AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 someday we will foresee obstacles through the blizzard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maison de skadi
avatar
maison de skadi
Hiboux : 21 Avatar : dianna agron Crédits : smoak (avatar) themonsterswin (gif)

Âge : le temps ne semble n'avoir aucun effet sur elle, son visage de poupée n'a pas changé, elle a vingt-quatre ans mais sa jeunesse semble ne jamais disparaitre
Nature du sang : victime de sa fragilité, trop belle pour survivre à ce monde de brutes, une sang-pure dont on ne sait rien, ici, dont l'histoire reste à écrire
Statut civil : la peste, personne n'est assez bien pour elle, personne n'a assez de désir pour l'aimer, elle ne semble avoir d'yeux que pour la bête
Patronus : minuscule, roulée en boule sur elle même, cette vague fumée blanche peu à peu la forme d'une hermine, se camouflant au gré des saisons
Amortentia : le sel de la mer, la terre de la forêt, des livres de bibliothèque et la sueur d'un homme

MessageSujet: someday we will foresee obstacles through the blizzard   Lun 29 Fév - 14:46


adelaide weasley
fairy-tales are not found, they are written in the walls

   
carte de sorcier
nom, prénoms : présente dans le registre des sang-pur de grande-bretagne, la légitimité des weasley à longtemps été remise en cause par les ancêtres de cette famille qui avait une certaine fierté à affirmer que du sang moldu coulait dans leurs veines mais, peut importait pour la jeune fille, dont le prénom, adelaide, bien que tous se plaisent à l'appeler adele, signifie noble, montrant la personnalité plus qu’excentrique de son père âge : le temps ne semble n'avoir aucun effet sur elle, son visage de poupée n'a pas changé, elle a vingt-quatre ans mais sa jeunesse semble ne jamais disparaitre date, lieu de naissance : perdue dans la capitale qu'est londres, enfermée dans ce manoir sans fin, caché, le quatorze février à deux heures trente-six du matin origines : ce n'est pas son pays, ni sa patrie, elle flâne dans ce froid de décembre qui ne semble s'être installée pour l'éternité, l'anglaise marche dans la neige, échappant à ses bourreaux nature du sang : victime de sa fragilité, trop belle pour survivre à ce monde de brutes, une sang-pure dont on ne sait rien, ici, dont l'histoire reste à écrire statut civil : la peste, personne n'est assez bien pour elle, personne n'a assez de désir pour l'aimer, elle ne semble avoir d'yeux que pour la bête année d'étude : elle a entamé sa sixième année dans le but d'approfondir ses connaissances déjà acquises mais rien ne l'intéresse, elle flâne dans les couloirs, insolente, assistant le nez en l'air pendant que l'on parle de mythes, de légendes spécialisation : sans grande surprise, elle opta pour la filière du feu et de la force, feuer, user de son savoir physiquement comme mentalement, traquant déjà des créatures don : son double maléfique l'habite, ce cheval blanc écume lui fait sortir une partie d'elle-même qui est loin d'être la meilleure maison : skadi dans l'âme baguette : taillée dans un bois de poirier, symbole de perfection, cette baguette contient en son cœur une plume d'oiseau de feu, longue de vingt-huit centimètres, cette dernière est finement sculpté et très féminine dans ses tracés plus ou moins rapide patronus : minuscule, roulée en boule sur elle même, cette vague fumée blanche peu à peu la forme d'une hermine, se camouflant au gré des saisons epouvantard : il reste dans son esprit, cet être, ce kelpy abominable qu'elle pensait pouvoir vaincre, le monstre qui a voulu le dévorer, les yeux brillant, de la boue sous les sabots et sa crinière en joncs amortentia : le sel de la mer, la terre de la forêt, des livres de bibliothèque et la sueur d'un homme groupe : one day more
   
salveo maleficialumos maximahominum revelio


   
salveo maleficia.
quel est votre avis sur le tsar ?
Après plus de vingt ans, je ne comprends ce qui a séduit mon père dans cette tyrannie. Nous avons échangé une vie libre où chaque sorcier, quel que soit son sang ait le droit à une éducation de digne de ce nom, où l'injustice pouvait être puni à une monarchie qui semble sans faille depuis qu'elle est entre les mains de ce vieux fou. Peut-être qu'au fond, je garde ses gênes révolutionnaires dont ma mère me parle sans cesse lorsque je m'enferme dans ma chambre après une folle dispute avec Elizabeth.

que pensez-vous de l'entrée des sang-mêlés à durmstrang ?
Légitime. Celons certains, nous naissons tous libres et égaux. Jamais il ne m'aurait traversé l'esprit de sélectionner des élèves par leur sang. Je pense que la différence a toujours effrayé, voir des personnes mêlées leur sang à celui des moldus effraient aux conservateurs qui, naïvement, voit ces personnes comme une menace, voyant les gênes de leur semblable se mêler à une civilisation dite précaire, dévoilant les secrets de chacun pourtant si bien enfouit. Certains sont doués, plus que ses sang-purs embouchés avec des œillères, ainsi est fait la vie.

que représente l'esclavage des sang-mêlés pour vous ?
En tant qu'anglaise, l'esclavage était dans mes mœurs dès mon plus jeune âge, là d'où je viens, les grandes familles ont des serviteurs, des Elfes de Maisons, exécutant chacun de nos ordres, sans jamais faillir. Mais l'exploitation des sang-mêlé est une curiosité propre un pays qui nous a accueillit, jamais nous n'aurions pensé avoir un sorcier qui répondrait au moindre de mes désirs. Nous avons essayé de nous accoutumer, de faire comme les autres mais j'en ai eu assez, de toute cette tristesse que je pouvais lire sur son visage.

quelle est votre position vis-à-vis de la résistance ?
J'hésite entre les qualifier de fous ou de courageux. Je ne sais ce qui les pousse à se battre contre plus fort qu'eux mais il m'arrive de me demander ce qu'aurait été ma vie en tant que résistante mais je préfère rester silencieuse, acquiesçant les dires de mon père sur leur stupidité. La guerre est à nos portes, celle qui oppose l'Allemagne et la Russie moldue nous fait trembler, bien que leurs armes ne soient égales à notre magie, ma mère tremble alors que mon père s'efforce d'ignorer tout ce qui nous entoure.
(un) la relation entre les différentes branches de la famille Weasley est plus que tendu, contenu de leur manque d'implication au sein des leurs, la famille de Adelaide n'a voulu entretenir aucun lien avec leurs cousins d'Angleterre, décrétant qu'ils valaient mieux que leurs semblables mais rien n'est mieux au sein de la famille en elle-même, nées d'un mariage arrangée les deux sœurs ne s'adressent guère plus la parole, le peu de temps que ses parents lui accordent ne sont que de vulgaire remise au point quant à son comportement vis-à-vis de ses fréquentations – des bâtards de sang-mêlés –, confronté à la pseudo-perfection d'Elizabeth, l'aînée fut toujours la plus grande déception des deux anglais (deux) Adelaide n'est jamais rentrée dans le moule de la parfaite naturalisée, plus jeune, elle a essayé à plusieurs reprises de mettre en valeurs les atouts que ses parents lui avaient développés : faire bonne impression aux familles de la grande société, accepter les maintes demandes de fiançailles que ses parents lui trouvèrent – avant qu'elles ne soient annulées pour des raisons qui lui échappaient – ou encore se donner toutes sortes d'activités du pays, la seule chose dont son père se sent digne au point d'en parler des heures durant est le don qu'elle a acquis : en effet, à l'âge de quatorze ans, elle se donna la plus grande expérience de sa vie en choisissant, sous conseil de son tuteur, de faire partie de la grande famille des animagus… (trois) cette expérience fut longue et difficile, son état psychologique, déjà fragile dû au visible manque d’affection de ses parents, garde encore aujourd’hui quelques séquelles, autrefois douce et sensible, elle peut parfois avoir un caractère imprévisible, voir même violent, ce fut la plus grande réussite de la famille depuis un siècle, reflétant ainsi la bonne magie qui coulait dans le sang des Weasley mais l’euphorie s’arrêta un an après, lorsque Adele fut presque accusé d’homicide volontaire envers l’un des associés de son père (quatre) contrairement au reste de sa famille, la jeune femme est dotée d'un grand sens du respect pour tout être humain mais aussi d'une grande impartialité, jamais de mémoire d'homme on ne l'a vu regardé l'un de ses semblables avec déni ou dégoût, pourtant élevé dans une atmosphère de haine envers les mêlés, les créatures, tels que les loups-garous ou les moldus, sa curiosité naturelle luia montré des aspects de la vie dont elle ne soupçonnait l’existence (cinq) son plus beau souvenir est sans doute sa cinquième année à l'institut de Durmstrang, lors du stage obligatoire dans sa formation où ses aptitudes innées se sont développées, rapide et agile, la jeune femme a tout de suite été adoptée par la brigade de traque de créatures magiques de l'empire qui promirent un poste au sein d'une des équipes une fois ses études achevées, des étoiles pleins les yeux, le choix de sa filière fut plus que justifiée bien qu'elle ne soit en rien intéressée par la garde impériale
hominum revelio.
Il faisait encore nuit et, même à travers mes bottes en cuirs noirs, je pouvais sentir que l’herbe était encore humide. Un vent glacial chantait entre les arbres de la forêt, traversant mes vêtements, gelant mes os et ceux de mes futurs camarades. Nous avions eu nos instructions qui étaient des plus simples : avancés, encore et encore jusqu’à trouver le prochain indice. Coude à coude avec deux garçons, l’un des très grand et gras, alors que l’autre était aussi frêle que moi, qui s’amusaient à me bousculer, comme une vulgaire balle que l’on pouvait lancer sans aucune pitié. Je serrai les dents et les poings, j’en avais assez, comment pouvions-nous en être réduit à une vulgaire épreuve comme celle-ci alors que j’avais encore les séquelles de celle du lac, qui m’avait déjà presque achevée. Je soufflais fort alors que nous avancions encore l’un à côté de l’autre comme du bétails qui allaient se faire tuer. Le pas commença à s'accélérer, je peinais à suivre mais je ne m’avouais pas vaincu, je ne pouvais abandonner. D’un simple geste, d’une petite étincelle, je n’étais plus moi mais une masse imposante, rapide et agile, aptitude comparable à la drogue appelé la griffe du dragon sauf que ce n’était pas moi mais une partie de moi, peut-être était-ce la meilleure, comme beaucoup le penser, mais cette chose qui sommeillait en moi était un véritable monstre que je peinais à contrôler. D’une simple galopade, je me dégageai du groupe pour partir vers le centre à vive allure, les autres sur mes talons. Puis une lumière arriva jusqu’à moi, ligotant mes membres pour faire tomber à plat ventre sur la terre. J’essayai de me relever, en vain, chaque mouvement semblait m’être interdit. Je poussai un hennissement de détresse tout en débattant contre ses liens invisibles qui se resserraient autour de mon corps. Quelques secondes passèrent avant que les pas précipités des autres qui arrivaient vers moi, paniqués par le remue-ménage que j’avais causé. Je savais que crier ne servirait à rien. Je devais me battre, seule, comme je l'avais toujours fait. D’un bond, je me levai, rompant ses cordes qui me mutilaient pour reprendre ma course folle vers le cœur de la forêt où se trouver l’indice, c'était la seule chose qui comptait à l'heure actuelle : l'indice. J’avais cette désagréable impression d’être hors-catégorie, de n’être qu’une vulgaire tricheuse mais je pensais avant tout à mon avenir dans ce monde qui n'était pas le mien. Puis le silence retomba autour de moi alors que j’atteignis le centre de la forêt, les arbres avait arrêté de danser autour de moi et les quelques rayons de l'aurore que j'avais pu apercevoir un peu plus tôt semblait avoir disparu… je grattai le sol, mon esprit s’endormait alors que l’animal, lui, s’agitait, devenait presque fou, sentant le danger s’approcher de lui. Puis plus rien, si ce n’est qu’une odeur putride que mes sens développés ne supportaient pas, un hennissement retentit, raisonnant dans ma tête comme s'il s'agissait du mien. Mes jambes tremblèrent alors que je voyais la créature s’approchait de moi. Elle n’avait rien d’effrayant, rien de surprenant pour quelqu’un comme moi. Elle me ressemblait, son corps blanc écume, les crins en joncs gouttant, le regard bienveillant, les allures légères, tournant autour de moi, jouant avec ma patience, hennissant, bougeant la tête, faisant voleter sa crinière trempée, m’aspergeant d’eau en dansant… Ce fut à mon tour de secouer la tête en reculant, refusant de rentrer dans sa danse tout en prenant conscience qu’il ne s’agissait pas réellement d’une épreuve de force mais d’une épreuve de psychologie. Ces démons était connus pour hanter des rivières dans le Nord de l’Europe, présentant son dos au naïf pour ensuite les noyer et les dévorer. Je me dressai sur mes jambes arrière, espérant effrayer la bête alors que je cherchais une solution m’emparer de l’indice qui s’était glissé sous ses sabots qui s’agitait, piétinait la boue qu’il avait créée avec l’eau qui s’échappait de son corps. Notre confrontation ne s’arrêta pas qu’à des agressions passives, à marteler le sol de nos sabots, osant montrer les dents, les oreilles plaquées contre la nuque, non, le monstre avait pris le dessus, agrippant mon garrot avec sa mâchoire, tapant mon dos à plusieurs reprises pour me mettre au sol. J’avais peur lorsqu’il me laissait un moment de répit, mes jambes semblait à peine pouvoir soutenir mon poids, mes muscles s’endolorissaient puis la vérité me frappa de plein fouet. Je n’avais pas à me battre, je n’avais qu’à me défendre, qu’à chercher à le fuir. Je m’apaisai afin de reprendre ma forme humain, innocente si délicieuse à ses yeux, les yeux vers le sol alors que j’entendais le Kelpy se calmer face à sa nouvelle proie qui avait beaucoup plus d’importance à ses yeux que son ancien rival. Il n’était plus question de dominance, de chef de troupeau, ici, j’étais en bas de la chaine alimentaire.

   
pseudo, prénom : apple âge : vingt-et-un ans pays : la france avatar : dianna agron;  inventé, scénario, prédéfini : inventé crédits : @bazzart (avatars) ; @tumblr (gifs) commentaire :  

   
ZORN UND WUT
copyrights 2016  zorn und wut - none copies authorized
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de skadi
avatar
maison de skadi
Hiboux : 21 Avatar : dianna agron Crédits : smoak (avatar) themonsterswin (gif)

Âge : le temps ne semble n'avoir aucun effet sur elle, son visage de poupée n'a pas changé, elle a vingt-quatre ans mais sa jeunesse semble ne jamais disparaitre
Nature du sang : victime de sa fragilité, trop belle pour survivre à ce monde de brutes, une sang-pure dont on ne sait rien, ici, dont l'histoire reste à écrire
Statut civil : la peste, personne n'est assez bien pour elle, personne n'a assez de désir pour l'aimer, elle ne semble avoir d'yeux que pour la bête
Patronus : minuscule, roulée en boule sur elle même, cette vague fumée blanche peu à peu la forme d'une hermine, se camouflant au gré des saisons
Amortentia : le sel de la mer, la terre de la forêt, des livres de bibliothèque et la sueur d'un homme

MessageSujet: Re: someday we will foresee obstacles through the blizzard   Lun 29 Fév - 14:46


l'écume des jours
lay down a list of what is wrong

Le manoir était calme. La nouvelle avait eu l'effet d'une bombe au sein de la famille. Mais c'était une bonne chose, enfin. Assise dans l'un de salons, les genoux repliés contre la poitrine, je ne pouvais cesser de m'en vouloir. Qu'allait-il devenir, sans nous ? Mon cerveau se torturait, mon cœur s'émiettait alors que je regardais les flammes danser dans la cheminée. J'aimais sa compagnie, sa force me réconfortait. Je ne comptais plus les nuits sans sommeils où il me comptait les légendes de son peuple ou des histoires à dormir debout qui me plaisaient tant mais, bien que je refusais de lui admettre, j'aimais la façon dont notre relation faisait parler d'elle. La Belle et la Bête, que l'on nous appelait alors que, parfois, je me demandais qui était réellement la bête, lui ou moi ? il n'avait pas choisi qui il était alors que j'avais tout essayé pour rendre les autres malheureux comme ils l'avaient toujours fait avec moi. « Adele ? » Ce timbre de voix, cette douceur sortant d'une gueule béante me bercer alors que je me balançais, les yeux clos. On ne pouvait lui reprocher sa discrétion, sa finesse bien que sa carrure ne joue pas en sa faveur le reste du temps. Isaac s'avança vers moi, la mine sombre, ses grosses mains cachées dans les poches de son pantalon déchiré, mais il ne pouvait se retenir d'afficher un sourire satisfait, ce que n'importe quel être humain pouvait comprendre, passer d'une vie d'esclave au service d'une famille pervertie à celle d'un homme libre ne pouvait qu'être enviable. « Ne fais pas cette mine, nous nous reverrons, tu le sais. » Oui, je le savais mais cette absence dans le manoir se faisait déjà ressentir au creux de mon estomac. En réalité, je ne voulais pas voir le demi-géant partir loin de moi. « Je le sais, oui, mais te voir loin de moi me brise le cœur. » Il ne semblait guère surpris, étais-je si limpide ? Le silence retomba alors qu'il m'observait du haut de ses deux mètres, recroquevillée sur le canapé en cuir, je n'osai me dévoiler un peu plus, avouant la folie qui avait grandi pour lui en quelques années. Je finis par me lever, les pieds nus sur le cuir du fauteuil, les bras autour du cou de l'ancien esclave, le nez dans sa poitrine. Je ne pouvais m'empêcher au grand vide qui allait s'installer autour de moi dès qu'il franchirait la porte, au fond, j'étais attachée à lui comme un enfant à sa peluche favorite. Il ne réagit pas sur le moment. Puis il vint entourer mon corps si frêle de ses bras puissants, le nez dans ma tignasse blonde et en bataille. « Où vas-tu aller ? Que vais-je devenir sans tes légendes avant de m’endormir ? Qui va m’aider à rendre mon père fou de rage ? » Je pouvais sentir un sourire se dessiner sur ses lèvres, il pouvait signifier des milliers de choses : ne t’en fais pas, je suis encore avec toi ; tu t’es toujours débrouillée sans moi ou encore n’oublie pas tout ce que tu m’as fait subir et, pour la première fois depuis longtemps, il me tardait de retrouver le château aux murs glacials qu'étaient Durmstrang. « Je serai toujours là pour toi, je te le promets. »

ҨҨҨ

Appuyée contre un mur, des livres contre la poitrine, je regardais les autres passer. Je pouvais entendre leurs rires silencieux qui retentissaient dans mon esprit, il en avait toujours été ainsi, on riait au nez de ma famille, par sa différence, par les rumeurs qui nous rendaient mauvais dans l'âme mais, au fond de moi, j'aimais cette situation car celle que nous aurions connu en Angleterre n'aurait été que plus douloureuse. Un soupire m'échappa alors que je daignais m'arracher au mur qui me supportait depuis près d'une demi-heure, attendant désespérément que l'on vienne au secours de ma solitude, que quelqu'un la soulage du fardeau que j'étais. Lorsque je marchais dans les couloirs, j'avais éternellement cette impression qu'ils étaient sans fin, que jamais je n'arriverai à trouver une sortie et cet effet se faisait de plus en plus ressentit depuis l'épreuve du labyrinthe. Je secouais la tête pour chasser se souvenir de mon esprit tout en avançant vers la sortie la plus proche, celle qui conduisait vers le lac. À cette période de l'année, les températures n'étaient pas encore négative mais nous frôlions déjà les zéro, la pluie se transformait peu à peu en neige mais aujourd'hui seul le ciel gris nous menacez mais, depuis que j'avais ouvert les yeux, rien n'était tombé, seul le vent du nord me glaçait les os. Je pris la direction du pont au-dessus du lac, celui qui avait été construit pour rejoindre l'école rapidement sans risquer sa vie en traversant le lac. Ce dernier n'était pas encore gelé mais j'adorais regarder le mouvement de l'eau danser sous le vent ou bouger sous les derrières l'une des créatures qui habitent cette étendue d'eau. « Regardez qui voilà, Weasley. » Le Lokien me sortit de ma rêverie alors que j’étais appuyée contre la barrière. Que voulait-il ? Je préférais l’ignorer. Je le connaissais, il était dans la même filière que moi et prenait un malin plaisir à me ridiculiser quelle que soit la situation. « Bizarrement, quand ton monstre n’est pas avec toi, tu n’oses répliquer… à moins que tu n’attendes le bon moment pour devenir un poney ? » Une nouvelle, je l’ignorai, refusant de me rabaisser à son niveau, avant qu’il ne me bouscule. Une fois. Deux fois. Une troisième me mit à terre alors que je m’obstinais à rester de marbre, m’empêchant de sortir ma baguette qui était cachée sous ma cape mais sa patience avait des limites, son envie de s’en prendre à moi semblait de plus en plus forte au fil des années. D’un sortilège, il me projeta à terre, mon dos se cogna contre le bois, m’arracha un cri strident de douleur, j’étais déjà assommée dans l’incapacité de bouger un seul muscle. Le goût métallique du sang m’envahit la bouche alors que je me maudissais d’être un être aussi faible, sans défense lorsque je n’étais qu'Adelaide. À terre, martelée de coups, je m’efforçais de me concentrer alors que la douleur me faisait perdre mes moyens, l’un des aspects qui m’empêchaient de devenir l’animal. « Lâchez-la ! Expelliarmus ! » Mon corps, en lévitation quelques instant auparavant, heurta le sol en bois avec une violence qui me coupa le souffle quelques instants, me paralysant le corps tout entier pendant que quelques tâches noires virent danser devant le ciel gris du pays. J’entendais des voix, des cris, des insultes, des sortilèges volaient autour de moins, des jets de lumières s’entrecroisaient. « Est-ce que ça va ? » Le regard perdu dans le ciel, une douleur parcourant l’échine de mon dos, je finis par le regarder dans les yeux, esquissant un sourire. « Ne leur demande plus de me lâcher, la prochaine fois. » Ce fut à son tour de sourire alors que quelques flocons virent parsemer sa chevelure d’or.

ZORN UND WUT
copyrights 2016  zorn und wut - none copies authorized
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois
avatar
membre du mois
Hiboux : 920 Avatar : jenna-louise coleman Double Compte : la poupée métissée en provenance d'égypte (kahina). Crédits : timeless (av) ; moi-même (signa) ; tumblr (gifs) ; brynhildr (bannières)

Âge : vingt-trois années qu'elle écume la froideur de l'empire
Nature du sang : la pureté coule dans ses veines, la fierté de la princesse de glace transperce son regard
Statut civil : le temps l'a rapproché de sa sentence, les prétendants se bousculent pour lui passer l'anneau au doigt, mais aucun n'a su gagner le coeur de la poupée
Patronus : l'un des sorts qui lui a causé le plus de tords, mais elle a fini par arracher un filament argenté à sa baguette, prenant la forme d'un serpent
Amortentia : une effluve subtile de bois de santal mélangée à une pointe de vanille. une odeur qui lui est familière, mais la poupée veut oublier, l'oublier et se concentrer.

MessageSujet: Re: someday we will foresee obstacles through the blizzard   Lun 29 Fév - 15:45

weasley et dianna
bienvenuuuuue

_________________
It's hard letting go. I'm finally at peace but it feels wrong. Slow I'm getting up. My hands and feet are weaker than before. And you are folded on the bed where I rest my head. There's nothing I can see, darkness becomes me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois
avatar
membre du mois
Hiboux : 742 Avatar : max irons Double Compte : ulrich la vipère Crédits : sweet nothing, the queen bé (avatar) & dailymax (tumblr)

Âge : vingt cinq hivers sanglants.
Nature du sang : sorcier dont le sang est mêlé, sacrilège pour les tous puissants.
Statut civil : coeur de glace, si autrefois, des sentiments commençaient à naître et qu'un feu s'emparer de lui, il n'y a plus rien aujourd'hui. Son esprit est vide et ses sentiments, inexistants.
Patronus : son patronus prend la forme d'un tempétueux et indomptable serval.
Amortentia : l'odeur de pluie, et de bois mouillé comme de la camomille, un souvenir d'autrefois, un souvenir sous une couche épaisse de brouillard nébuleux.

MessageSujet: Re: someday we will foresee obstacles through the blizzard   Lun 29 Fév - 16:21

weasley et la belle dianna
bienvenue

_________________


    The Gods have fashioned us for love. That is our great glory, and our great tragedy.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 285 Avatar : dylan o'brien. Double Compte : yagor, svea. Crédits : mine. (avatar) myself. (signa)

Âge : vingt-trois eclipses.
Nature du sang : sang-mêlé, les veines brûlantes de haine.
Statut civil : solitaire, un cœur rongé par la vengeance et les ténèbres.
Patronus : un griffon, un patronus symbole d'ambivalence.
Amortentia : une odeur féminine de rose et de baies rouges, celle de ranveig.

MessageSujet: Re: someday we will foresee obstacles through the blizzard   Lun 29 Fév - 19:36

la jolie dianna et les weasley, super choix.
bienvenue sur le forum et bonne rédaction.
si t'as des questions, n'hésite pas. I love you

_________________

let's the darkness consume you
be my anchor and don't let me drown, you're my only light in the darkness of my soul. can you fix my broken mind before i destroy yours.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 312 Avatar : nina constantinova dobreva. Double Compte : vysenia, the commander of death et zorah, the volcanoe. Crédits : @wildworld, (ava)+ elenagilbertsdaily, (gif)

Âge : twenty-three yo.
Nature du sang : high-born. (pureblood)
Statut civil : provocante, séductrice et fatale. la jeune fille a cherché durant quatre ans à ne pas être fiancée. aujourd'hui, après ses blessures, après être passée si proche de la mort, elle accepte. elle le sait, elle sera fiancée. et elle s'en fiche en vérité, elle aimerait juste que ce soit un mariage d'amour, plutôt qu'un mariage arrangé.
Patronus : lionne, fière et dangereuse.
Amortentia : elle n'en a jamais respiré les effluves, de ce fait, elle n'en sait absolument rien.

MessageSujet: Re: someday we will foresee obstacles through the blizzard   Lun 29 Fév - 19:36

bienvenue parmi nous, et bon courage pour ta fiche. I love you

_________________
i can hold my breath, i can bite my to,gue, i can stay awake for days if that's what you want, be your number one. i can fake a smile, i can force a laugh, i can dance and play the part if that's what you ask. give you all i am. i can do it. but i'm only human, and i bleed when i fall down, i'm only human and i crash and i break down.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de sigyn
avatar
maison de sigyn
Hiboux : 324 Avatar : adelaide kane Crédits : Monroes brynhild (bannière, tu gères jtm)

Âge : vingt-deux années
Nature du sang : un sang qui s'émancipe, un coeur de lion, mêlée comme tant d'autres.
Statut civil : célibataire au coeur épris d'un sourire ravageur et des cheveux de blés.
Patronus : un cheval majestueux.
Amortentia : une odeur de chocolat chaud et de cannelle, vient s'ajouter l'odeur de l'herbe fraîchement coupée.

MessageSujet: Re: someday we will foresee obstacles through the blizzard   Ven 4 Mar - 14:47

je suis amoureuse de ce choix totalement originale. I love you :bave: diana et weasley, c'est parfait
bienvenue. I love you

_________________
j'avais rêvé d'une autre vie mais la vie a tué mes rêves comme on étouffe les derniers cris d'un animal que l'on achève. j'avais rêvé d'un coeur si grand que le mien puisse y trouver place mais mon premier prince charmant fut l'assassin de mon enfance. 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de sigyn
avatar
maison de sigyn
Hiboux : 404 Avatar : poppy drayton. Crédits : redwyne aka ivana la blg (avatar) & (gif de profil), brynhildr aka inka le kk (bannière).

Âge : vingt-trois années, années qui ne lui appartiennent pas, plus.
Nature du sang : un sang impur, un sang rejeté. il est mêlé, il est rouge et il lui est indispensable. hedda le hait, persuadée qu'il s'agit de la raison de sa condition.
Statut civil : célibataire, fidèle à yador pour toujours et à jamais. infiniment sienne, désespérément seule.
Patronus : un cygne, il est blanc et majestueux, aussi pur qu'hedda.
Amortentia : une odeur de rhum mélangée à celle du bois, le parfum de yagor enivre ses narines.

MessageSujet: Re: someday we will foresee obstacles through the blizzard   Sam 5 Mar - 1:38

Ton avatar est vraiment superbe, puis Weasley. I love you
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche. I love you

_________________
    Where worlds collide
    Blood divides
    When darkness falls
    Fate calls.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de loki
avatar
maison de loki
Hiboux : 315 Avatar : matthew daddario. Double Compte : serghei, svea, rhaegar. Crédits : hepburns. (ava) myself. (signa)

Âge : vingt-cinq ans, de haine et de colère.
Nature du sang : royal pur blood.
Statut civil : solitaire, il ne laisse pas l'amour se mettre sur son chemin.
Patronus : un puma, les pouvoirs du chef.
Amortentia : le parfum sucré et envoûtant de hedda.

MessageSujet: Re: someday we will foresee obstacles through the blizzard   Mar 8 Mar - 20:50

les sept jours accordés pour terminer ta fiche de présentation sont terminés, ta fiche est donc déplacée dans les fiches en danger. il te reste cependant toujours la possibilité de demander un délai pour conclure cette dernière.

_________________

you're mine hedda
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de skadi
avatar
maison de skadi
Hiboux : 21 Avatar : dianna agron Crédits : smoak (avatar) themonsterswin (gif)

Âge : le temps ne semble n'avoir aucun effet sur elle, son visage de poupée n'a pas changé, elle a vingt-quatre ans mais sa jeunesse semble ne jamais disparaitre
Nature du sang : victime de sa fragilité, trop belle pour survivre à ce monde de brutes, une sang-pure dont on ne sait rien, ici, dont l'histoire reste à écrire
Statut civil : la peste, personne n'est assez bien pour elle, personne n'a assez de désir pour l'aimer, elle ne semble avoir d'yeux que pour la bête
Patronus : minuscule, roulée en boule sur elle même, cette vague fumée blanche peu à peu la forme d'une hermine, se camouflant au gré des saisons
Amortentia : le sel de la mer, la terre de la forêt, des livres de bibliothèque et la sueur d'un homme

MessageSujet: Re: someday we will foresee obstacles through the blizzard   Jeu 10 Mar - 10:44

je suis désolée d'avoir déserté de la sorte, j'ai eu beaucoup de problèmes personnels et je n'ai donc pas eu l'occasion de me connecter pour vous glisser un petit mot, je souhaiterais donc un délai supplémentaire, s'il vos plait, e pense que j'aurais fini ma fiche d'ici la fin de la semaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch princess
avatar
bitch princess
Hiboux : 1264 Avatar : emma watson. Crédits : princess rover (avatar), princess rover (gifs).

Âge : vingt quatre années.
Nature du sang : rebuté, admiré, haï, envié. carmin d'une pureté indéniable.
Statut civil : fiancée (andreas svendsen), union non-voulue que l'on reporte depuis cinq ans.
Patronus : harpie féroce, le caractère retranscrit dans la bête.
Amortentia : l'effluve de la mort, de la débauche et du regret qui s'ensuit.

MessageSujet: Re: someday we will foresee obstacles through the blizzard   Jeu 10 Mar - 12:17

Pas de soucis ! I love you Je te donne un délai de quatre jours, donc jusqu'au 14.

_________________
you see her when you close your eyes, maybe one day you'll understand why everything you touch surely dies.     - let her go, passenger -

      
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i take my decisions
avatar
i take my decisions
Hiboux : 40 Avatar : teresa palmer. Crédits : amortentia

Âge : TRENTE-CINQ ANS. ≡ il y a un temps pour tout, un temps de pleurer, un temps de rire, un temps à se lamenter et un temps de danser.
Nature du sang : SANG-MÊLÉ. ≡ ni moldu, ni sorcier ; le meilleur ou le pire des deux : une chose non identifiée.
Statut civil : CÉLIBATAIRE. ≡ elle est condamnée à passer le restant de ses jours seule, ce n'est pas l'amour qui l'anime mais bien la vengeance.

MessageSujet: Re: someday we will foresee obstacles through the blizzard   Dim 13 Mar - 15:23

bienvenue parmi nous !
dianna agron est un excellent choix

_________________
Doesn't it feel like our time is running out ? I'm gonna change you like a r e m i x. Then I'll raise you like a p h o e n i x. Wearing our vintage misery. I think it looked a little better on me. ♔
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de sigyn
avatar
maison de sigyn
Hiboux : 88 Avatar : crystal reed. Crédits : milkovich.

Âge : vingt-trois ans.
Nature du sang : officiellement pur.
Statut civil : célibataire.
Patronus : une martre, un animal de la forêt, il ne pouvait en être autrement.
Amortentia : une odeur relaxante de mousse des bois, et chaleureuse de makowiec, gâteau polonais au pavot et aux fruits secs.

MessageSujet: Re: someday we will foresee obstacles through the blizzard   Dim 13 Mar - 17:22

bienvenue I love you dianna est un excellent choix

_________________

one thousand lonely stars
i've died a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. yhe ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 312 Avatar : nina constantinova dobreva. Double Compte : vysenia, the commander of death et zorah, the volcanoe. Crédits : @wildworld, (ava)+ elenagilbertsdaily, (gif)

Âge : twenty-three yo.
Nature du sang : high-born. (pureblood)
Statut civil : provocante, séductrice et fatale. la jeune fille a cherché durant quatre ans à ne pas être fiancée. aujourd'hui, après ses blessures, après être passée si proche de la mort, elle accepte. elle le sait, elle sera fiancée. et elle s'en fiche en vérité, elle aimerait juste que ce soit un mariage d'amour, plutôt qu'un mariage arrangé.
Patronus : lionne, fière et dangereuse.
Amortentia : elle n'en a jamais respiré les effluves, de ce fait, elle n'en sait absolument rien.

MessageSujet: Re: someday we will foresee obstacles through the blizzard   Lun 14 Mar - 21:18


bienvenue sur durmstrang
embarquez pour stolytsia et l'institut

Félicitations, tu viens d'être validé Tu fais désormais officiellement partie des membres du forum. Avant toute chose, laisse moi te dire quelques mots sur ta fiche : ça m'a fait bizarre de voir une weasley à durmstrang, mais j'ai hâte de voir la continuité de ton personnage sur le forum. I love you bienvenue parmi nous, ta plume est jolie. I love you. Maintenant que tu as un joli rang et une couleur sur ton pseudo (si c'est pas la classe ), tu dois remplir les registres pour y inscrire ton personnage. Il faudra tout d'abord vérifier que ton avatar est bel et bien inscrit dans le bottin. Si ce n'est pas le cas, n'hésite pas à contacter un membre du staff qui l'ajoutera le plus vite possible. C'est la même chose si ton personnage a un don. Il est toujours préférable de vérifier que ta place est bien réservée dans l'annexe des mutations magiques. Ensuite, comme tu dois sûrement t'en douter, tu devras recenser ton personnage dans les différents registres du forum. Si ton personnage étudie à Durmstrang, il faudra le signaler dans le registre des élèves. N'oublie pas de recenser son ordre s'il en fait partie. Tu devras aussi veiller à recenser ton patronus afin d'éviter qu'il ne soit pris. Si ton personnage exerce une profession ou qu'il est en stage dans la capitale, n'oublie pas de poster dans le registre des métiers. Et voilà, tu as terminé ! Tu peux désormais aller créer un scénario ou encore un lien préféfini. Tu peux aussi poster une fiche de liens et en demander aux autres membres. Pour finir, n'hésite pas à flooder I love you Nous te souhaitons un très bon jeu sur le forum I love you N'hésite pas à contacter l'équipe administrative si besoin I love you

ZORN UND WUT
copyrights 2016 zorn und wut - none copies authorized

_________________
i can hold my breath, i can bite my to,gue, i can stay awake for days if that's what you want, be your number one. i can fake a smile, i can force a laugh, i can dance and play the part if that's what you ask. give you all i am. i can do it. but i'm only human, and i bleed when i fall down, i'm only human and i crash and i break down.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: someday we will foresee obstacles through the blizzard   

Revenir en haut Aller en bas
 
someday we will foresee obstacles through the blizzard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Finis le Lan chez Blizzard
» Une nuit dans le blizzard. Cauchemard ou début d'un rêve ? [Médée]
» Grand Nord - Blizzard [X]
» Quand le blizzard souffle, les hommes courbent l'échine [pv: Diarmaid Delwyn]
» Love, only love can break down the wall someday [Christopher]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: archives de l'empire :: - la galerie des portraits :: sorciers certifiés-
Sauter vers: