AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 (Eldrich) + Il est temps de prendre les choses en main.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maison de loki
avatar
maison de loki
Hiboux : 32 Avatar : Liam Hemsworth Crédits : @Poison/Hunt

Âge : Je foule ces terres depuis 24 ans maintenant.
Nature du sang : Un liquide rouge et sans imperfections coule dans mes veines. Digne Rasmussen, un sang pur me tient en vie.
Statut civil : Fiancé à Beyla Viktorsson bien qu'il ne le sache pas encore, mais cela ne saurait tarder.
Patronus : Une hyène tachetée semble avoir prit place comme mon patronus.
Amortentia : Cette odeur de rosé matinal lors d'une journée s’annonçant chaude d'été. Un mélange sucré de miel, d'herbe mouillée avec un soupçon de lavande apporté généreusement par le vent tiède.

MessageSujet: (Eldrich) + Il est temps de prendre les choses en main.   Dim 20 Mar - 20:49

Il est temps de prendre les choses en main.

“ Bonne nouvelle? Ouai, tu parles!”
Le carrosse avançait calmement vers la capitale. J'avais une fois de plus passé une nuit fort agité, rentrant tard dans mes appartements, laissant ma discrétion faire le reste. Mon père avait réclamé ma présence pour je ne sais qu'elle raison, celui-ci ne c'était pas attardé sur celles-ci, malheureusement. Bien que cette sortie me faisait un bien fou, il était évident qu'il avait piqué ma curiosité malsaine, même si au fond je n'étais pas réellement sur de vouloir en savoir d'avantage. Effectivement, depuis les fiançailles de mon frère aîné, je sentais un sale coup me pendre au nez. J'étais âgé de vingt-quatre ans, je n'étais pas encore promis à une jeune demoiselle et notre famille était connue pour aimer renforcer ses rangs. Hors, j'étais le dernier de ses fils à pouvoir encore faire grimper la famille Rasmussen en pouvoir. Certes, cette idée ne m'enchantais guère, étant avide de liberté et de relations non sérieuses, certaines bien cachées aux yeux de tous, je ne ressentais néanmoins pas l'envie de me faire passer la corde au cou, loin de là. Mon regard semblait perdu par la petite fenêtre ornant la porte, laissant ainsi défiler un paysage bien étrange. Au départ ce fut la nature qui s'offrit à a vue, mais plus nous approchions de la capitale, plus les passants se faisaient présents et nombreux. Très rapidement, je reconnu l'avenue d'asgard réputée pour être l'endroit où les sangs purs tels que nous venaient faire les boutiques. J'avais gardé le silence durant tout le trajet, n'étant pas fort bavard envers mon père. Après tout, nous n'avions jamais été forts proches, moi préférant rester dans l'ombre pour exercer mes activités qui pourraient être mal vues et lui car son préféré avait toujours été Rickard pour ensuite porter son attention sur Kristian à la mort de notre aîné.

Au départ, quand j'étais enfant, je me souviens avoir ressenti une grande jalousie envers cette relation que je n'aurais sûrement jamais. Pourtant, le temps panse bien des blessures et j'avais appris à me contenter de ce que j'avais, me plongeant dans mes occupations charnelles et ma liberté fort appréciée. Après quelques secondes de réflexion, je tourne mon regard bleu vers l'homme non loin de moi. Il avait toujours l'air si fière, si ignorant que ça avait le don de me déstabiliser. Aimait-il ses enfants ? J'avais toujours eu des doutes à ce niveau-là, après tout, il était loin d'être le père le plus aimant du monde. Mais bon, cette famille était ainsi faite et le pouvoir des Rasmussen n'avait pas été obtenue par de doux sentiments et des baisers passionnés, que du contraire. « Père. Puis-je savoir la raison de ma présence ? Vous n'avez généralement pas besoin de moi pour vous balader à Asgard. » Je n'avais jamais été d'un naturel très patient, d'ailleurs, j'étais même connu pour ne pas l'être du tout, possédant plutôt un caractère explosif. Certes, je savais me tenir en société, mais il ne fallait pas m'en demander des tonnes, quand j'étais hors de moi je ne me contrôlais plus. Bougeant légèrement, me remettant convenablement et bien droit, je déposais mes mains sur mes genoux, croisant celles-ci ne sachant où les mettre. Cette proximité avec mon géniteur me rendait vraiment mal à l'aise, c'était inhabituel, nouveau et je n'étais pas sur d'apprécier cela. Savait-il que je partageais mes nuits avec des hommes ? Bon, la réputation de charmeur me collait à la peau, j'aimais les plaisirs charnels avec les femmes et ce n'était pas un secret. Par contre, avec les hommes, c'était une toute autre histoire.

Je ne quittais pas des yeux mon père. Non par provocation mais bien par simple curiosité. Je trépignais de l'intérieur, je voulais savoir, oui, je voulais comprendre la raison de ma venue ici, avec lui. Kristan n'aurait-il pas pu prendre ma place ? Puis, sincèrement, j'avais prévu des événements autres que ce tour en carrosse sans réelles explications venant de mon paternel. Je me mord l'intérieur de ma joue alors que je sens le carrosse tourner vers la gauche, comme si il se contentait de faire des tours ici et là sans réel but. Je commençais à trouver tout ça louche et mes yeux se froncent discrètement. Je pose un nouveau regard vers le paysage. L'heure est bien avancé et quelques ivrognes sortent des bars, le nez rouge, parlant parfois bien trop fort. Décidément, même les sangs purs peuvent être une honte quand on y pense. Moins que les sangs mêlés, certes, mais quand même. D'ailleurs, je n'en reviens toujours pas qu'ils aille laissés ceux-ci entrer à Dumstrang, puis cette tentative de révolution...n'importe quoi. « Père, où allons-nous ? » Je repose mon regard sur le visage de l'aîné de la famille, fière, impassible, j'avais vraiment du mal à le déchiffrer. Au fond, il m'avait toujours fait relativement peur, néanmoins, je n'avais jamais rien laissé paraître. Dans notre famille masquer les apparences était une spécialité, nous étions tous très forts à ce niveau-là, moi y compris. J'avais beau être celui qui possédait le moins de responsabilités, je n'en restais pas moins un Rasmussen fière et digne qui suivait aisément les traces de sa famille, famille à laquelle je vouais une totale allégeance.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i take my decisions
avatar
i take my decisions
Hiboux : 98 Avatar : MORTENSEN. Crédits : L'AUTEUR // PATHOS
Сука Блять.
Âge : LVI
Nature du sang : Ichor fruit du mariage des rois. On se courbe, se prosterne devant la Pureté toute puissante.
Statut civil : Marié à la belle et intemporelle Marissa. Fermez donc les yeux sur les petits « à coté » innocents du mari modèle.
Localisation : J'suis dans mon jacuzzi, t'es dans ta jalousie.

MessageSujet: Re: (Eldrich) + Il est temps de prendre les choses en main.   Lun 21 Mar - 4:11

You can't lose what you ain't never had
LE MARIAGE EST UNE SI BELLE CHOSE QU'IL FAUT Y PENSER PENDANT TOUTE SA VIE.
L
es lumières de la ville défilaient, se confondaient derrière les fenêtres du fiacre. Alors que Wolter était perdu dans leur contemplation, Eldrich, lui, regardait son fils. Son cadet. Sa chair, son sang. Sa deception.
Evidemment, il n'y avait rien d'irrémédiable encore, mais il ne pouvait s'empêcher de songer à tout ce potentiel gâché sans une certaine amertume. Il avait tout pour lui, la jeunesse, l'influence, l'argent, la liberté qui avait été refusé à ses frères - et qu'avait-il fait de ces dons ? Il se contentait de froisser les draps de quelque minettes prêtes à troquer leur vertu pour ses beaux yeux. Cela n'était pas sans lui rappelle les frasques de Janis évidemment, mais il ne comptait pas reproduire les mêmes erreurs que feu son père, loin de là.
Lorsque son fils fit mine de retourner le regard vers lui, Eldrich reporta son attention vers quelques correspondances arrivées avant son départ, ce n'est qu'un peu plus tard que Wolter brisa le silence qui régnait dans l'étroit habitacle. « Père. Puis-je savoir la raison de ma présence ? Vous n'avez généralement pas besoin de moi pour vous balader à Asgard. » Ce petit impudent. Le patriarche inspira profondément et glissa les lettres dans la poche intérieur de son manteau d'astrakan. « Me balader ? » Son ton dédaigneux était immanquable, alors qu'il vissait son regard dans celui de son fils. « Ne commets donc pas l'erreur de penser que nous partageons tous ton gout pour de telles futilités. » Il était donc si déconnecté de la réalité ? Laxiste, il n'avait été que trop laxiste. Il était grand temps de remédier à cela. Eldrich retira ses lunettes de vue et les plia soigneusement, soupirant doucement.
Kristian était fiancé à la jeune Bytchkov, une alliance avec les Viktorsson finirait de les asseoir en tant qu'alliés du Tsar. De quoi enterrer la hache de guerre - en apparence du moins. Encore fallait-il que Wolter ne fasse pas des siennes. Eldrich regarda son fils changer de position, visiblement incertain, mal à l'aise, et estima que rien d'insurmontable ne se profilait concernant cette entreprise. Mais cette alliance avec les suédois n'était pas la seule que le Roi de Norvège avait en tête ... Il ne put s'empêcher d'émettre un rire las en songeant à la réaction de Janis en apprenant que lui aussi devra une fois pour toute dire adieu à sa vie de bachelor. Une toute autre paire de manches, à n'en pas douter. « Père, où allons-nous ?
— Nous nous rendons à un dîner en compagnie de futurs collaborateurs. Ta présence est, disons, préférable. » Le père servait des vérités tronquées à son fils. Mais si ce dernier n'avait pas deviné où il voulait en venir, c'est qu'il ne méritait guère sa place parmi les siens. Eldrich tira du bout des doigts le rideau qui le dissimulait de la rue et observa les bâtiments. Il reconnu l'endroit et estima qu'il devait bien lui rester quelques minutes avant d'arriver à bon port. « Nous ne devrions plus être très loin à présent. » Au besoin, il demanderai au cocher de faire quelques tours, si le temps lui manquait. Cette discussion devait impérativement mener à une conclusion sans équivoque.
Il continua à l'intention de son fils tout en regardant la ruelle à travers le carreau. « Je sais que malgré un certain manque d'implication de ta part dans les affaires de la famille, tu dis demeurer fidèle aux tiens. » Il marqua une pause, pesant le sens de ses mots. « Néanmoins. » Le père dirigea de nouveau son attention vers son fils et continua. « Je ne peux m'empêcher de me demander s'il ne s'agit pas que de simples mots. Du vent. » Malgré la lourdeur de la conversation, Eldrich conserva un ton léger, presque badin. Il sorti son étuis à cigarette et en glissa une entre ses lèvres. « As-tu seulement la moindre idée de ce qu'une telle fidélité implique ? » Il ne quitta pas son fils du regard alors qu'une flamme illuminait ses yeux, rendait le tabac incandescent. Il tendis ensuite son étuis, lui proposant de se servir. « Cigarette ? » Es-tu plus que du vent, gamin ?

_________________
#524d64
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de loki
avatar
maison de loki
Hiboux : 32 Avatar : Liam Hemsworth Crédits : @Poison/Hunt

Âge : Je foule ces terres depuis 24 ans maintenant.
Nature du sang : Un liquide rouge et sans imperfections coule dans mes veines. Digne Rasmussen, un sang pur me tient en vie.
Statut civil : Fiancé à Beyla Viktorsson bien qu'il ne le sache pas encore, mais cela ne saurait tarder.
Patronus : Une hyène tachetée semble avoir prit place comme mon patronus.
Amortentia : Cette odeur de rosé matinal lors d'une journée s’annonçant chaude d'été. Un mélange sucré de miel, d'herbe mouillée avec un soupçon de lavande apporté généreusement par le vent tiède.

MessageSujet: Re: (Eldrich) + Il est temps de prendre les choses en main.   Lun 21 Mar - 16:04

Il est temps de prendre les choses en main.

“ Bonne nouvelle? Ouai, tu parles!”
La vie n’est pas strasse et paillette, loin de là. Disons que chez certains elle semble plus facile, avec des pour et des contres, des avantages et des inconvénients. Sincèrement, ma vie en faisait rêver plus d’un, il n’y avait pas spécialement de quoi espérer être à ma place. Certes l’argent ne manquait pas, notre noblesse faisait en sorte que nous possédions énormément de choses, mais également de terres. Mon père régnait en maitre dans la Norvège, pays natale qu’était le mien, seconde famille la plus puissance qui puisse exister dans les alentours. Glissant ses lettres dans sa poche, inspirant profondément, je compris facilement que mes paroles n’avaient pas été appréciées. Qu’importe, qu’il aille au diable, je n’étais pas là pour jouer le fils modèle. Certes, j’avais du respect pour mon père, une certaine admiration également, mais cela s’arrêtait là. L’amour n’avait jamais fait partie de notre vocabulaire, ni même de notre relation quelle qu’elle soit. Je soupire, laissant mon regard océan se poser sur lui. Je serre légèrement les doigts, essayant de ne pas lui faire ravaler ses dents, pourtant, j’en mourrais cruellement d’envie. « Certes, votre vie est bien plus palpitante que ça. » D’accord, j’aurais peut-être du tourner ma langue sept fois dans ma bouche avant de dire cette phrase, malheureusement, celle-ci m’avait simplement échappée. Puis, comment espérait-il que je me comporte en sa présence, lui qui n’avait jamais été là pour moi. Bon, financièrement il avait bien compensé son manque d’attention, me laissant faire mes frasques, me laissant vivre ma liberté pleinement… Mais cela n’était pas une raison pour venir tenter de reprendre les reines de mon existence.

Futurs collaborateurs…présence préférable. Ça ne sentait absolument pas bon. Je ne relève pas le mot, fonçant légèrement les sourcils alors que mon cerveau semble fonctionner à plein régime. Que dire. Qui étaient ses futurs collaborateurs. Pourquoi mon frère n’était-il pas assit à ma place. Je ne m’étais jamais intéressé à la politique, je trouvais ça terriblement ennuyeux et ne me gênais pas pour bailler lors de longs discours ennuyants. Certes, j’avais mon avis sur la question des révolutionnaires, sur les sangs mêlés, sur les mariages, les femmes, la vie, mais je n’aimais pas spécialement en débattre. Je pousse un long soupire alors que l’ennuie commençait à me dominer. Je n’étais déjà pas ravi de cette présence, mais si en plus je devais me taper un dîner de vieux riches qui ont la langue bien pendue. Me voilà pris au piège, j’aurais aimé passer ma soirée à autre chose. Il commence à parler de mon implication dans la famille, enfin, le manque d’implication. Bien, au moins mon père ne semblait pas avoir oublié comment tenter de me rabaisser. Heureusement pour moi et malheureusement pour lui, voilà bien des années que j’avais cessé d’y prêter attention. « Du vent ? « J’étais vraiment choqué sur le coup, voire légèrement énervé. Non mais, espèce de troll. Je n’avais jamais porté la honte sur cette famille, gardant une certaine distance, oui, mais toujours là quand ma présence était réclamée. Il m’observait, comme jaugeant mes réactions. Il me proposa une cigarette et franchement je me dis que j’allais en avoir bien besoin. J’en prends une en silence, avant de reposer mon regard sur l’homme intimidant devant moi. « Et si vous en veniez au faits père. Je n’ai jamais été un embarras pour notre famille, toujours là quand on réclamait ma présence…Je ne vois donc pas le but de cette discussion et de ses reproches non camouflés. »

J’étais franc, je l’avais toujours été et je le serais sûrement toujours. Après tout, j’avais 24 ans et j’étais loin d’être un enfant. Je connaissais assez mon père pour comprendre qu’il mijotait quelque chose et que j’allais être en plein milieu d’une scène peux agréable.

acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (Eldrich) + Il est temps de prendre les choses en main.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Eldrich) + Il est temps de prendre les choses en main.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prendre les choses en main ! [Solo Hakushi]
» Il faut savoir prendre les choses comme elles viennent [-18 probablement]
» Salt Lake City - Le temps révèle toutes choses - Gyky
» Charlotte - Tu sais combien de temps tu as pour survivre ? Une seconde. Le temps de prendre la bonne décision.
» Reprendre les choses en main. [RP Bond dans le Futur]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: la capitale :: - le centre-ville :: l'avenue d'asgard-
Sauter vers: