s'épancha sur la question et en déduisit que sa loyauté put être à l'origine de cette forme animale. Plus encore et après recherche, il fit l'amalgame avec Anubis, le dieu des Morts à tête de canidé.
Amortentia : Le parfum des chrysanthèmes, l'odeur boisée de l'if, et une fragrance encore inconnue.

MessageSujet: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Dim 6 Mar - 13:46


yuri báthory
de profundis clamavi

carte de sorcier
nom, prénoms : Báthory, prestige patronymique qui s'étiola fortement après les crimes commis par la comtesse sanguinaire éponyme au XVIIè siècle. Ils n'ont de comte que l'appellation, mais ne disposent ni de terres ni de fortune inhérentes à leur titre.
On le nomma Yuri en l'honneur de son aïeul prénommé Georges (qui s'avèrent être les mêmes prénoms, le premier n'étant autre que la forme russe du second)
âge : 24 ans.
date, lieu de naissance : 14 mai 1891 au sein du domaine des Nikonov, à Saratov en Russie.
origines : Russe de par les gênes paternels, Hongrois par le sang maternel.
nature du sang : Mêlé.
statut civil : Relégué au célibat d'apparat malgré une histoire légère avec une douce prostituée répondant au nom de Yulia.
profession : Entretenu par une maquerelle aimante (d'aucuns la nommeraient 'cougar', malgré l'anachronisme de l'appellation), Yuri peut se permettre d'étudier sans avoir à courber l'échine afin de financer son parcours estudiantin. Une situation qui attise quelques jalousies malveillantes, soupçonnant le pauvre hère de se prostituer. Calomnies souvent réfutées par l'intéressé. Il officie néanmoins les étés comme garde du corps des putains au sein de la Maison Close de ladite matrone.
années d'étude : Le quidam entame sa septième et laborieuse année.
spécialisation : Malgré des prédispositions  irrécusables pour la nécromancie, Yuri fit ses preuves chez les Feuer. Son tempérament  impétueux, sa verve incendiaire ainsi que son mental d'acier, en firent un candidat apprécié.
don : Nécromancien. Obsédé par la mort et l'absence de son ami d'enfance, Yuri en a fait son amante.
maison : Son ambition latente, son audace forgée par le pli de ses péripéties et son insolence patentée le menèrent à la noble maison qu'est Loki.
baguette : Bois de palmier, plume de corbeau, rapide et solide, vingt-et-un centimètres.  Le vendeur de baguettes crut bon de faire alors un mot d'esprit en usant de l'adage populaire et dégoisant avec panache : "Vingt-et-un centimètre ! Quelle étrangeté cher ami. L'on me rapporta justement ce matin que l'âme, bonne ou mécréante, ne pèse que vingt-et-un grammes." Une anecdote bénigne qui marqua néanmoins Yuri.
patronus : Un chien bâtard mais imposant. Yuri  s'épancha sur la question et en déduisit que sa loyauté put être à l'origine de cette forme animale. Plus encore et après recherche, il fit l'amalgame avec Anubis, le dieu des Morts  à tête de canidé.
epouvantard : Etrangement son épouvantard n'est autre que la quête qu'il s'obstina à mener durant de longues années ; Dragoslav mué en Inferi, déshumanisé et disloqué.
amortentia : Le parfum des chrysanthèmes, l'odeur boisée de l'if, et une fragrance encore inconnue.
groupe : Empty chairs at empty tables
salveo maleficialumos maximahominum revelio


salveo maleficia.
quel est votre avis sur le tsar ?
Il m'est ardu de répondre avec la position de l'omnipotent, tant la sphère politique et impériale me semble lointaine. Leur palais fastueux est de marbre quand ma masure est insalubre, leurs préoccupations ne sont pas miennes, aussi je ne saurais élucider la question. Je n'ai donc guère d'avis, sinon une inimitié nourrie par l'injustice de ma condition et celle de mes comparses de sang-mêlé (mes sentiments me régissent, d'avantage que la réflexion). L'inertie du Tsar en notre faveur me comble de hargne et d'aveuglement ; je jalouse leur bonne santé, leur prospérité, leur surdité face à la plèbe qui maronne. Sa cruauté n'a d'égale que sa passivité, aussi il me semble que le Tsar s'engonce dans les sables mouvants de la léthargie. A trop vouloir étouffer les cris de ses détracteurs sans jamais les entendre, il pourrait, je l'espère, perdre bien plus que sa couronne.

que pensez-vous de l'entrée des sang-mêlés à durmstrang ?
C'est farder sans  panser. La forme du problème semble résolue mais le fond demeure immuable. Je suis persuadé que telle décision ne fut lancée que pour faire taire les badauds claironnants, alors qu'à terme elle ne se veut guère réformatrice. La réforme est nécessaire, par le sang ou l'accalmie qu'importe, tant que s'élèvent pour nous des voix justes et fermes. Entre autre, cette décision n'est que poudre aux yeux, sophisme et grande éloquence ampoulée. Mais tant que les sang-mêlés ne seront pas acceptés comme des égaux, l'avancée ne sera que futile et dérisoire. A leurs yeux nous ne sommes pas même leur moitié, voilà qu'ils nous réduisent tels leurs tiers. Être un tiers, cela leur est déjà bien assez.

que représente l'esclavage des sang-mêlés pour vous ?
Le conditionnement de mon existence fut d'une telle violence que l'on m'empêcha de songer à la liberté. Les chaînes étaient mon berceau, mes pensées régulées, mon attitude matée, mon corps vaincu par l'abrutissement de la servitude. Aussi et durant longtemps, l'esclavagisme fut pour moi une prédisposition naturelle ; je n'avais d'autres fonctions que d'obéir avec zèle. Aujourd'hui cependant, je goûte très volontiers à l'affranchissement et me questionne : par quelle démence collective se sont-ils octroyé le droit de nous considérer comme leurs subordonnés ? La primauté du sang me semble, au final, n'être qu'un dogme sectaire, rigoriste et suranné ...

quelle est votre position vis-à-vis de la résistance ?
Je me considère comme résistant actif, mais tributaire de mon esprit fougueux il se peut que je sois fervent défenseur de la violence. Puisque nos maux sont grands, nos remèdes seront légions et fougueux. Je prône néanmoins la défense de nos valeurs et de la justice, moins que l'envie viscérale de m'en prendre à tous. Si je me méfie des sang-purs, je ne m'érige néanmoins pas systématiquement à leur encontre. Disons que je suis allergique aux idées frelatées.
(1) Avant son entrée à l'institut, Yuri avait pour habitude de fumer énormément. Moeurs de l'époque, trompe faim. Depuis son arrivée à Durmstrang, le garçon a cependant considérablement réduit son addiction à la nicotine, laquelle ne faisait pas bon ménage avec ses entraînements. Bien sûr, cette résolution nouvelle impacte beaucoup sur son humeur. (2) Certains commérages affirment que Yuri serait le petit protégé d'une maquerelle de belle famille (et de bonne fortune) et qu'il se prostituerait. Si les premiers dires sont véridiques, les seconds sont complètement mensongers. (3) Son patronyme entier est le suivant : Yuri Báthory de Pelsőcz. En effet le jeune homme possède le titre de comte (côté moldu) mais ne détient ni terre ni fortune. Ses ancêtres possèdent du sang royal et son histoire familiale est tâchée de meurtres, tortures, sang, saphisme (une dépravation déjà à l'époque) et autres légendes terrifiantes. Par ailleurs, si Yuri n'a jamais connu son père, l'absence de ce dernier ne provoqua en lui que de l'indifférence. Le jeune garçon endossa ainsi avec honneur le patronyme maternel. (4)  Paradoxalement, si Yuri nourrit une obsession malsaine pour la mort, il s'avère être un jeune homme plein de vie. Insolent, insouciant et casse-cou, il recherche à travers l'adrénaline de la vie, l'exaltation de la mort. (5) Il est incapable de faire vivre une plante verte plus de trois jours. Elles semblent toutes dépérir à son contact. (6) Yuri a rôdé dans nombre de cimetières afin de parfaire son don, avec une préférence pour les macchabées fraîchement décédés. C'est ainsi qu'il se retrouva à éplucher les rubriques nécrologiques chaque jour. Néanmoins extrêmement respectueux des morts, le nécromancien s'affaira toujours à remettre sous terre les cadavres ainsi déterrés. Raison de plus pour entretenir sa forme physique, puisque l'exercice n'est pas si aisé, même à l'aide de la magie. (7) Il subsiste une préférence sexuelle qui lui est propre ; sceller ses mains sur les gorges fines de ses partenaires de jeu. Jusqu'à suffocation, si le coeur leur en dit. Parfois même, le jeune homme peut leur quémander de ne plus respirer sur libre-arbitre. Un consensus étrange, pour un jeune homme obsédé par la faucheuse sans pour autant (et heureusement) se faire nécrophile. (8) Malgré son statut de sang mêlé et sa condition d'ancien esclave, Yuri est un jeune homme cultivé et toujours bien vêtu. Dragoslav, son ami d'enfance, l'instruisit autant que possible avant que sa logeuse actuelle et maquerelle ne prenne le relais. Sous le charme de son petit protégé, cette dernière veille à ce qu'il soit constamment tiré à quatre épingles (si ce n'est élégant), quitte à attiser quelques vilaines jalousies. (9) Vouant un tendre amour pour sa mère, le jeune homme s'est promis de venir la libérer du joug de ses chaînes. C'est en grande partie pour elle qu'il a rejoint la résistance. (10) Il offre des chrysanthèmes aux jeunes filles susceptibles de lui plaire. Pour peu, bien sûr, que ces dernières lui aient envoyé des signaux suffisamment éloquents.

hominum revelio.
« Dragoslav. » Le corps lourd d'avoir trop bataillé contre ces rudes épreuves dont il sortit pourtant vainqueur, voilà que son mental s'affaissait à son tour face à la terrible vision que lui miroitait ce qui semblait être un épouvantard. La grotte se faisait sépulcrale, de par les gémissements béants (ce ventre rocailleux et sourd intensifiait le moindre borborygme) et le froid lui mordant les entrailles, mais rien ne fut plus funeste que sa peur la plus enfouie. Yuri déglutit d'un salive pâteuse et rare puis, pour la première fois depuis le début des épreuves, perdit de ses moyens. Il pensait cependant avoir fermé son esprit aux horreurs les plus infâmes ; lui dont la mort s'avérait être sa maîtresse, ne parvenait guère à toiser la dépouille putréfiée de Dragoslav sans reculer de quelques pas. L'inferi disloqué s'avança vers lui, meuglant son nom en des geignements stridents témoignant de son agonie. Sa tête roulait sur ses épaules en une danse macabre, nuque malléable, mâchoire déboîtée. Pour toute réponse, le myocarde de Yuri s'affola comme il se plomba d'amertume ; ce pantin déshumanisé ne pouvait guère s'apparenter comme son ami d'enfance. Aussi et à contre-coeur (las, comme il était ardu de crever la panse de ses souvenirs), le nécromancien leva sa baguette, recouvra ses esprits, puis tonna avec détermination : « Riddikulus ! » La créature s'enflamma sous couvert de cris inhumains, prostrée elle baisa les rotules de Gaïa. Peinant à se remettre de ses émotions, Yuri demeura sonné quelques instants avant de reprendre la course.

pseudo, prénom : spf. âge : grabataire éé.  pays : bretagne   (oui c'est un pays d'abord).  avatar : ed westwick;  inventé, scénario, prédéfini : inventé.  crédits : bc.  commentaire : c'est la faute de Letha   .

ZORN UND WUT
copyrights 2016  zorn und wut - none copies authorized
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de loki
avatar
maison de loki
Hiboux : 77 Avatar : ed westwick Crédits : bc

Âge : Vingt-quatre ans.
Nature du sang : Mêlé. Ancien esclave.
Statut civil : Relégué au célibat. Cela lui sied bien au teint (qu'il a d'ailleurs opalin)
Patronus : Un chien bâtard mais imposant. Yuri s'épancha sur la question et en déduisit que sa loyauté put être à l'origine de cette forme animale. Plus encore et après recherche, il fit l'amalgame avec Anubis, le dieu des Morts à tête de canidé.
Amortentia : Le parfum des chrysanthèmes, l'odeur boisée de l'if, et une fragrance encore inconnue.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Dim 6 Mar - 13:47


De profundis clamavi ad te, Domine
psaume 129




1. L'albatros

« Monsieur Dragoslav, que faites-vous dans les cuisines ? » Elle avait l'inflexion douce malgré l'usure d'un corps fatigué, un peu de tendresse maternelle au bord des lippes à l'encontre de ce gamin qui n'était pas même le sien. Lysandra Báthory possédait cette beauté vous insufflant l'envie de vous rompre les lombaires ; une silhouette frêle mais laiteuse, des petits seins fermes d'ingénue, une chevelure chrysocale qu'elle refusa de léguer à sa progéniture. Le gamin, pourtant maître des lieux non par une outrecuidance absente mais par l'héritage de bonne naissance qui lui incomba, vint sourire à son esclave avec la force de la candeur : « J'ai perdu ma balle. Ah ! » Ses yeux sombres, deux orbes brunes faites d'amandes, coulèrent vers l'autre enfant lui ramassant son bien, une docilité exemplaire lui martelant la main ainsi tendue. « Merci. » Yuri arqua les sourcils comme il courba la nuque, ignorant s'il fut frappé par la ressemblance physique qu'il put y avoir avec son jeune maître ou l'affabilité irradiant de son être chétif. Il était né esclave, avec cette puanteur dans les narines ; ça suintait l'asservissement par tous les pores des murs. Foutue baraque. Les escaliers de chêne massif imposaient dores et déjà le code social, un peu velléitaire cependant, car jamais aussi classe que leurs lustres tannés à l'or des orfèvres et vêtus de nippes de cristal. Puis dans le ventre de ce maudit manoir subsistaient les maîtres de cette cérémonie macabre : Monsieur et Madame Nikonov, sang purs au cœur relativement courtois, heureux propriétaires de trois esclaves. Quatre, à la naissance de Yuri. Dans leur grande mansuétude, ils avaient accordé à la mère quelques jours de repos – un gaillard de bonne constitution demeurait un futur esclave productif. Ca ne leur avait guère traversé la tête, de connaître le père ; un esclave, une sous-bête, fornique à chaque linteau de porte. Lysandra  Báthory n'avait par ailleurs jamais légué la réponse à quiconque excepté son fils unique quelques années plus tard ; elle s'était éprise d'un homme de sang pur et de beau titre au point d'eau du village (qu'il était émouvant de la voir si virginale, quant à l'évocation de son 'point d 'eau' qui ne s'avérait être, au final, que le bar crasse de leur bourgade), lequel avait fini par la renier. Et lentement s'entamait leur nécrose. La lente dissolution de leur libre-arbitre au profit d'une existence de servitude qu'ils n'osèrent pas réfuter. Leurs maîtres étaient bons, leur fournissaient un lit de paille et un poêle pour les rudes nuits d'hiver, leur léguaient même parfois quelques gallons de lait lors des récoltes les plus fertiles. Ils avaient la bassesse crasse de leur distiller un peu d'affabilité  et de joliesse sans pour autant leur ouvrir les portes de leur monde. Et c'est ainsi que Yuri ne fit connaissance avec son jeune maître qu'à l'âge de sept ans.

Cette surprenante similitude physique demeurait insondable aux yeux de tous excepté pour les deux protagonistes, lesquels maintenaient depuis lors leur jeu face à l'assemblée spectatrice. Cette rencontre impromptue avait dès lors impacté sur la relation des deux garçons qui nourrissaient ainsi une amitié farouche l'un pour l'autre. Cette complicité ainsi cultivée s'était faite latente depuis des années, attendant patiemment d'éclore et de vivre à l'aube de leurs retrouvailles ; Yuri et Dragoslav, en dépit de leurs naissances contraires, demeuraient des âmes sœurs. Et sous couvert des oeillades à la fois tendres et protectrices, le couple bienheureux d'esclavagistes accepta l'amitié des deux garçons au prérequis que la condition crasse du premier ne souille guère le second. On accepta l'accointance des 'faux jumeaux' sous prétexte d'une bienveillance polissant l'ego et la conscience, se targuant même d'être avant-gardiste : « Vous seriez étonnée d'apprendre, chère amie, que les sangs mêlés peuvent faire preuve à bien des égards de sentiments bien humains ! Yuri en est la preuve. », résonnait aléatoirement dans le gosier de Madame Nikonov lorsqu'elle recevait ses convives admiratifs de tant de bonté. Et l'on se gargarisait, à grands renforts de palabres aseptisées, de faire dans l'humanitaire en approuvant l'amitié d'un sang-pur et d'un subordonné.

Le temps coula inexorablement, muant les deux garçons en adolescents du même faciès. Le bien né avait néanmoins conservé sa silhouette frêle et chétive, quand l'esclave se bâtissait de muscles épais. Yuri avait de grandes épaules déployées telles des ailes d'albatros, qu'il nourrissait de multiples tractions par le biais d'une poutre de sa chambre. Il avait fini par tromper sa faim par l'exercice, bâtissant un corps râblé que sa tendre mère aimait à commenter : « Etrange comme ton corps semble vigoureux et vivant, mais ta peau est aussi blanche que celle de Baba Yaga ! » Ce à quoi Yuri dégoisait avec malice que, s'il venait un jour à mourir et puisqu'il se fondait déjà parmi les macchabées, il graverait sur sa tombe cet ambitieux épitaphe : « Je reviendrai. »

Pour autant Dragoslav en avait soupé des dîners mondains et dorures rococo. Il nourrissait peu à peu le vain espoir de participer, un jour, à l'émancipation des esclaves. Conservant néanmoins le mutisme à ce sujet (car si le garçon demeurait chétif, il possédait une finesse d'esprit inégalée), voilà qu'il proposa à Yuri de l'instruire lorsque les habitants du manoir seraient fauchés par Morphée. Ainsi débuta leur nouvelle aventure faite de savoir et de papier ; chaque nuit faisant, Dragoslav s'improvisait précepteur et enseignait à Yuri la science et les mathématiques, la littérature et les beaux arts, l'étiquette comme la philosophie. L'albatros, lugubre par son faciès de condamné, s'illuminait peu à peu à mesure qu'il s'abreuvait de ces connaissances intarissables. Mais d'un jour succédant à un autre, leur monde fait de bonnes œuvres et de belle amitié bascula dans le chaos par le prisme d'un commère n'ayant pas tenu sa langue. Un esclave jaloux les ayant surpris dans leurs escapades nocturnes tenues secrètes, fut le précurseur de leur déchéance.

~*~

Une harangue vigoureuse avait saisi le bar de la bourgade suite aux commérages malveillants qu'on leur relata, fraîchement rapportés du manoir Nikonov jonchant les bois du hameau. « C'est cet esclave qui est à l'origine de tant de souillure ! » scanda un ivrogne. « Il a forcé le petit Dragoslav à des relations non consenties, homosexuelles et infâmes. » tonna un autre. « C'est quoi son nom ? » « Yuri Báthory. » La voix du propriétaire s'éleva de derrière le comptoir, le nez plissé de dégoût tandis que sa femme renchérit de concert : « Un p'tit gars de quinze ans qui vient parfois chercher des tonneaux de vin pour ses maîtres. Un beau garçon bien bâti, mais si pâle qu'il me fiche une frousse de tous les diables. Pas vrai Helga ? Hein qu'il est pas net ce môme. Il doit avoir signé un pacte avec le diable. Avec un nom comme le sien, c'est sûr ! » Ladite Helga haussa mollement les épaules puis, du bout de ses lèvres camouflant une bouche édentée, dégoisa quelques palabres sagaces et roturières (les seules parmi le flot de démences déversées depuis ces vingt dernières minutes) « Qué diable. On est ben sorciers. » Personne ne prêta oreille à la grabataire cependant ; sa lucidité ne polissant pas assez la fierté des enragés. La femme du propriétaire continua sa diatribe : « On dit même qu'il spolie ses propres maîtres. SES PROPRES MAÎTRES, entendez-vous ? Il vole même les vêtements de ce pauvre Dragoslav afin de se faire passer pour lui. » « Qu'il tente de faire comme sa folle aïeule que ça m'étonnerait pas. Vous n'avez jamais entendu parler de la comtesse Báthory ? Elle se baignait dans le sang de ses victimes pour préserver sa jeunesse. Ce p'tit gars est un vampire, c'est pour ça qu'il est si pâle. Dans tous les cas, c'est un pédéraste. » Les rumeurs s'amoncelèrent avec fougue, attisèrent la colère des badauds sang-pur, allumèrent en eux une vendetta consumée par la liesse populaire. Jamais démence ne fut mieux portée que par la foule, car bientôt, alors même que la lune  se faisait désirer en cette nuit moite d'un mois d'Août, les harangueurs décidèrent de faire route vers le manoir endormi des Nikonov. Toujours se méfier des nuits sans lune ( Pour preuve, Jean nous en informa dans son Apocalypse, chapitre 8 verset 12. C'est que même aux temps barbares des crucifixions, ils étaient perspicaces).

~*~

« Mort ? Mais comment ? Pourquoi ? ...Qu'est-ce que tu racontes ?  » Au petit matin, Lysandra annonça la nouvelle à son aîné, la mine rougie d'avoir trop pleuré. Elle s'était épanché sur le sort du gamin, mais plus encore redoutait la peine dévastatrice de Yuri. Son glabre faciès s'était décomposé ; usuellement pâle, il s'était fait translucide à mesure qu'on lui rapporta les sinistres échos. Dragoslav avait été enlevé, battu et torturé par une plèbe en furie, laquelle avait fait excès de folie et l'avait démembré. Ce ne fut qu'après la houle de violence, lorsque l'accalmie vint éveiller la lucidité, que les villageois se rendirent compte de leur erreur : persuadé avoir capturé le môme de tous les maux, ils avaient dès lors confondu les deux garçons puisque ne s'étaient guère étonnés de surprendre l'enfant dans de beaux habits. Ce n'était, au final et pensaient-ils, que la confirmation de leurs odieux commérages : Yuri dérobait les belles nippes de Dragoslav afin de se travestir sournoisement en prince. « Je veux le voir ! » Malgré sa somation autoritaire, il tremblait.  Le sang liquéfié dans les veines, une sueur froide mordant sa nuque à trop souffrir. L'albatros accédait à la petite mort à mesure qu'il comprenait l'horreur de ces récits morbides, le cœur brisé, une légère envie de vomir, la bouche pâteuse. Lysandra s'y refusa par de grands gestes, implorant son fils de ne pas aller voir la dépouille sans pour autant parvenir à l'en empêcher.

La macabre découverte lui arracha un battement. Son myocarde cessa de vivre à midi douze, sur la place du village. Les badauds, penauds et hagards, se tenaient concentriques autour du corps de leur victime dépouillée de son humanité ; la nuque disloquée témoignait d'une volonté farouche mais avortée de lui dévisser la tête, quand ses deux bras jonchaient indépendamment contre ses flancs. L'on entendit les bruits puants de quelques retours vomitifs alors que les esclaves du manoir Nikonov s'approchaient vitreux vers la jeune dépouille. L'on devina les hoquets éplorés de Lysandra, les cris de Piotr, les gémissements plaintifs de Yegor et les larmes salines de Yuri. Son regard brun se noya sous les sanglots silencieux de sa colère et de sa douleur, accrochant tour à tour les pupilles des bourreaux ; Yuri les dardait comme il dardait le monde. Ivre de courroux, il les dévorait de sa cornée, les fustigeant d'une culpabilité qu'ils échouèrent à assumer : tous baissèrent les yeux face au blâme tacite du jeune homme. Ramassant le cadavre avec la fébrilité de la souffrance, l'adolescent ravalait ses larmes, implorait le pardon de son ami, peinait à se détacher de ce visage cadavérique à la gueule béante. La mort l'avait marqué de sa faux ; sournoise, elle en devint sa maîtresse. Yuri imprima à jamais le souvenir de Dragoslav, son corps prostré par l'atrocité de sa mise à mort, les bras roulant dans la civière de fortune.


~*~

« Yuri, tu dois partir. » Monsieur Nikolov toisa à peine le concerné dont les joues s'étaient creusées par une famine volontaire au fil des semaines. Accablé par le deuil, le jeune homme avait vu son teint blêmir, ses cernes bleues creuser autant de sillages sous ses yeux vifs, son corps s'efflanquer. Perplexe mais éteint (car les carences s'amoncelèrent, portées par la disette et la fatigue), il déglutit d'une voix pâteuse : « Mais partir où ? » Ah comme l'ironie se fait cruelle ; l'on rendait à l'esclave sa liberté sans qu'il ne sache qu'en faire. Bredouille, Yuri s'y refusa. « Je ne savais pas, pour Dragoslav. » « Ce n'est pas ta faute. » La voix puissante mais compréhensive du maître de maison témoigna de son amère sincérité. Il argua ainsi à grand peine : « Mais ta ressemblance avec notre bien aimé fils emplit chaque jour nos cœurs de désolation et de chagrin, nous ne te souhaitons plus sous notre toit. Tu es libre. » Sa mise à mort fut sommaire et implacable. Yuri fut prié de partir dans l'heure et, comme il rassura sa vieille mère de quelques promesses qu'il s'évertuerait à tenir ( « Je reviendrai. » gravé comme épitaphe de leur mémoire), empaqueta ses maigres affaires afin de prendre la route. En tête à tête avec lui-même, Yuri songea d'avantage à la mort et ses mystères qu'à son ventre creux. Dragoslav hantait son esprit, et de ce fantôme bavard naquit une idée irréfragable ; le faire revenir d'entre les morts.


2. L'allégorie de la caverne

« Yuri, pas par cette porte, tu le sais très bien. » Elle avait levé les yeux au ciel avec cette fausse moue exaspérée amusant le garçon. Sa main fine et gracieuse (à l'instar de son corps de pécheresse) l'agrippa par le bras et s'y accrocha avec panache ; à grands pas cadencés les jeunes gens traversèrent la fastueuse habitation. L'urgence les submergea de s'échapper à la vue potentielle de Lëtalia, matrone de la maison close, quelques rires se déployèrent dans leurs gorges rondes quand le regard de Yuri glissa avec sollicitude sur la croupe de la belle Yulia. Elle, arpentait la maison de sa démarche pâle. Son jupon froissé qu'elle relevait par de grands gestes brusques (c'est qu'il aimait le contraste de la violence crispant ses mains juvéniles malgré les dix-sept ans de la gamine) révélait deux jambes blanches et fuselées. Fantomatique, elle avait le parfum de l'érotisme narguant le bas ventre du concerné ; Yulia demeurait la prostituée la plus courtisée du bordel. Mais elle avait décidé de léguer ses soupirs à ce garçon au teint cadavérique, arrivé dans leur vie près de deux ans auparavant. Au premier abord, il ne lui avait pas plu : son nez épaté oppressait la finesse rude de son visage (fort heureusement, se disait-elle, il ne l'avait pas bourbonien!) quand sa musculature esquissée sous les plis de ses vêtements lui inspirait une méfiance propre aux femmes ayant appris à  se faire féministes avant l'heure. Lorsqu'il parlait, il avait cette inflexion suave et basse qui la faisait frémir ; elle se raclait la gorge pour lui, à force d'agacement. Et ses yeux sombres, ses lèvres framboise, ses cheveux hirsutes appelant au corbeau, l'engonçaient dans un délire mystique inextinguible. Elle était à ses antipodes ; lumineuse, blonde aux yeux bleus, un rire aussi beau qu'une mésange. Cet intrus multipliait ainsi de nombreuses disgrâces et pourtant elle cherchait, de jour comme de nuit, seule ou dans les bras d'un client, à défaire le nœud de ce qu'elle nommait amour. En vérité, Yulia l'avait toujours trouvé beau. Elle endiguait seulement ses sentiments à grands renforts de désillusions forcées. « Tu as de la chance. Lëtalia est à l'étage. » Interdiction formelle de pénétrer les lieux par la porte principale ; les linteaux de marbre postiche étaient pour le client. Lui se devait de passer par les cuisines ; question de principe basé sur le droit monétaire.

Arrivés au terme du couloir, Yulia lui vola un baiser (ou bien était-ce l'inverse. Les jeunes gens se dérobèrent mutuellement) avant de le pousser vers la porte ouvrant le petit salon. Une lourde fragrance chargea les lieux poudrés ; excès de parfum et d'alcool – les putains avaient déclaré qu'en sus des diamants, la vodka s'avérait être leur plus âpre réconfort – s'emmitouflèrent dans les rubans , les plumes et les taffetas. Des rires mécaniques et broyés, d'autres plus juvéniles, accompagnaient la préparation  de leurs corsets, jupons, chignons et autres collants. L'on accueillit Yuri avec grandes effusions, comme chaque jour ; on l'embrassa sur la joue avec l'ardeur folle de la sororité, lui demanda de tisser les rubans de soie rose comme il s'y attelait avec application. Yuri n'avait pas toujours eu la main sûre lorsqu'il eut fallu procéder à l'exercice ; les premiers mois, elle avait été hésitante car sans doute impressionnée par la haute teneur en oestrogène de la bâtisse. L'on prêtait à tort le bordel comme étant un territoire majoritairement masculin, alors qu'elles y rôdaient en fières amazones. Malgré la beauté de leurs danses lascives, parades prénuptiales indispensables à la traînée vers la couche, elles avaient le mouvement rapide quoique féminin. Un peu de violence, lorsqu'elles écartaient les cuisses, une lueur de lionne dans l'arceau de leurs pupilles. Chaque jour, les prostituées défilaient sans fin, puis leur vie s'achevait trop tôt. De ce postulat, elles en avaient conclu que leur beauté se devait d'être brutale malgré leur apparente ingénuité. Baise ou crève. « Voilà. » « C'est à cette heure-ci que tu rentres ?  » « J'avais des choses à faire. » La voix tranchante du quidam manifesta son caractère abrasif ; le garçon se drapait dans une relative placidité qui, sous le joug de quelques oeillades ou palabres supposant son embrasement, implosait en une bulle insolente. Lëtalia arqua un sourcil sans piper mot, leva sa tête en un port de reine et, comme elle vint feindre un sourire maternel, interpella celles qu'elle nommait affectueusement ses 'filles'. « Il est bientôt dix-huit heures, vous devriez être prêtes. Yulia, va ouvrir les portes je te prie. » La concernée s'en alla d'une démarche aérienne, attisant derechef la dureté d'un œil jaloux ; celui de la matrone en question. « Yuri je souhaiterais te voir avant ta prise de fonction. Mesdemoiselles, comblez ces gentlemen. » Effrayées par la perspective de quelques remontrances, ces dernières se dispersèrent en petits groupes avec une nonchalance travaillée. Elles se rêvaient plus libres, plus respectées et plus heureuses ; ce soir comme tous les soirs, elles écarteraient les cuisses pour autant de verges flairant bon le savon et l'urinoir.

Lorsque les deux protagonistes atteignirent l'étage, une pléiade de souvenirs martela les synapses de Yuri. Il se remémorait son arrivée ici, après de longues errances et de trop nombreux refus ( Le pauvre hère semblait porter en son aura la marque de son ancienne condition d'esclave. Personne ne souhaita engager un sang-mêlé, va-nu-pied de surcroît, d'une pâleur présupposant quelques maladies indésirables sans doute), puis la main tendue de Lëtalia et sa proposition bienvenue. Après la fièvre des rues et des lendemains pluvieux, portant en poche sous ses yeux bruns une tristesse incommensurable prénommée Dragoslav, le jeune homme avait enfin trouvé un job taillé pour ses épaules d'albatros : on le conviait à devenir veilleur de la maison close, protecteur de ces dames, roquet aux abois contre le gîte et le couvert. Lëtalia veillait constamment à la bonne présentation de son petit protégé qu'elle affectionnait particulièrement (et le lecteur ne s'étonnera pas de savoir qu'entre le jeune homme de seize ans à l'époque, et la femme au noble visage disposant de vingt années de plus, quelques affaires lubriques et consenties eurent bien lieu à de nombreuses reprises) et qu'elle ne souhaitait partager que modérément. La relation pseudo clandestine qu'entretenaient Yuri et Yulia s'avérait être une niche nourricière pour la jalousie de la maquerelle. « Vodka ? » Elle travaillait sans relâche à conserver sa beauté glacée ; ses lèvres ne s'encombraient que rarement de sourires, ne déployaient que des rires rouillés pour les badauds chanceux. La matrone séduisait par son regard de glace, sa peau étonnamment lisse pour son âge, ses pommettes saillantes et ses airs de belle dame. Une beauté polaire qu'un ange aurait découpé au couteau. Le quidam refusa son invitation, au prétexte qu'il lui préféra rester sobre pour aller travailler. « Tu étais au cimetière, n'est-ce pas ? Il me semblait t'avoir déjà dit de ne pas y aller en plein après-midi. On pourrait te surprendre. » « Personne ne rend visite aux morts. Les vivants sont trop ingrats. » « S'ils te surprennent, Yuri, tu es bon pour éponger leur colère. Tout leur est prétexte quand il s'agit d'occire un sang-mêlé. Je ne te parle pas même des moldus, lesquels s'avèrent être bien pires. » « Le fait est que j'ai besoin de pratiquer pour exceller, que me proposes-tu ? Que j'exécute des indésirables et ne tienne un entrepôt de macchabées ? » « Pourquoi pas. Commençons par Yulia. » Ses lippes mauvaises crachèrent son dédain comme elle les trempa dans son verre, une inflexion puérile dans son timbre cruellement railleur. Le garçon manifesta son agacement par une mâchoire contrite et un mutisme forcé. Il se remémora ses premiers essais, le corps putride et disloqué de Dragoslav, sa déshumanisation complète et ses gémissements d'outre-tombe. A l'issue du silence pesant, Lëtalia vint se masser les tempes. « Nous avons beaucoup trop travaillé sur ton don pour que ton insouciance ne vienne tout gâcher. De plus, je tiens à toi. » Elle avança la main, pencha son buste laissant entrevoir une poitrine laiteuse et ferme – la matrone demeurait au fait de ses atouts et en cela ne les camouflait jamais – écrivit sur les traits fins de son visage une sincérité patentée.

Les yeux du garçon se perdirent sur les rainures de la table autour de laquelle ils eurent pris place, ce qui étiola la patience de Lëtalia (« Est-ce cette Yulia qui ainsi hante son esprit ? Ah que la jeunesse est ingrate, que cette petite importune. Il me faudra, à terme, ou recouvrer ma propre jeunesse par quelconque subterfuge, ou occire cette rivale aux longues échasses. » pesta-t-elle sous une langue muette) autant que sa soudaine affabilité. Son visage se rembrunit le temps de sa tracasserie, lorsqu'enfin son sibyllin interlocuteur l'apostropha à nouveau : « Mais en vérité, voilà bien deux ans que tu m'as recueilli et je ne t'ai jamais véritablement demandé tes véritables motivations. » Il appréciait cette femme au caractère fougueux et aux ambitions obscures ; dans un monde phallocrate pétri par la gente masculine, elle s'était érigée avec la force d'une détermination de fer. Pour autant Yuri n'avait jamais manifesté de curiosité apparente quant au motif de sa bienveillance ; non pas qu'il la pensait insidieuse mais cette bonté désintéressée lui échappait. Lëtalia ourla les lèvres en un sourire satisfait et, raclant sa gorge d'un toussotement qu'elle avait joli, se hâta de répondre : « Es-tu déjà tombé amoureux ? » Il hésita. Farda ses tergiversations intérieures en une fausse nonchalance qui ne dupa guère la maquerelle. « Bien sûr que non. Ni de moi, je suis trop âgée. Ni de Yulia, sans quoi tu n'aurais jamais supporté que d'autres ne visitent ses entrailles. Je suis autrement persuadée que lorsque tu embrassas la violente ambition de devenir nécromancien, ton cœur avait déjà entamé sa nécrose. » Elle exultait. Persuadée pouvoir le garder en son giron sentimental par ses vérités subjectives. « Je suis tombée amoureuse, un jour. D'un sang-mêlé qui te ressemblait... » « Il ne fait pas bon de me ressembler. » dégoisa-t-il en un sombre faciès. « ...sur le plan mental. Pauvre garçon, il finit par se suicider. » Pause volontaire. La manipulatrice tordit son noble visage par une moue qui se voulait chagrinée alors qu'elle toisait le regard fuyant et pensif de l'intéressé. Puis, sur un ton de connivence trop appuyé pour paraître sincère, renchérit cruellement : « Quelque chose te tracasse, Yuri ? » Conscient du jeu d'ombres qu'elle opérait, entre ascendance et manipulation, le quidam refusa de se plier à l'exercice et se contenta de feindre une autre tracasserie futile : « La rentrée à Durmstrang est pour bientôt. Je ne suis pas certain de vouloir m'y rendre. » « Il le faut pourtant. Rends-toi là-bas, laisse l'ambition te dévorer et reviens-moi. Ensemble, nous pourrons faire de grandes choses. » Sa tirade sonna le glas de leur entrevue ; Yuri se leva taciturne puis, comme il descendit au rez-de-chaussée afin d'endosser son rôle de vigile discret, évita étrangement de poser ses yeux jaloux sur la silhouette aguicheuse de Yulia qui s'en retrouva peinée.



ZORN UND WUT
copyrights 2016  zorn und wut - none copies authorized

_________________
❝ & STAND ON THEIR ASHES ❞
« Que deviendront vos lois, votre morale, votre religion, vos potences, votre paradis, vos dieux, votre enfer, quand il sera démontré que tel ou tel cours de liqueurs, telle sorte de fibres, tel degré d'âcreté dans le sang ou dans les esprits animaux suffisent à faire d'un homme l'objet de vos peines ou de vos récompenses ? Poursuivons : les goûts cruels t'étonnent ? » [Justine ou les Malheurs de la Vertu] 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 534 Avatar : phoebe tonkin Double Compte : freyja, raafael et ivar Crédits : viceroy (avatar) et manon d'amûr (gif profil)

Âge : vingt-quatre hivers.
Nature du sang : pur.
Statut civil : fiancée à yagor bytchkov d'après les dernières nouvelles.
Patronus : un corbeau, symbole des mystères de la vie et de la magie.
Amortentia : une odeur absurde de rhum mélangé à celle du bois

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Dim 6 Mar - 13:48

bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche I love you j'ai hâte d'en savoir plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de loki
avatar
maison de loki
Hiboux : 77 Avatar : ed westwick Crédits : bc

Âge : Vingt-quatre ans.
Nature du sang : Mêlé. Ancien esclave.
Statut civil : Relégué au célibat. Cela lui sied bien au teint (qu'il a d'ailleurs opalin)
Patronus : Un chien bâtard mais imposant. Yuri s'épancha sur la question et en déduisit que sa loyauté put être à l'origine de cette forme animale. Plus encore et après recherche, il fit l'amalgame avec Anubis, le dieu des Morts à tête de canidé.
Amortentia : Le parfum des chrysanthèmes, l'odeur boisée de l'if, et une fragrance encore inconnue.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Dim 6 Mar - 13:50

Merci
Puisque tu es là je file te harceler pour une question substantielle via hibou

_________________
❝ & STAND ON THEIR ASHES ❞
« Que deviendront vos lois, votre morale, votre religion, vos potences, votre paradis, vos dieux, votre enfer, quand il sera démontré que tel ou tel cours de liqueurs, telle sorte de fibres, tel degré d'âcreté dans le sang ou dans les esprits animaux suffisent à faire d'un homme l'objet de vos peines ou de vos récompenses ? Poursuivons : les goûts cruels t'étonnent ? » [Justine ou les Malheurs de la Vertu] 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de sigyn
avatar
maison de sigyn
Hiboux : 263 Avatar : Mia Wasikowska. Crédits : Simaumauune & Tumblr.

Âge : Vingt-quatre éclats carmins délaissés à la solde du destin.
Nature du sang : Pureté du grenat et de l'écarlate dans un bouillon aux cultures divergentes.
Statut civil : Emportée dans les tourments des unions hivernales, elle est un fardeau nul qui ne vaut aucun anneau.
Patronus : Nocturne créature aux allures félines, mouchetée des ténébres qui la confonde, elle n'est rien de moins qu'une discréte genette.
Amortentia : Le parfum vieilli des vieux livres se mêlant à celui du souvenir lointain de la violette maternelle, le tout arrangé sous la houlette d'une fragrance inconnue.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Dim 6 Mar - 13:50

Ma faute?!
Oui, j'avoue!

Je suis plus que contente de te voir par ici!
Bon courage pour ta fiche, cela dit pour ce que j'ai lu de ton test-rp/demande de don, ça annonce quelque chose de bien, de beau, et de furieusement macabre. En somme, une fine équipe!
Hâte de pouvoir rp avec toi, mon chat!

_________________

Save yourself. Kill them all.
La pauvreté semble douloureuse aux hommes, encore plus aux enfants. Ils ne se font pas idée de ce qu'est une pauvreté industrieuse, active et honorable ; le mot ne leur rappelle que des vêtements en lambeaux, le manque de nourriture, le foyer sans flamme, les rudes manières et les vices dégradants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 534 Avatar : phoebe tonkin Double Compte : freyja, raafael et ivar Crédits : viceroy (avatar) et manon d'amûr (gif profil)

Âge : vingt-quatre hivers.
Nature du sang : pur.
Statut civil : fiancée à yagor bytchkov d'après les dernières nouvelles.
Patronus : un corbeau, symbole des mystères de la vie et de la magie.
Amortentia : une odeur absurde de rhum mélangé à celle du bois

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Dim 6 Mar - 13:53

mais harcèle moi donc par mp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de sigyn
avatar
maison de sigyn
Hiboux : 404 Avatar : poppy drayton. Crédits : redwyne aka ivana la blg (avatar) & (gif de profil), brynhildr aka inka le kk (bannière).

Âge : vingt-trois années, années qui ne lui appartiennent pas, plus.
Nature du sang : un sang impur, un sang rejeté. il est mêlé, il est rouge et il lui est indispensable. hedda le hait, persuadée qu'il s'agit de la raison de sa condition.
Statut civil : célibataire, fidèle à yador pour toujours et à jamais. infiniment sienne, désespérément seule.
Patronus : un cygne, il est blanc et majestueux, aussi pur qu'hedda.
Amortentia : une odeur de rhum mélangée à celle du bois, le parfum de yagor enivre ses narines.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Dim 6 Mar - 13:58

Oh Ed, quel choix.
Bienvenue parmi nous. I love you

_________________
    Where worlds collide
    Blood divides
    When darkness falls
    Fate calls.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de skadi
avatar
maison de skadi
Hiboux : 67 Avatar : sophie turner. Double Compte : aucun. Crédits : avatar : jade, code : endlesslove

Âge : vingt-trois ans.
Nature du sang : le sang pur mêlé par celui de la mère, cette abomination emprisonnée dans ses veines.
Statut civil : le coeur seul, le corps accompagné, parfois, sans que jamais elle ne s'abandonne. actuellement en couple avec Mikhail Azarov, énigmatique relation qui se joue dans l'ombre.
Patronus : le caracal au regard aiguisé, tardivement apparu dans les gerbes argentées.
Amortentia : l'odeur électrique d'un soir d'orage, des gouttes de pluie s'écrasant dans l'herbe, assortie des notes poussiéreuses coincées entre deux pages d'un livre. ses premiers pas à l'air libre dépourvus de ses chaînes.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Dim 6 Mar - 13:59

je viens de lire ta demande de don et.. fiou. cette histoire est captivante, j'vais rester dans le coin et suivre ta fiche de près parce que j'suis déjà sous le charme là.
bienvenue parmi nous !

_________________
    be fire, not this ash
    I did not unzip my chest to every kind of hurt, and stagger back, wounded and alive, just to hear you call me weak for trying. I opened my door to Heartache — I gave her the fucking key. understand that I am not your next victim in a laundry list of broken girls. So when you go looking to make a plaything of a sunburst, you better look for someone with less fire than me. Because softness or no, I will eat you alive before I let you make a meal of me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de loki
avatar
maison de loki
Hiboux : 77 Avatar : ed westwick Crédits : bc

Âge : Vingt-quatre ans.
Nature du sang : Mêlé. Ancien esclave.
Statut civil : Relégué au célibat. Cela lui sied bien au teint (qu'il a d'ailleurs opalin)
Patronus : Un chien bâtard mais imposant. Yuri s'épancha sur la question et en déduisit que sa loyauté put être à l'origine de cette forme animale. Plus encore et après recherche, il fit l'amalgame avec Anubis, le dieu des Morts à tête de canidé.
Amortentia : Le parfum des chrysanthèmes, l'odeur boisée de l'if, et une fragrance encore inconnue.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Dim 6 Mar - 14:06

Merci à vous
Letha, faut que je te dise quand même bichette, que je suis fan de ton patronyme. Dis-moi tu ne serais pas à la fois morte et vivante toi ?
Merci du compliment Sonnie j'ai plus qu'à m'atteler à ma fiche pour faire mes preuves alors, mais je sens que ça va être laborieux #escargot Arrow

_________________
❝ & STAND ON THEIR ASHES ❞
« Que deviendront vos lois, votre morale, votre religion, vos potences, votre paradis, vos dieux, votre enfer, quand il sera démontré que tel ou tel cours de liqueurs, telle sorte de fibres, tel degré d'âcreté dans le sang ou dans les esprits animaux suffisent à faire d'un homme l'objet de vos peines ou de vos récompenses ? Poursuivons : les goûts cruels t'étonnent ? » [Justine ou les Malheurs de la Vertu] 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de sigyn
avatar
maison de sigyn
Hiboux : 263 Avatar : Mia Wasikowska. Crédits : Simaumauune & Tumblr.

Âge : Vingt-quatre éclats carmins délaissés à la solde du destin.
Nature du sang : Pureté du grenat et de l'écarlate dans un bouillon aux cultures divergentes.
Statut civil : Emportée dans les tourments des unions hivernales, elle est un fardeau nul qui ne vaut aucun anneau.
Patronus : Nocturne créature aux allures félines, mouchetée des ténébres qui la confonde, elle n'est rien de moins qu'une discréte genette.
Amortentia : Le parfum vieilli des vieux livres se mêlant à celui du souvenir lointain de la violette maternelle, le tout arrangé sous la houlette d'une fragrance inconnue.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Dim 6 Mar - 14:12

Yuri, mon chaton, je crois que nos personnages sont faits pour s'entendre! Il y a comme des relents mortifère entre nous, un peu comme des exhalaisons de putrescence, mais c'est notre essence d'être macabre et morose. La mélancolie nous bouffera avant que les vers de ne le fassent! Il y a un loup, que dis-je, un chat sous cette histoire et il ne tient qu'à nous de le débusquer!

Amour sur toi! Courage pour ta fiche!

_________________

Save yourself. Kill them all.
La pauvreté semble douloureuse aux hommes, encore plus aux enfants. Ils ne se font pas idée de ce qu'est une pauvreté industrieuse, active et honorable ; le mot ne leur rappelle que des vêtements en lambeaux, le manque de nourriture, le foyer sans flamme, les rudes manières et les vices dégradants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Dim 6 Mar - 14:47

han! Westwick! j'adore! je lui trouve un charme fou avec son côté sale gosse!
Revenir en haut Aller en bas
membre du mois
avatar
membre du mois
Hiboux : 200 Avatar : jessica parker-kennedy Double Compte : la maîtresse des potions (sofiya) Crédits : queen ivana (av) ; myself (signa) ; tumblr (gifs) ; vivi la déesse (bannières)

Âge : vingt-sept années que sa beauté a tout ravagé, dévasté. vingt-sept années que la poupée métissée ne cesse de lutter.
Nature du sang : la pureté souillée, la fierté échouée, elle ne sait pas, elle ne sait plus quand elle a été déchue.
Statut civil : la princesse a été convoitée, elle a été fiancée. on a donné sa main au plus offrant. mais il ne s'agit plus que d'un songe dans l'atmosphère, un murmure dans l'univers. la poupée est délaissée, abandonnée, pantin de tout le monde et de personne
Patronus : le filament argenté a doucement pris la forme d'un scorpion. symbole de ses origines et d'un caractère explosif.
Amortentia : une délicate odeur de cannelle mélangée à une pointe de pamplemousse. une effluve de vanille légèrement sucrée s'y est ajoutée, mais la poupée l'ignore encore.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Dim 6 Mar - 15:15

bienvenuuuuuue

_________________
It's hard letting go. I'm finally at peace but it feels wrong. Slow I'm getting up. My hands and feet are weaker than before. And you are folded on the bed where I rest my head. There's nothing I can see, darkness becomes me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de loki
avatar
maison de loki
Hiboux : 77 Avatar : ed westwick Crédits : bc

Âge : Vingt-quatre ans.
Nature du sang : Mêlé. Ancien esclave.
Statut civil : Relégué au célibat. Cela lui sied bien au teint (qu'il a d'ailleurs opalin)
Patronus : Un chien bâtard mais imposant. Yuri s'épancha sur la question et en déduisit que sa loyauté put être à l'origine de cette forme animale. Plus encore et après recherche, il fit l'amalgame avec Anubis, le dieu des Morts à tête de canidé.
Amortentia : Le parfum des chrysanthèmes, l'odeur boisée de l'if, et une fragrance encore inconnue.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Dim 6 Mar - 15:17

Nah je suis pas un sale gosse èé (bon en vrai si, mais j'essaie de le vendre un peu Arrow )
Letha mon chat, ton élégie funèbre me laisse sans voix
Kahina ; ouh que de lecture passionnante dans ton profil **
Et merci

_________________
❝ & STAND ON THEIR ASHES ❞
« Que deviendront vos lois, votre morale, votre religion, vos potences, votre paradis, vos dieux, votre enfer, quand il sera démontré que tel ou tel cours de liqueurs, telle sorte de fibres, tel degré d'âcreté dans le sang ou dans les esprits animaux suffisent à faire d'un homme l'objet de vos peines ou de vos récompenses ? Poursuivons : les goûts cruels t'étonnent ? » [Justine ou les Malheurs de la Vertu] 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 285 Avatar : dylan o'brien. Double Compte : yagor, svea. Crédits : mine. (avatar) myself. (signa)

Âge : vingt-trois eclipses.
Nature du sang : sang-mêlé, les veines brûlantes de haine.
Statut civil : solitaire, un cœur rongé par la vengeance et les ténèbres.
Patronus : un griffon, un patronus symbole d'ambivalence.
Amortentia : une odeur féminine de rose et de baies rouges, celle de ranveig.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Lun 7 Mar - 13:45

le seksy ed, puis le personnage.
bienvenue sur le forum et bonne rédaction.
si t'as des questions, n'hésite pas.

_________________

let's the darkness consume you
be my anchor and don't let me drown, you're my only light in the darkness of my soul. can you fix my broken mind before i destroy yours.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de loki
avatar
maison de loki
Hiboux : 77 Avatar : ed westwick Crédits : bc

Âge : Vingt-quatre ans.
Nature du sang : Mêlé. Ancien esclave.
Statut civil : Relégué au célibat. Cela lui sied bien au teint (qu'il a d'ailleurs opalin)
Patronus : Un chien bâtard mais imposant. Yuri s'épancha sur la question et en déduisit que sa loyauté put être à l'origine de cette forme animale. Plus encore et après recherche, il fit l'amalgame avec Anubis, le dieu des Morts à tête de canidé.
Amortentia : Le parfum des chrysanthèmes, l'odeur boisée de l'if, et une fragrance encore inconnue.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Lun 7 Mar - 14:52

oh merci j'hésiterai pas
et merci pour le don également, je vais pouvoir commencer ma fifiche la conscience tranquille

_________________
❝ & STAND ON THEIR ASHES ❞
« Que deviendront vos lois, votre morale, votre religion, vos potences, votre paradis, vos dieux, votre enfer, quand il sera démontré que tel ou tel cours de liqueurs, telle sorte de fibres, tel degré d'âcreté dans le sang ou dans les esprits animaux suffisent à faire d'un homme l'objet de vos peines ou de vos récompenses ? Poursuivons : les goûts cruels t'étonnent ? » [Justine ou les Malheurs de la Vertu] 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i take my decisions
avatar
i take my decisions
Hiboux : 781 Avatar : natalie dormer. Double Compte : inka vasara. Crédits : princess rover (avatar).

Âge : тридцать лет. (trente ans). les âmes dans le creux de ses mains, les neiges sur la chevelure d'idunn.
Nature du sang : нечистой крови (sang impur). la crasse qui arpente les pavés.
Statut civil : неженатый (célibataire). à tous, à chacun, jamais à sa propre personne.
Patronus : бестелесный (incorporel). l'incapacité à exceller dans le sortilège, l'inutilité de s'en servir.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Lun 7 Mar - 16:34

Avec énormément de retard et je m'en excuse, je te souhaite la bienvenue parmi nous et bon courage pour la rédaction de ta fiche. I love you Ton choix d'avatar est juste excellent

_________________
i've crossed every line, broken every boundary and now it's retribution time, 'cause the church that i went to... it ain't that holy.    - judgement day, stealth -

      
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Lun 7 Mar - 17:15

Báthory + Ed
Bienvenue I love you

( je vais lire ta fiche de ce pas, trop de curiosité en moi de voir si la fameuse ancêtre a transmis ses gênes Arrow)
Revenir en haut Aller en bas
maison de loki
avatar
maison de loki
Hiboux : 77 Avatar : ed westwick Crédits : bc

Âge : Vingt-quatre ans.
Nature du sang : Mêlé. Ancien esclave.
Statut civil : Relégué au célibat. Cela lui sied bien au teint (qu'il a d'ailleurs opalin)
Patronus : Un chien bâtard mais imposant. Yuri s'épancha sur la question et en déduisit que sa loyauté put être à l'origine de cette forme animale. Plus encore et après recherche, il fit l'amalgame avec Anubis, le dieu des Morts à tête de canidé.
Amortentia : Le parfum des chrysanthèmes, l'odeur boisée de l'if, et une fragrance encore inconnue.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Lun 7 Mar - 17:34

Merci à vous

Kristian je risque de te décevoir ; Yuri est obsédé par les cadavres et moins par le sang (bon c'est kif-kif, on va dire )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de sigyn
avatar
maison de sigyn
Hiboux : 263 Avatar : Mia Wasikowska. Crédits : Simaumauune & Tumblr.

Âge : Vingt-quatre éclats carmins délaissés à la solde du destin.
Nature du sang : Pureté du grenat et de l'écarlate dans un bouillon aux cultures divergentes.
Statut civil : Emportée dans les tourments des unions hivernales, elle est un fardeau nul qui ne vaut aucun anneau.
Patronus : Nocturne créature aux allures félines, mouchetée des ténébres qui la confonde, elle n'est rien de moins qu'une discréte genette.
Amortentia : Le parfum vieilli des vieux livres se mêlant à celui du souvenir lointain de la violette maternelle, le tout arrangé sous la houlette d'une fragrance inconnue.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Lun 7 Mar - 18:21

Ouuuuhh, mon chat!!!
Non je stalke pas ta fiche
Tu me vends du rêve! Il fallait que je le dise!
Je vais arrêter de poster mon avis tous les trois postes, c'est carrément pas constructif!

_________________

Save yourself. Kill them all.
La pauvreté semble douloureuse aux hommes, encore plus aux enfants. Ils ne se font pas idée de ce qu'est une pauvreté industrieuse, active et honorable ; le mot ne leur rappelle que des vêtements en lambeaux, le manque de nourriture, le foyer sans flamme, les rudes manières et les vices dégradants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de loki
avatar
maison de loki
Hiboux : 77 Avatar : ed westwick Crédits : bc

Âge : Vingt-quatre ans.
Nature du sang : Mêlé. Ancien esclave.
Statut civil : Relégué au célibat. Cela lui sied bien au teint (qu'il a d'ailleurs opalin)
Patronus : Un chien bâtard mais imposant. Yuri s'épancha sur la question et en déduisit que sa loyauté put être à l'origine de cette forme animale. Plus encore et après recherche, il fit l'amalgame avec Anubis, le dieu des Morts à tête de canidé.
Amortentia : Le parfum des chrysanthèmes, l'odeur boisée de l'if, et une fragrance encore inconnue.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Lun 7 Mar - 18:30

MERCI MA BABA YAGA

_________________
❝ & STAND ON THEIR ASHES ❞
« Que deviendront vos lois, votre morale, votre religion, vos potences, votre paradis, vos dieux, votre enfer, quand il sera démontré que tel ou tel cours de liqueurs, telle sorte de fibres, tel degré d'âcreté dans le sang ou dans les esprits animaux suffisent à faire d'un homme l'objet de vos peines ou de vos récompenses ? Poursuivons : les goûts cruels t'étonnent ? » [Justine ou les Malheurs de la Vertu] 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de frigg
avatar
maison de frigg
Hiboux : 256 Avatar : Zoey Deutch. Crédits : jukebox joints.

Âge : Vingt-deux hivers, elle ne cesse de voir la jeunesse lui échapper.
Nature du sang : Sang-pur qui ne cesse de la troubler dans ses convictions.
Statut civil : Fiancée à un homme mais elle n'en a coeur faire. Seule la liberté réussira a emprisonner son coeur.
Patronus : Le patronus de la jeune femme est un Faucon.
Amortentia : Une légère odeur de pluie mélangée au parfum de la rose.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Lun 7 Mar - 18:46

ton avatar

Bienvenu

_________________
L'oiseau préfère sa liberté à une cage dorée


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de loki
avatar
maison de loki
Hiboux : 77 Avatar : ed westwick Crédits : bc

Âge : Vingt-quatre ans.
Nature du sang : Mêlé. Ancien esclave.
Statut civil : Relégué au célibat. Cela lui sied bien au teint (qu'il a d'ailleurs opalin)
Patronus : Un chien bâtard mais imposant. Yuri s'épancha sur la question et en déduisit que sa loyauté put être à l'origine de cette forme animale. Plus encore et après recherche, il fit l'amalgame avec Anubis, le dieu des Morts à tête de canidé.
Amortentia : Le parfum des chrysanthèmes, l'odeur boisée de l'if, et une fragrance encore inconnue.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Mar 8 Mar - 14:18

Je ne pensais pas que Westwick était encore apprécié Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 388 Avatar : lily james, la déesse. Double Compte : leonid et torvald les bgs. Crédits : -av/@tellers. -gif/tumblr (signa) et ivana d'amûr (profil)

Âge : Elle écume sa vingt-quatrième année avec toujours autant d'arrogance et de médisence. C'est cette haine qui la consume, comme la tient éveillée.
Nature du sang : Elle est une ancienne esclave, elle est de ceux qui n'étaient rien, une simple Mêlée, plus que fière de son propre sang.
Statut civil : Célibataire et loin d'être attirée par les histoires de coeur. Hedvig est seule et ne s'en plaint pas.
Patronus : lol

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Mar 8 Mar - 14:20

westwick est méga apprécié il est bien canon ce petit. What a Face
bienvenue et bon courage pour le reste de la fiche qui m'a l'air bien entamé. I love you

_________________
would things be easier if there was a right way? oh, but honey there is no right way. and so you fall in love just a little bit everyday with someone new. @HOZIER.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de loki
avatar
maison de loki
Hiboux : 77 Avatar : ed westwick Crédits : bc

Âge : Vingt-quatre ans.
Nature du sang : Mêlé. Ancien esclave.
Statut civil : Relégué au célibat. Cela lui sied bien au teint (qu'il a d'ailleurs opalin)
Patronus : Un chien bâtard mais imposant. Yuri s'épancha sur la question et en déduisit que sa loyauté put être à l'origine de cette forme animale. Plus encore et après recherche, il fit l'amalgame avec Anubis, le dieu des Morts à tête de canidé.
Amortentia : Le parfum des chrysanthèmes, l'odeur boisée de l'if, et une fragrance encore inconnue.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Mar 8 Mar - 14:23

Disons qu'il est relégué au rang des faciès démodés (pour ceux qui suivent la mode avatarienne )
Et merci également

_________________
❝ & STAND ON THEIR ASHES ❞
« Que deviendront vos lois, votre morale, votre religion, vos potences, votre paradis, vos dieux, votre enfer, quand il sera démontré que tel ou tel cours de liqueurs, telle sorte de fibres, tel degré d'âcreté dans le sang ou dans les esprits animaux suffisent à faire d'un homme l'objet de vos peines ou de vos récompenses ? Poursuivons : les goûts cruels t'étonnent ? » [Justine ou les Malheurs de la Vertu] 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch princess
avatar
bitch princess
Hiboux : 1264 Avatar : emma watson. Crédits : princess rover (avatar), princess rover (gifs).

Âge : vingt quatre années.
Nature du sang : rebuté, admiré, haï, envié. carmin d'une pureté indéniable.
Statut civil : fiancée (andreas svendsen), union non-voulue que l'on reporte depuis cinq ans.
Patronus : harpie féroce, le caractère retranscrit dans la bête.
Amortentia : l'effluve de la mort, de la débauche et du regret qui s'ensuit.

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   Jeu 10 Mar - 0:36


bienvenue sur durmstrang
embarquez pour stolytsia et l'institut

Félicitations, tu viens d'être validé Tu fais désormais officiellement partie des membres du forum. Avant toute chose, laisse moi te dire quelques mots sur ta fiche : TA FICHE. NON MAIS TA FICHE ET TON PERSONNAGE. J'l'ai dégusté, j'l'ai savouré, au calme. T'as une plume géniale, tes tournures de phrases sont juste magnifiques et en plus, la personnalité de Yuri est I love you Nécromancien qui plus est, qui traînasse avec près de bordels, Inka et Nyx peuvent tellement avoir un lien avec ton petit gars. Donc je te valide, parce que je suis gentille, j'espère que tu me revaudras ça . Maintenant que tu as un joli rang et une couleur sur ton pseudo (si c'est pas la classe ), tu dois remplir les registres pour y inscrire ton personnage. Il faudra tout d'abord vérifier que ton avatar est bel et bien inscrit dans le bottin. Si ce n'est pas le cas, n'hésite pas à contacter un membre du staff qui l'ajoutera le plus vite possible. C'est la même chose si ton personnage a un don. Il est toujours préférable de vérifier que ta place est bien réservée dans l'annexe des mutations magiques. Ensuite, comme tu dois sûrement t'en douter, tu devras recenser ton personnage dans les différents registres du forum. Si ton personnage étudie à Durmstrang, il faudra le signaler dans le registre des élèves. N'oublie pas de recenser son ordre s'il en fait partie. Tu devras aussi veiller à recenser ton patronus afin d'éviter qu'il ne soit pris. Si ton personnage exerce une profession ou qu'il est en stage dans la capitale, n'oublie pas de poster dans le registre des métiers. Et voilà, tu as terminé ! Tu peux désormais aller créer un scénario ou encore un lien préféfini. Tu peux aussi poster une fiche de liens et en demander aux autres membres. Pour finir, n'hésite pas à flooder I love you Nous te souhaitons un très bon jeu sur le forum I love you N'hésite pas à contacter l'équipe administrative si besoin I love you

ZORN UND WUT
copyrights 2016 zorn und wut - none copies authorized


_________________
you see her when you close your eyes, maybe one day you'll understand why everything you touch surely dies.     - let her go, passenger -

      
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Yuri ✘ requiem lacrimosa.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yuri ✘ requiem lacrimosa.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» The requiem of death (Finisss)
» Requiem du Guerrier [Ombre]
» The Book. [Eva, Sonata, Requiem]
» REQUIEM V.2 ◑ « Flesh & Blood. // I'm Alive. »
» [UPTOBOX] Requiem for a Dream [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: archives de l'empire :: - la galerie des portraits :: sorciers certifiés-
Sauter vers: