AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Dance with the Devil Sebastian&Solveig

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maison de thor
avatar
maison de thor
Hiboux : 103 Avatar : Richard Madden Crédits : CryingToYourHeart

Âge : 25 ans, 25 ans d'enfer, du sang sur les mains et un cœur qui saigne à mesure que le temps passe, un esprit en perpétuelle lutte qui semble voir le bout du tunnel.
Nature du sang : : Un sang pur coule dans ses veines, mêlé à celui de la bête.
Statut civil : Célibataire, son cœur de glace contrôlé par la magie ne peut s'éprendre de quelqu'un. Et puis, qui voudrait approcher un monstre ?
Patronus : Un aigle.
Amortentia : l'odeur des sapins

MessageSujet: Dance with the Devil Sebastian&Solveig   Lun 21 Mar - 19:36

Sebastian marchait doucement dans les bois, faisant craquer sous ses pas les branches qui composaient le sol. Il tira ses mains de ses poches et posant son bras droit sur un arbre pour descendre dans la petite clairière qui lui faisait face, il cherchait désespérément de quoi se mettre sous la dent afin de se nourrir à la lueur de la lune qui promettait d'être sanglante. Son amante vint à percer les nuages de sa douce clarté. Elle inonda la clairière, éclairant le prince de Pologne qui commença à l'observer. Il admirait sa forme, caressait de ses yeux la pureté de son écrin quand le poids de sa malédiction vint à le soumettre. La lune lui cloua les genoux au sol, il ne pouvait guère parler avec la souffrance qui commençait à courir le long de son corps. Il lançait de sombres gémissements à la nuit comme si les portes des enfers venaient de s'ouvrir dans son propre corps. Il commença à s’effondrer au sol comme pris par une transe mystique. Il commença à grogner plus qu'à gémir, son corps se hérissait de poils alors que son esprit commençait à passer dans l'ombre. Ses ongles devinrent des épieux, ses yeux n'étaient plus que de simples lueurs jaunâtres dans la pénombre de la nuit. Il lançait de sombres gémissements à la nuit comme si les portes des enfers venaient de s'ouvrir dans son propre corps. Une fois son cœur corrompu par le mal, il se tourna vers sa maîtresse implorant de sa gorge le nectar sanglant qui satisferait sa soif. Il commença à marcher doucement entre les herbes, cherchant avec son museau de quoi le satisfaire. L'Odeur d'un cerf attira son attention. Il s'élança, rapide comme la mort vers sa proie. Il traversait la clairière, les bois, les chemins et les herbes dans des cris tordus par la faim. Il repéra sa proie à travers les feuillages, tournant autour à la manière d'un fauve. Il s'élança d'un bon pour lui déchirer la poitrine comme possédé par le diable. Les cris sourds de la bête commençaient à écraser l'air. Le sang coulait en rivière, tâchant le bois et le sol de sa pure couleur. Le chien des enfers était comme un homme qui avait passé trop de temps dans le désert. Il se gorgeait du sang de l'animal. Il grognait de contentement, arrachant des morceaux de chaires du corps de sa victime. Il s'élança d'un bon pour lui déchirer la poitrine comme possédé par le diable.

Il s'éveilla sourd et muet comme aspiré par les formes qui se découpaient peu à peu sous ses paupières. Des cadavres d’animaux, désossés et à demi-mangé pourrissaient depuis des semaines. Des cadavres d’animaux, désossés et à demi-mangé pourrissaient depuis des semaines. Le sang maculait la peau blanchâtre du prince comme un manteau royale, laissant entrevoir le pouvoir de vie et de mort du roi de l'ombre sur son empire. Lorsque le soleil perça à travers les nuages et inonda son visage, il se tordit de douleur, tournant la tête au soleil. Il colla cette face impropre à la vue contre le sol, laissant la terre se mêler à sa peau. Il posa ses mains au sol pour se relever quand un mal de crâne le cloua au sol. Il passa une main tremblotante sur son front comme si cela allait éliminer son mal. Il commença à s'agiter dans tous les sens pour le chasser, saisissant de ses mains cette pauvre tête. Il hurlait à la mort dans ces bois comme un cri de carnage face à une bataille qu'il ne pouvait gagner. Il s'écroula au sol, luttant pour respirer comme si une autre âme venait à prendre son corps. Il s'étira soudain comme prit par une crise d'épilepsie. Il se saisit la gorge avant de tousser. Soudain, tout lui parut comme clair, il n'était plus le serviteur, mais il était devenu le maître. Une terreur profonde commença à s'emparer de son corps. Il commença à pleurer comme s'il avait été un enfant qui avait mal agi. Il se passa quelque minutes avant qu'il cesse de pleurer et qu'il commence à marcher le long des arbres. Sa vision semblait nouvelle, son cœur et son esprit semblaient libres de cette brume qui l'entourait autrefois. Il commença à bavarder avec les arbres et les plantes comme pour s'assurer qu'il était bien libre. Une petite boule frappait tout de même sa poitrine comme si le mal ne l'avait pas totalement quitté. Il se servait de son bras gauche comme s'il devait retenir son cœur de sauter de sa poitrine, tandis que, son bras droit lui servait à se diriger à travers ces lieux familiers qu'un autre avait visités. Il serra le poing jusqu'à s'en blanchir les phalanges. Il avait retenu cette colère, cette rage en lui tellement longtemps. Il voulait vivre, caresser ce monde sans ses chaînes. Il chercha de ses yeux le moindre signe de vie comme si un humain pouvait se trouver à cette heure dans la forêt qui entoure le château. Seul, il avait vécu, seul, il serait libre et seul, il mourrait tel une tache de sang sur la neige. Jamais on ne vit un tel monstre brisé ses chaînes, mais aujourd'hui plus que jamais il pouvait dire « Je vis »

_________________

- We can be slaves, or we can be wolves -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dance with the Devil Sebastian&Solveig
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Sebastian Lacrymosa
» Clasica San Sebastian (PT) =====> Wegmann (Colnago)
» [Big Ben] Une mission compromise [PV: Sebastian Michaelis & Eleanor Livingston]
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: durmstrang :: - les alentours :: la forêt-
Sauter vers: