AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 escape from their bloody slavery.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maison de skadi
avatar
maison de skadi
Hiboux : 79 Avatar : lily collins. Crédits : ice and fire (av) alaska (sign).

Âge : vingt trois ans en enfer.
Nature du sang : half bloody hell.
Statut civil : le palpitant apeuré.
Patronus : un chevreuil, la douceur, la nature et l'évasion des bois.
Amortentia : une odeur masculine, piquante et sucrée, un mélange de vodka pur feu et de chocolat, le parfum de serghei.

MessageSujet: escape from their bloody slavery.   Mar 1 Mar - 19:52


ranveig møller
allumez les bougies, réveillez les esprits.

carte de sorcier
nom, prénoms : Møller, la fierté d'un nom de mêlé, d'un nom qu'elle veut faire valoir dans ce monde disgracieux. nom oublié, déchu par la disparition de ses parents, par cette soeur qui semble ne plus en être une à part entière. Ranveig. un prénom peu attribué, peu utilisé, une originalité aux consonances de dureté, Ranveig dont le prénom fut si souvent oublié dans son esclavage outrepassé, marqué au fer rouge dans son esprit. âge : vingt trois années damnées en enfer. date, lieu de naissance : s'en souvient-elle réellement, du jour maudit de sa naissance. un jour froid de février, un jour qui n'apparaît que tous les quatre ans, qu'elle ne fête jamais. le 29 février 1893, chez les Viktorsson dans la bouche de l'enfer. origines : de ces pays froids du nord, suédoises ou norvégiennes, tout cela lui est bien égal puisqu'elle ne s'en souvient pas. nature du sang : mêlé, rejeté, bafoué. elle ne sait même plus si le sang afflue encore à ses veines après la violence qu'elle a subit et le rejet que ce simple mot créé encore aujourd'hui. statut civil : célibataire en proie à des sentiments pour Serghei. profession : étudiante à l'institut Durmstrang. années d'étude : elle entame sa sixième année en tant qu'élève assidue et brillante.  spécialisation :  luft, l'air et la magie. c'est la magie qui rend à Ranveig son enfance, ce qu'elle n'a jamais eu le droit de pratiquer hors de l'école. elle excelle dans ses domaines et s'applique assiduement à la tâche. maison : la maison de Skadi. pour sa bravoure et sa sériosité. Ranveig est loin d'être naïve après son passé douloureux, le monde ne lui fait plus peur, elle est déterminée à accomplir ce pour quoi elle se bat. baguette : en bois d'ébène, en son coeur un crin de centaure, vingt et un centimètres, qualifiée de rapide.  patronus : le chevreuil. la douceur, la nature et l'évasion des bois. epouvantard : les Viktorsson et leurs tortures. hantise de ses nuits, elle n'a en mémoire que les horreurs de cette enfance dont elle n'oubliera jamais la moindre goutte de sang, laissant le reste s'effacer. ne subsistent à son esprit que les belles cicatrices qui serpentent en bas de son dos. amortentia : une odeur masculine, piquante et sucrée, un mélange de vodka pur feu et de chocolat, le parfum de Serghei. groupe : empty chairs at empty tables.
salveo maleficialumos maximahominum revelio


salveo maleficia.
quel est votre avis sur le tsar ?
un monarque, un de plus. un purulent chef d'état. un tyran qui siège sur un pays tout entier, qui lui astreint des choix qui ne plaisent qu'à une minorité. un être dépourvu de justice, une lignée de tortionnaires et de prôneurs d'idéaux insupportables. Ranveig ne peut voir la tête du tsar qu'au bout d'une pique. et même si elle tempère ses ardeurs, ses années d'esclavage embrase la colère qui menace de céder en elle, contre ce régime insensé et cette discrimination qui ne prendra fin qu'au prix des armes et de la révolution des sang-mêlés.

que pensez-vous de l'entrée des sang-mêlés à durmstrang ?
un pas vers l'égalité ? oui c'est ce qu'a cru la naïve Ranveig à l'époque, son maigre corps estropié trop soulagé de voir venir ce vent de liberté. et pourtant cet acte de bonté inespéré est bien vite apparu comme presque trop beau aux yeux de la poupée défigurée. elle trouvait presque ça injuste qu'ils n'aient pas eu ce droit avant au même titre que les sang purs. d'où venait donc cette soudaine envie de faire le bien ? Ranveig à l'époque n'avait pas eu le temps de tout comprendre, n'ayant pas encore saisi tout ce qui se tramait dans l'ombre, la révolte éclatante et le prix du sang. il avait encore fallu quelques années avant qu'elle n'ait à son tour l'âge d'entrer dans l'école de magie.

que représente l'esclavage des sang-mêlés pour vous ?
une ignominie sur terre. un massacre de l'espère humaine. pour l'avoir vécu, Ranveig s'insurge contre cette pratique rabaissante et ignoble envers les êtres humains. un crime contre l'humanité, voilà ce que c'est. la pauvre enfant sans défense se berce de moins en moins d'illusions en ce qui concerne l'avenir sombre qui ne fait que se répéter. elle a du mal à croire en l'étincelle qui fera vibrer la révolte et qui changera définitivement le monde, l'esclavage se poursuivant dans l'ombre, les torturés hurlant dans la pénombre, alors qu'elle, elle dort à moitié rassurée dans ce château. l'esclavage est sa hantise, sa peine pour l'éternité, sa condamnation pour n'être pas née, avec du sang bleu dans les veines.

quelle est votre position vis-à-vis de la résistance ?
Ranveig a rejoint la résistance au sein de l'institut avec son meilleur ami peu de temps après leur entrée à l'école de magie. c'est ici aussi qu'elle a retrouvé sa soeur. soeur qui ne semble faire fi des liens familiaux qui unissaient les deux gamines. Ranveig n'arrive pas à se sentir utile dans cette résistance, Hedvig ne cessant de la mettre de côté ou lui infligeant des tâches impossibles à réaliser pour la jeune sorcière. révolutionnaire dans l'âme, Ranveig se trouve restreinte au sein même de ce qui lui tient le plus à coeur. mais Ranveig est une endurcie, qui soutient la résistance corps et âme et qui sera présente et bien vivante le jour où ils lèveront les armes.
I. les cicatrices serpentent dans le bas de son dos, lui rappelant jour après jour l'insoutenable torture qu'elle a du endurer chez les Viktorsson. il est impossible pour la jolie poupée de se regarder dans un miroir tant elle redoute de vois les longues estafilades de sang séchés qui strient sa peau nacrée. souvenir douloureux, presque tabou dans sa bouche, elle n'est pas encline à dévoiler son corps. il arrive fréquemment que sous l'accès d'un rêve presque trop réel aux yeux de la demoiselle, elle arrache de ses ongles les croûtes béantes, réouvrant ses plaies jusqu'au sang avant de se réveiller, transpirante et sanglotante, les doigts rougis par le sang de ces immondes cicatrices qui font désormais corps avec elle.

II. astraphobique et insomniaque, Ranveig est effrayé par les phénomènes naturels tels que l'orage ou la foudre. cela remonte à nouveau à de vagues souvenirs qui lui apparaissent de son enfance effacée. l'orage au manoir des Viktorsson était d'autant plus impressionnant quand on est âgée d'à peine huit ans et que l'on parcourt les lugubres couloirs de la propriété sous l'oeil réprobateur et cruel des propriétaires. à cela s'ajoute que Ranveig n'a que peu connu les bras réconfortants de sa mère, et ce malgré l'amour qu'on dit lui avoir prodigué. en mal-être avec elle-même et son passé chaotique, Ranveig n'a jamais pu dormir sur ses deux oreilles, toujours prête à se lever de son lit pour éviter les coups dans le dos, pas toujours assez efficace pour échapper aux instruments de torture.

III. elle est le portrait craché de son père. et c'est ce qui lui vaut le mauvais oeil de sa soeur. jolie brune aux yeux profonds et sombres comme les abysses. visage de caractère, poupée de porcelaine aux sourcils arqués, noirs, féroces. sourire enfantin, presque naïf, mais qui traduit la tristesse de ses lendemains difficiles. c'est une gamine presque trop fragile pour ce monde brutal et cruel, mais bien plus endurante qu'elle n'y paraît. qui croirait que de ce bout d'esclave torturé est né une rebelle au coeur d'ange et à la volonté de fer, aux yeux tristes hantés par les fantômes de sa destruction.

IV. elle est experte à la baguette mais sait parfaitement se défendre avec ses poings. Ranveig aime la magie, la belle magie éclipsée de son enfance. elle s'est rapidement spécialisée dans le domaine luft avec le simple objectif de trouver un ancrage, une évasion dans ces matières qui lui font oublier pour quelques heures les souvenirs ombrageux qui ne cessent de resurgir. c'est une élève accomplie, très investie dans le domaine. outre le fait que c'est une sorcière douée et brillante, Ranveig a appris à se défendre face à l'adversité. elle sait se servir de ses poings et plutôt bien si on la cherche trop, peut-être un peu garçon manquée sur les bords, sinon d'où lui viendrait son pendant masculin ? elle n'est semble-t-il pas très douée pour ce qui est de s'attirer l'amitié féminine.

V. douce, apaisante, sincère, torturée, brave, déterminée, impulsive, obstinée. c'est une gamine atypique Ranveig, le genre de fille que l'on ne croise pas à tous les coins de rues. c'est une personnalité simple en apparence, une poupée souriante, une oreille tendue, une main qu'on serre. c'est un petit bout de bonté, de lumière dans les méandres sombres du monde. mais à l'intérieur c'est bien plus que ça, c'est une rage bouillonnante, en volonté de vengeance, une âme torturée, une âme échouée qui peine à se reconstruire derrière les murs de ce château. un être brisé, esprit, coeur, pieds et poings liés à la malfaisance de son passé, on ne s'en détache réellement jamais.
hominum revelio.
L’arène frétille, s’agite, bouillonne du nombre impressionnant d’élèves qui ont bravés les épreuves avec succès. Et Ranveig, frêle poupée de porcelaine se tient parmi eux, presque fière d’y être parvenu. Elle se laisse engloutir par le fleuve de jeunes majeurs qui se pressent comme un long serpent pour pénétrer dans la majestueuse arène d’où retentira l’écho de leur nom. Echo qui sonne l’entrée d’un nouveau sang au sein de l’institut, quelqu’en soit sa véritable nature. Elle repère ça et là des visages avenants, souriants, heureux d’être présent en ce jour, heureux de n’être pas parmi les échoués qui rentrent bredouille. Elle adresse un maigre sourire au quelques victorieux qui lui en lance un. Et comme les autres elle attend, elle attend le coup de canon retentissant de son nom, le coup d’envoi, sa libération véritable.

Ses muscles encore endoloris tiraillent sous le souvenir des épreuves du rite qu’on lui a infligé, elle se souvient encore des eaux froides et maléfiques du lacs, elle se souvient encore de la pénombre de la forêt et de ses secrets, elle se souvient de la grotte et de son démon, de la force qu’elle a du rassembler pour dompter ce cauchemar, elle se souvient des brumes irréels du labyrinthe et des feuillages qui vous dévorent les membres. Elle se souvient de tout cela. Mais plus pour longtemps. Elle qui s’insurgeait pour se faire croire que le pire était derrière elle. Elle qui sombre si facilement dans les souvenirs ombragés et tortueux de son esprits. Tout ceci s’achève.

« Ranveig Møller. »

Elle tressaille, alors que des centaines de paires d’yeux se braquent sur elle. Le frisson d’un moment de gloire. Le frémissement d’un sang qui lui frappe les tempes. La jeune sang-mêlé s’avance vers le pupitre, et comme les autres avant elle, elle récite cette citation de l’année, obtenue à la sueur de son front et de sa force mentale. Comme les autres elle plonge la main dans le chapeau pour en tirer les couleurs qui feront d’elle une élève de l’institut à part entière. Comme les autres, elle renait de ses cendres, attrapant fièrement ce foulard bleu et blanc. Comme les autres, elle aura ce sourire bienheureux d’une demoiselle dont la liberté coule pleinement dans les veines, d’une étincelle de victoire qui ne fera que s’embraser à l’avenir. Une sang-mêlé de plus dans les murs froids du château. Et comme les autres, elle oubliera, tout ce qu’il s’est passé.

pseudo, prénom : spf ou mojo jojo. âge : 19.  pays : france.  avatar : lily collins.  inventé, scénario, prédéfini : scénario de serghei.  crédits : brief moment of joy.  commentaire :    

ZORN UND WUT
copyrights 2016  zorn und wut - none copies authorized
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de skadi
avatar
maison de skadi
Hiboux : 79 Avatar : lily collins. Crédits : ice and fire (av) alaska (sign).

Âge : vingt trois ans en enfer.
Nature du sang : half bloody hell.
Statut civil : le palpitant apeuré.
Patronus : un chevreuil, la douceur, la nature et l'évasion des bois.
Amortentia : une odeur masculine, piquante et sucrée, un mélange de vodka pur feu et de chocolat, le parfum de serghei.

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   Mar 1 Mar - 19:52


our beautiful scar
oh oh anti slavery

1903. Midnight.
Le cuir claque contre sa peau velouté, son épiderme déstructuré par la puissance des coups. Elle hurle à la lune la pauvre enfant, ne sachant même plus la raison de cette punition inhumaine. Le fouet cingle à nouveau, marquant à vif sa peau sanguinolente. Ses ambres fantomatiques sont brouillés de larmes qui dévalent en cascade ses joues creusées par le manque. Le manque de tout. Elle manque d’air pour respirer cette gamine, elle manque d’espace et de liberté. Glacée d’effroi, la peau frémissante, à peine échauffée par la guirlande ensanglantée qui s’écoule dans le bas de son dos. La voix grave de son tortionnaire résonne dans le caveau, sinistre mélodie qui achève son supplice, comme un orgue de cathédrale qui sonnerait la marche funèbre des morts. « Que ça te serve de leçon. La prochaine fois tu n’oublieras pas les roses d’hivers sur la table de nuit. » Ses dents cisaillent sa lèvre pour éviter de sangloter devant ce bourreau aux allures de prince. Le sang l’étouffe, les gouttes vermeilles qui éclatent au sol résonnent comme les coups de minuit. C’est une belle heure pour mourir, se dit-elle, les yeux clos attendant d’être certaine que le pas du monstre Viktorsson s’éloigne dans les marches humides et froides qui remontent vers les étages. Vers le cocon de paradis des éminences du tsar, vers ces sang bleus qui usent à tord et à travers d’un pouvoir éphémère.

Le corps disloqué de la petite Ranveig se traîne difficilement vers les cuisines, elle rampe presque au sol, chutant plusieurs fois contre les dalles de pierres, maigre réconfort de fraîcheur contre ses joues qui ne rosissent même plus. Pâle fantôme, elle erre jusqu’à trouver une fenêtre qui s’ouvre sur le parc. Le parc blanchît par la neige, espace illusoire de liberté. Ses yeux sont trop faibles pour essayer d’entrevoir une sortie à ce labyrinthe hivernal. Où irait-elle, sans Hedvig ? La poupée de porcelaine s’effondre dans la poudreuse blanche, son nez pointant vers la voûte céleste. Elle laisse le sang vermillon s’écouler contre la glace, contre le sol frais recouvert de ce cadeau des anges. Elle laisse le froid l’engourdir, réparer ses blessures, recoudre les cicatrices. Ranveig, petit ange noir dans cette vaste étendue blanche, elle se laisse recouvrir des flocons qui s’écrasent sur ses joues, elle laisse le sang impie des mêlés s'absorber dans la neige. Elle laisse ses veines inonder la terre, puisqu’elle en fait partie, et qu’elle est encore assez vivante pour respirer.

1909. Midnight.
Elles ont vu, elles ont vécu, elles ont vaincu. Les sœurs Møller s’évadent du manoir Viktorsson. Deux ombres fugaces dans la nuit, deux esprits mutilés qui luttent pour avancer, pour ne pas flancher et fuir cette épouvantable réalité. Elles piétinent leur statu d’esclaves de leurs pieds fins, agiles et rapides. Elles s’enfuient, avalées par les étoiles et le manteau noir de la nuit. Deux brebis égarées qui ne se retiennent que d’une main ferme, la plus petite peinant à avancer, glacée par le vent de l’est. Elle n’a pour bagage que la couronne d’épique de ses cicatrices et ses souvenirs sanglants, trop réels pour être oubliés.

Elles marchent sans s’arrêter, sans avoir le temps de souffler, elles marchent dans un silence entendu, un silence qui veut dire on parlera quand tout ça sera fini. Le parc aux allures de labyrinthe, les grilles aux contours de prison, les champs comme des déserts d’Arabie, les paysages se succèdent, un à un sous leurs pieds meurtris, la terre rocailleuse et le sol gelé. Elles avancent toujours les deux gamines, les mains liées, la tête baissée, elles écument ce qui leur reste de souffle pour vivre pour s’échapper.

Et quand enfin, le sombre manoir n’est plus qu’un point ineffaçable sur l’horizon. Enfin elles s’arrêtent, leur souffle saccadé ne laissant dans l’air qu’un petit nuage de vapeur. Ranveig lève ses petits yeux perdus vers ceux de sa sœur, sa grande sœur idolâtrée qui leur a sauvé la vie. Et Ranveig pleure, de ses yeux meurtris, serrant un peu fortement la main de sa sœur. Elle pleure parce qu'elle ne peut pas rire, sa bouche trop atrophiée pour pouvoir sourire. Ranveig pleure la perte de leurs parents, la couleur de leur sang et leurs tourments véhéments.

1911. Midnight.
Skadi, cette jolie maison de filles. Ranveig s’y sentait bien plus à sa place que dans le caveau des Viktorsson. Mais il y avait néanmoins dans ce château une atmosphère lugubre qui ne cessait de faire remonter à la surface les douloureux souvenirs qui s’imbriquaient comme des pièces de puzzle dans ses rêves pour lui attribuer une pseudo enfance. Alors c’est les yeux grands ouverts qu’elle restait éveillée une bonne partie de la nuit, à ne pouvoir s’endormir sans se laisser dévorer par ses démons outrepassés. A la lumière de cette lune d’hiver 1911 c’est cependant un tout autre visage qui lui apparu. Les traits fins presque rieurs de ce garçon aux iris chocolat. Sa fragrance semi alcoolisé et ce sourire enjôleur. Cela faisait plusieurs semaines qu’elle avait eu l’occasion de lui parler à maintes reprises, l’alliance des maisons Thor et Skadi facilitant leurs échanges. Plusieurs semaines qu’ils apprenaient à se connaître, laissant le courant passer entre eux, alimenter leurs discussions de tous les sujets qui leur traversaient l’esprit. Tous sauf un. Un qu’ils n’avaient abordé que très récemment. La question de la résistante et de la nature de leur sang. Presque timidement, Ranveig avait avoué être née de sang-mêlé et d’avoir passé sa terrible enfance enchaînée au patriarche des Viktorsson. Et voilà que Serghei lui aussi faisait l’aveu de son esclavage. Ironie du sort qu’ils se soient trouvés un tel point commun, qui plus est, ils nourrissaient l’un comme l’autre l’envie dévorante de s’allier à la résistance dont la rumeur parcourait le château. Rumeur qui ne tarda pas à se révéler véridique, ouvrant ses portes aux deux âmes torturés que venaient grossir les rangs de la révolte grondante qui s’annonçait.

1916. Midnight.
Le réveil brutal. Le même que les soirs cauchemardesques de sa période d’esclavage. Ranveig repousse d’un mouvement brusque les draps qui collent à sa peau trempée. Elle nage encore entre rêve et réalité, la sueur qui s’écoule dans le bas de son dos lui rappelant la dure vérité de ses souvenirs encore bien présents. Et qui ne font que resurgir depuis ça. Ça c’est le comportement affolant et irrationnel de Serghei. Son meilleur ami, l’homme en qui elle a placé toute sa confiance et qui en l’espace d’un instant à réduit à néant tout ce qu’elle nourrissait pour lui. Cet ange rieur, cet ami digne et loyal, son comparse depuis cinq ans maintenant. Lui avec qui elle partageait tant d’idéaux, lui exposant ses projets futurs, lui avec qui l’avenir prenait un goût de renaissance. Il a suffit de ce geste un peu trop aventureux, de cette sauvagerie qu’elle a ressentie et de ce vide béant au fond de ses yeux. Tétanisée sous ses doigts qu’elle avait tant de fois imaginé, non sans une rougeur au coin des joues, non sans une gêne face au concerné. Tétanisée par la brutalité, la férocité d’un instant qu’elle aurait cru chargé de volupté. Mais il n’y avait rien de tout cela, des sentiments envolés, de la tendresse désincarnée. Le pauvre palpitant n’avait fait que se crever un peu plus dans la poitrine de Ranveig. Il s'était tu, devenant plus muet qu'il ne l'était déjà, paralysant le corps récalcitrant de l'infortunée. L'esclave au supplice d'une nouvelle torture.

Rendez moi Serghei. Voilà ce qu’elle voudrait implorer à la lune ce soir là. Mais des astres là haut, aucun ne lui prête oreille. Recroquevillée sur son lit, elle tremble la poupée, c’est une feuille fragile, choquée, brisée par ce comportement qu’elle ne connait pas. Effrayée par ce qu’elle ne reconnait plus. Que peut-elle faire sans lui ? Elle qui vit recluse au milieu de cette foule d’élèves, plus ou moins avenants, plus ou moins tolérants. Que va-t-elle devenir l’enfant de cristal au dos strié, confession d’un mal-être qu’elle ne partage avec personne. Personne sauf lui. Elle sanglote à nouveau, sous le manteau de la nuit. Elle pleure les larmes d’un monde qui la détruit, qui lui prend tout sans rien laisser derrière. Qui dévore son corps, son cœur et son esprit. Ce monde qui se repaît du sang vermillon dont on éclabousse la neige, ce monde où l'étincelle d'une victoire se paye dans le sang et par le sang.

ZORN UND WUT
copyrights 2016  zorn und wut - none copies authorized
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois
avatar
membre du mois
Hiboux : 742 Avatar : max irons Double Compte : ulrich la vipère Crédits : sweet nothing, the queen bé (avatar) & dailymax (tumblr)

Âge : vingt cinq hivers sanglants.
Nature du sang : sorcier dont le sang est mêlé, sacrilège pour les tous puissants.
Statut civil : coeur de glace, si autrefois, des sentiments commençaient à naître et qu'un feu s'emparer de lui, il n'y a plus rien aujourd'hui. Son esprit est vide et ses sentiments, inexistants.
Patronus : son patronus prend la forme d'un tempétueux et indomptable serval.
Amortentia : l'odeur de pluie, et de bois mouillé comme de la camomille, un souvenir d'autrefois, un souvenir sous une couche épaisse de brouillard nébuleux.

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   Mar 1 Mar - 19:54

bienvenue parmi nous

_________________


    The Gods have fashioned us for love. That is our great glory, and our great tragedy.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 388 Avatar : lily james, la déesse. Double Compte : leonid et torvald les bgs. Crédits : -av/@tellers. -gif/tumblr (signa) et ivana d'amûr (profil)

Âge : Elle écume sa vingt-quatrième année avec toujours autant d'arrogance et de médisence. C'est cette haine qui la consume, comme la tient éveillée.
Nature du sang : Elle est une ancienne esclave, elle est de ceux qui n'étaient rien, une simple Mêlée, plus que fière de son propre sang.
Statut civil : Célibataire et loin d'être attirée par les histoires de coeur. Hedvig est seule et ne s'en plaint pas.
Patronus : lol

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   Mar 1 Mar - 19:58

SOEUR IL VA FALLOIR QU'ON DISCUTE LIEN.
bienvenue et excellent choix de scénario. I love you

_________________
would things be easier if there was a right way? oh, but honey there is no right way. and so you fall in love just a little bit everyday with someone new. @HOZIER.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 285 Avatar : dylan o'brien. Double Compte : yagor, svea. Crédits : mine. (avatar) myself. (signa)

Âge : vingt-trois eclipses.
Nature du sang : sang-mêlé, les veines brûlantes de haine.
Statut civil : solitaire, un cœur rongé par la vengeance et les ténèbres.
Patronus : un griffon, un patronus symbole d'ambivalence.
Amortentia : une odeur féminine de rose et de baies rouges, celle de ranveig.

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   Mar 1 Mar - 19:58

t'es belle, t'es parfaite, merci de tenter mon scénario.
bienvenue sur le forum et bonne rédaction ma belle. I love you
si t'as des questions, ma boite mp t'est toute ouverte.

_________________

let's the darkness consume you
be my anchor and don't let me drown, you're my only light in the darkness of my soul. can you fix my broken mind before i destroy yours.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de skadi
avatar
maison de skadi
Hiboux : 79 Avatar : lily collins. Crédits : ice and fire (av) alaska (sign).

Âge : vingt trois ans en enfer.
Nature du sang : half bloody hell.
Statut civil : le palpitant apeuré.
Patronus : un chevreuil, la douceur, la nature et l'évasion des bois.
Amortentia : une odeur masculine, piquante et sucrée, un mélange de vodka pur feu et de chocolat, le parfum de serghei.

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   Mar 1 Mar - 20:02

andreï merci monsieur tout beau.

hedvig je t'ai mpotté soeurette. et merci.

serghei ow merci. t'es pas mal non plus.
super merci beaucoup beaucoup. I love you

_________________
s a i n t & s i n n e r.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois
avatar
membre du mois
Hiboux : 920 Avatar : jenna-louise coleman Double Compte : la poupée métissée en provenance d'égypte (kahina). Crédits : timeless (av) ; moi-même (signa) ; tumblr (gifs) ; brynhildr (bannières)

Âge : vingt-trois années qu'elle écume la froideur de l'empire
Nature du sang : la pureté coule dans ses veines, la fierté de la princesse de glace transperce son regard
Statut civil : le temps l'a rapproché de sa sentence, les prétendants se bousculent pour lui passer l'anneau au doigt, mais aucun n'a su gagner le coeur de la poupée
Patronus : l'un des sorts qui lui a causé le plus de tords, mais elle a fini par arracher un filament argenté à sa baguette, prenant la forme d'un serpent
Amortentia : une effluve subtile de bois de santal mélangée à une pointe de vanille. une odeur qui lui est familière, mais la poupée veut oublier, l'oublier et se concentrer.

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   Mar 1 Mar - 20:08

que de choix de folie
bienvenuuuuuue

_________________
It's hard letting go. I'm finally at peace but it feels wrong. Slow I'm getting up. My hands and feet are weaker than before. And you are folded on the bed where I rest my head. There's nothing I can see, darkness becomes me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 534 Avatar : phoebe tonkin Double Compte : freyja, raafael et ivar Crédits : viceroy (avatar) et manon d'amûr (gif profil)

Âge : vingt-quatre hivers.
Nature du sang : pur.
Statut civil : fiancée à yagor bytchkov d'après les dernières nouvelles.
Patronus : un corbeau, symbole des mystères de la vie et de la magie.
Amortentia : une odeur absurde de rhum mélangé à celle du bois

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   Mar 1 Mar - 20:39

ce scénario
bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de skadi
avatar
maison de skadi
Hiboux : 79 Avatar : lily collins. Crédits : ice and fire (av) alaska (sign).

Âge : vingt trois ans en enfer.
Nature du sang : half bloody hell.
Statut civil : le palpitant apeuré.
Patronus : un chevreuil, la douceur, la nature et l'évasion des bois.
Amortentia : une odeur masculine, piquante et sucrée, un mélange de vodka pur feu et de chocolat, le parfum de serghei.

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   Mar 1 Mar - 20:41

merci vous deux c'est super gentil.

_________________
s a i n t & s i n n e r.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de skadi
avatar
maison de skadi
Hiboux : 67 Avatar : sophie turner. Double Compte : aucun. Crédits : avatar : jade, code : endlesslove

Âge : vingt-trois ans.
Nature du sang : le sang pur mêlé par celui de la mère, cette abomination emprisonnée dans ses veines.
Statut civil : le coeur seul, le corps accompagné, parfois, sans que jamais elle ne s'abandonne. actuellement en couple avec Mikhail Azarov, énigmatique relation qui se joue dans l'ombre.
Patronus : le caracal au regard aiguisé, tardivement apparu dans les gerbes argentées.
Amortentia : l'odeur électrique d'un soir d'orage, des gouttes de pluie s'écrasant dans l'herbe, assortie des notes poussiéreuses coincées entre deux pages d'un livre. ses premiers pas à l'air libre dépourvus de ses chaînes.

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   Mar 1 Mar - 20:45

le bon choix de scénario.
puis le titre, elle va bien s'entendre avec Sonnie.
bienvenue par ici, bon courage pour la suite.

_________________
    be fire, not this ash
    I did not unzip my chest to every kind of hurt, and stagger back, wounded and alive, just to hear you call me weak for trying. I opened my door to Heartache — I gave her the fucking key. understand that I am not your next victim in a laundry list of broken girls. So when you go looking to make a plaything of a sunburst, you better look for someone with less fire than me. Because softness or no, I will eat you alive before I let you make a meal of me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de skadi
avatar
maison de skadi
Hiboux : 79 Avatar : lily collins. Crédits : ice and fire (av) alaska (sign).

Âge : vingt trois ans en enfer.
Nature du sang : half bloody hell.
Statut civil : le palpitant apeuré.
Patronus : un chevreuil, la douceur, la nature et l'évasion des bois.
Amortentia : une odeur masculine, piquante et sucrée, un mélange de vodka pur feu et de chocolat, le parfum de serghei.

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   Mar 1 Mar - 21:58

ow merci belle sophie turner.

_________________
s a i n t & s i n n e r.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de sigyn
avatar
maison de sigyn
Hiboux : 324 Avatar : adelaide kane Crédits : Monroes brynhild (bannière, tu gères jtm)

Âge : vingt-deux années
Nature du sang : un sang qui s'émancipe, un coeur de lion, mêlée comme tant d'autres.
Statut civil : célibataire au coeur épris d'un sourire ravageur et des cheveux de blés.
Patronus : un cheval majestueux.
Amortentia : une odeur de chocolat chaud et de cannelle, vient s'ajouter l'odeur de l'herbe fraîchement coupée.

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   Mer 2 Mar - 1:17

le scénario, et puis lily quoi. I love you
bienvenue ma belle.

_________________
j'avais rêvé d'une autre vie mais la vie a tué mes rêves comme on étouffe les derniers cris d'un animal que l'on achève. j'avais rêvé d'un coeur si grand que le mien puisse y trouver place mais mon premier prince charmant fut l'assassin de mon enfance. 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de skadi
avatar
maison de skadi
Hiboux : 79 Avatar : lily collins. Crédits : ice and fire (av) alaska (sign).

Âge : vingt trois ans en enfer.
Nature du sang : half bloody hell.
Statut civil : le palpitant apeuré.
Patronus : un chevreuil, la douceur, la nature et l'évasion des bois.
Amortentia : une odeur masculine, piquante et sucrée, un mélange de vodka pur feu et de chocolat, le parfum de serghei.

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   Mer 2 Mar - 9:53

merci jolie anastasia.

_________________
s a i n t & s i n n e r.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch princess
avatar
bitch princess
Hiboux : 952 Avatar : kristen stewart. Double Compte : runa vasara. Crédits : avatar ©myself ○ gif from chrisevams (tumblr) ○ sign made by vivi la gueuse ○ lyrics by halsey.

Âge : vingt cinq ans.
Nature du sang : le sang qui coule dans ses veines est vu comme honteux et quelque chose qu'il faut caché sous peine de voir sa liberté s'envoler.
Statut civil : son coeur a battu pendant de longues années au même rythme que celui de son maitre, aujourd'hui, il essaie de trouver sa propre mélodie, partagé entre deux nobles au sang pur.
Patronus : un renard polaire, un animal fugace et impossible à attraper.
Amortentia : l'étrange odeur de la poudre, du lilas, de la foret et de la mer.

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   Mer 2 Mar - 11:43

Bienvenue sur le forum.

_________________
{ Sick of all these people talking, sick of all this noise, tired of all these cameras flashing, sick of being poised. Now my neck is open wide, begging for a fist around it - already choking on my pride, so there's no use crying about it, ♡ ☆ I'm headed straight for the castle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de skadi
avatar
maison de skadi
Hiboux : 79 Avatar : lily collins. Crédits : ice and fire (av) alaska (sign).

Âge : vingt trois ans en enfer.
Nature du sang : half bloody hell.
Statut civil : le palpitant apeuré.
Patronus : un chevreuil, la douceur, la nature et l'évasion des bois.
Amortentia : une odeur masculine, piquante et sucrée, un mélange de vodka pur feu et de chocolat, le parfum de serghei.

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   Mer 2 Mar - 19:42

merci belle demoiselle. que de beautés sur votre forum magad.

_________________
s a i n t & s i n n e r.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 285 Avatar : dylan o'brien. Double Compte : yagor, svea. Crédits : mine. (avatar) myself. (signa)

Âge : vingt-trois eclipses.
Nature du sang : sang-mêlé, les veines brûlantes de haine.
Statut civil : solitaire, un cœur rongé par la vengeance et les ténèbres.
Patronus : un griffon, un patronus symbole d'ambivalence.
Amortentia : une odeur féminine de rose et de baies rouges, celle de ranveig.

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   Mer 2 Mar - 22:21


bienvenue sur durmstrang
embarquez pour stolytsia et l'institut

Félicitations, tu viens d'être validé Tu fais désormais officiellement partie des membres du forum. Avant toute chose, laisse moi te dire quelques mots sur ta fiche : Je meurs littéralement d'amour pour ta fiche, c'est juste tellement parfait. J'imaginais vraiment Ranveig comme ça, tu ne peux pas mieux faire que tu l'as fait. Puis ton écriture est divine, j'ai tellement hâte de rp. Je te valide ma belle avec un immense plaisir, merci d'avoir encore pris mon scénario. . Maintenant que tu as un joli rang et une couleur sur ton pseudo (si c'est pas la classe ), tu dois remplir les registres pour y inscrire ton personnage. Il faudra tout d'abord vérifier que ton avatar est bel et bien inscrit dans le bottin. Si ce n'est pas le cas, n'hésite pas à contacter un membre du staff qui l'ajoutera le plus vite possible. C'est la même chose si ton personnage a un don. Il est toujours préférable de vérifier que ta place est bien réservée dans l'annexe des mutations magiques. Ensuite, comme tu dois sûrement t'en douter, tu devras recenser ton personnage dans les différents registres du forum. Si ton personnage étudie à Durmstrang, il faudra le signaler dans le registre des élèves. N'oublie pas de recenser son ordre s'il en fait partie. Tu devras aussi veiller à recenser ton patronus afin d'éviter qu'il ne soit pris. Si ton personnage exerce une profession ou qu'il est en stage dans la capitale, n'oublie pas de poster dans le registre des métiers. Et voilà, tu as terminé ! Tu peux désormais aller créer un scénario ou encore un lien préféfini. Tu peux aussi poster une fiche de liens et en demander aux autres membres. Pour finir, n'hésite pas à flooder I love you Nous te souhaitons un très bon jeu sur le forum I love you N'hésite pas à contacter l'équipe administrative si besoin I love you

ZORN UND WUT
copyrights 2016 zorn und wut - none copies authorized

_________________

let's the darkness consume you
be my anchor and don't let me drown, you're my only light in the darkness of my soul. can you fix my broken mind before i destroy yours.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de skadi
avatar
maison de skadi
Hiboux : 79 Avatar : lily collins. Crédits : ice and fire (av) alaska (sign).

Âge : vingt trois ans en enfer.
Nature du sang : half bloody hell.
Statut civil : le palpitant apeuré.
Patronus : un chevreuil, la douceur, la nature et l'évasion des bois.
Amortentia : une odeur masculine, piquante et sucrée, un mélange de vodka pur feu et de chocolat, le parfum de serghei.

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   Mer 2 Mar - 22:52

oooh. c'est tellement gentil, je suis super contente de l'avoie cernée comme tu le voulais.
ça me fait très plaisir et merci pour le compliment ça me touche beaucoup. j'ai hâte de rp aussi héhé. I love you

_________________
s a i n t & s i n n e r.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: escape from their bloody slavery.   

Revenir en haut Aller en bas
 
escape from their bloody slavery.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bloody London
» 02.03/17.C.L'Aquila, Italie - Time to escape
» Bloody Mary
» Kickstater Escape issu de l'univers d'Eden
» Sunday Bloody Sunday [RPG]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: archives de l'empire :: - la galerie des portraits :: sorciers certifiés-
Sauter vers: