AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 young volcanoes (kr)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: young volcanoes (kr)    Dim 28 Fév - 14:39


kristian rasmussen
when rome's in ruins, we are the lions free of the coliseums

carte de sorcier
nom, prénoms : rasmussen parade, le glorieux félin à la crinière d’or. dilapide, l’indolent puîné et navigue entre les gouttes des complots de ses aînés. jusqu’à ce jour maudit où la liberté reprit ses ailes. pèse, le poids du devoir et de l’héritage. kristian d’une banalité affligeante, comme un sceau gravé à la peau supposé l’éclairer sur l’avenir qui aurait dû être le sien, les ordres ou les armes pour l’inutile cadet. âge : vingt-sept années de débauche et d'insouciance avant que ne sonne le glas de sa futile existence.  date, lieu de naissance : une banale après-midi d'automne, le dix octobre de l'an mil huit-cent quatre-vingt neuf  au sein d'un manoir norvégien, bien au-delà du cercle polaire.  origines : l'illustre nom de famille le clame haut et fort : norvégiennes. nature du sang : le liquide vermeille ne souffre aucune impureté, sang pur et bien au-delà, sang bleu. statut civil : la tragédie familiale frappa de plein fouet son glorieux célibat, quelques paroles et la voilà fiancé à tatiana bytchkov. profession : il doit à son nom de famille de faire partie de l'armée impériale dont il est leutnant, autant dire qu'il s'agit plus d'un titre dans lequel il se plait à parader plutôt qu'une fonction réellement exercée. maison : sans grande originalité, il a rejoint comme bien des Rasmussen avant lui la maison de loki baguette : taillée dans le bois d'un majestueux noisetier, vecteur de maitrise des sentiments auquel fut adjoint un crin de centaure. combinaison pour le moins étrange et inattendue elle mesure à grand peine vingt-deux centimètre et se distingue par son lustre et sa rigidité.  patronus : il l’exècre, ce rongeur, ce castor qui prend vie du bout de sa baguette quand les syllabes se meurent sur ses lippes.  epouvantard : le décès prématuré de son ainé a tout chambouler, comment craindre ce qui s'est déjà produit ? il ne voit plus désormais que le noble nom des Rasmussen retourner à la poussière. amortentia : une entêtante odeur de lys mêlée aux effluves de l'océan qu'un ciel orageux menace de déchainer.  groupe : castle on a cloud.
salveo maleficialumos maximahominum revelio


salveo maleficia.
quel est votre avis sur le tsar ?
Sans doute existe-t-il des garçons qui grandissent en idéalisant leur souverain, s'endormant au rythme des exploits contés de Sa Majesté, rêvant à leur tour de s'illustrer sur le champs de bataille et de conquérir par leur bravoure le coeur d'une belle reine. Il n'en fut rien pour Kristian qui fut élevé dès son plus jeune âge dans l'idée qu'on ne pouvait donner tout entière son allégeance au Tsar, tout au plus prétendre et s'incliner avant de mieux comploter une fois congédié. S'il ne participa guère à quelconque manigance jusqu'à présent, il a toujours appliqué à la lettre la politique de sa famille à l'égard de la famille impériale.

que pensez-vous de l'entrée des sang-mêlés à durmstrang ?
S'il avait dû se faire un avis personnel sur la personne du Tsar, sans aucun doute cette décision aurait achevé de le convaincre que le Tsar ne pouvait être considérer à la hauteur de sa fonction. Au lieu de cela cette piètre tentative de compromis ne fit que confirmer les propos qu'on lui avait toujours tenu à l'endroit se son impériale majesté. Au-delà de l'affront fait aux sang-purs, dont les enfants doivent depuis côtoyer cette basse engeance, il considère que cette mesure n'est en réalité que l'arbre qui dissimule la forêt. Que les sang-mêlés arpentent les couloirs de l'institut si l'envie leur en dit, tous sont bien conscients que jamais leur diplôme n'aura de valeur et que toujours leur rôle au sein de la société se cantonnera à servir de larbins aux sang-purs.

que représente l'esclavage des sang-mêlés pour vous ?
Que répondre à cela quand vous n'avez connu de votre vie que la pratique de l'esclavage. De manoirs en palais, où qu'il posa le pied, ils étaient toujours là, tapis dans l'ombre, n'attendant qu'un signe, un mot de sa part pour le contenter. L'esclavage des sang-mêlés est pour lui naturel tout comme la frontière imperméable séparant ces derniers des sang-purs. Tel est l'ordre des choses, sans quoi la distinction n'existerai pas, non ?

quelle est votre position vis-à-vis de la résistance ?
Des rêveurs, des naïfs à l'imagination pour le moins prolifique. Sans conteste leur revendications ont pour le moins le mérite de provoquer son amusement mais il ne croit guère en leur chance de réussite. Le plus vite la réalité les rattrapera, mieux ils se porteront, ces idéalistes pensant pouvoir modifier en un claquement de doigt l'ordre clairement établit depuis des siècles.
d’aussi loin qu’il se souvienne, il a toujours fuit les responsabilités, laissant à son frère le soin de rendre fier leur géniteurs et de faire honneur à leur prestigieux nom de famille il ne s’est par contre jamais refusé à décliner les avantages que lui conféraient sa position sociale, il n’a longtemps vécu que pour ces derniers, illuminant de sa présence la moindre réception guindée tout autant que les soirées de débauches si l’alcool n’exerce sur sa personne qu’une faible influence, il en est autrement des drogues magiques et des étreintes passionnées ces dernières constituent d’ailleurs l’une des rares exceptions au principe voulant qu’il déteste être touché, bousculé, effleuré il tend à fuir les contacts physiques lorsque ces derniers n’ont pas lieu dans l’intimité d’une couche si la majorité des activités auxquels il se livre semblent bien indigne de sa personne, il reste conscient de sa position et se montre tout aussi imbu de sa personne que les autres membres de son illustre famille s’il tente de garder son calme en toute circonstance et de conserver cette distante réserve qu’on lui a appris à arborer pour marquer son rang, son tempérament impulsif l’emporte bien souvent il déteste être contredit ou pris pour un imbécile sous prétexte qu’il se laisse bien souvent aller à l’indolence il peut en réalité se montrer étonnamment brillant et observateur, d’autant plus maintenant que son frère aîné est décédé et que toute la charge qui pesait sur les épaules de ce dernier lui incombe désormais il est âgé de vingt-sept ans et pourtant il se cherche toujours, le brusque décès de son aîné ayant bouleverser la donne, il se rend compte petit à petit qu’il a toujours pris soin de s’affirmer en opposition avec ce dernier et à bien du mal à trouver sa place sans ce point de repère il entretenait d’ailleurs une véritable relation fraternelle avec Rickard, ils se considéraient comme les deux faces d’une même pièce et si parfois Kristian jalousait son frère pour quelques broutilles, jamais il n’a souhaité sa mort ni sa place.
hominum revelio.

L’eau glacée du lac qu’il avait traversé à la nage quelques minutes plus tôt imbibait encore ses vêtements, s’insinuant sournoisement dans chaque pore de sa peau, imprégnant sa moite empreinte jusque dans sa moelle. A ses vêtements poisseux s’étaient accrochés les épines des résineux sur lesquels il s’était frotté dans sa folle élancée. L’indice rudement arraché au monstre qui l’attendait dans le sous-bois, il lui sembla être dans les temps quand ses pas le menèrent jusque dans une grotte. Rickard n’avait bien entendu pas pu lui raconter ce en quoi consistait exactement les épreuves infligées aux nouveaux élèves de Durmstrang, mais il avait lu dans le regard de son ainé qu’une de celles-ci l’avait marqué à jamais. Kristian ne le savait pas encore, il se contentait pour le moment de se féliciter de l’abri que la grotte constituait face aux rafales de vent froid que soufflait Borée.  
Alors qu’il s’avançait prudemment, un son lui parvint, étranglé, implorant, gémissant. Ses poils se hérissèrent sur sa peau, était-ce de la peur ? Sûrement pas, sans doute la grotte représentait elle en fin de compte un moins bon abri contre les assauts du vent qu’il ne l’avait d’abord cru.
Il n’eut pas à s’avancer jusque dans les entrailles de la terre pour enfin comprendre la provenance des ces sons. À l’exact endroit où la lumière naturelle laissait place à l’obscurité des tréfonds rocheux se tenait un corps. Non pas un corps, comprit-il, son frère. Rickard baignant dans une mare de sang, son sang. Le souffle coupé par l’angoisse, il n’osa s’approcher, «  Rickard ? ». Pas de réponse, pas même un regard ni un geste et pourtant il était toujours là, vivant, agonisant. Cela ne pouvait être réel, Rickard ne se laisserai pas mourir sans agir, sans rien dire, sans même un regard pour ce frère avec lequel il partageait tant. Les dernières paroles que son frère lui adressa avant son départ pour l’institut lui revint alors en mémoire «  Méfies-toi de tes peurs Kristian, elles te mèneront à ta perte ». Voilà pourquoi Rickard ne disait mot, là étendu devant lui, les épouvantards étaient imparfaits, le plus grande de leur faiblesse étant leur incapacité à parler. Inspirant profondément, il tenta un instant de maitriser cette honteuse peur qui lui meurtrissait les entrailles. Le temps de lever sa baguette et de prononcer un faible mais ferme « Riddikulus » et la vision s’évapora emportant avec elle l’hémoglobine qu’elle avait charrié.
Il ne s’agissait que d’une illusion provoquée par un épouvantard bien sûr, Rickard n’était pas mort, Rickard était trop précieux pour mourir avant d’avoir atteint un âge avancé et, rasséréné à cette pensée, il tourna les talons.

pseudo, prénom : agnes. âge : vingt-et-un ans.  pays : frankreich.  avatar : mathias lauridsen.  inventé, scénario, prédéfini : inventé.  crédits : eylika.  commentaire : vous êtes beaux   je remercie pas la vile tentatrice qui m'a amenée ici   .

ZORN UND WUT
copyrights 2016  zorn und wut - none copies authorized
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: young volcanoes (kr)    Dim 28 Fév - 14:39


my mind like a deadly disease
Break involuntary ties, A secret so the spies could never find us out.

Minuit, la poudreuse vient remplacer les passants sur les trottoirs de la capitale.  La lune ronde fait briller Stolytsia de paillettes d’argent, rendant impossible pour l’ombre silencieuse glissant le long des rues de passer inaperçue. L’ombre de son haut de forme lui mange la moitié du visage, dissimulant astucieusement les traits de l’homme qui se presse en direction de l’allée d’Helheim. Son regard balaye de long en large les rues qu’il emprunte, son ouïe réagit dès qu’un son autre que le crissement de son pas sur les pavés et le claquement de sa cape dans le vent se fait entendre. Les rares silhouettes qu’il croise ont adopté la même technique. Si l’heure n’est pas si avancée que cela, les badauds tentent de se fondre aux bâtiments noircis par les ténèbres alors que leurs pas les font converger vers l’obscure ruelle. Nul ne saurait dire réellement qui se cache derrière les pelisses relevées et les couvre-chefs, c’est là l’attrait de cette partie de la ville ; tant d’activités illégales s’y côtoient qu’il en devient impossible de deviner précisément la raison du passage des silhouettes qui s’y pressent. Lui ne peut toutefois croiser une autre de ces âmes en perdition sans s’interroger sur la raison de sa présence en ces lieux, un quelconque accro aux drogues magiques ? une figure connue soutient de la résistance ? ou un simple client des fameuses prostituées de sang-mêlés ?

Il se serait sans conteste compté parmi ces derniers il y a quelques temps encore mais voilà déjà des semaines qu’il n’en côtoyait plus qu’une. Sans conteste serait-elle outrée de s’entendre qualifier ainsi. Si la véritable raison de sa présence dans l’infâme allée n’avait jamais réellement été élucidée, il lui était plus facile de prétendre que la sang-mêlée qu’elle était ne pouvait être qu’une fille de joie, plutôt que de s’avouer que celle qui commençait à lui ravir son cœur (bien que jamais il n’accepterai cette idée) pouvait être impliquée dans de plus grands schémas auxquels il ne pouvait adhérer.
Kristian s’arrêta devant une simple porte en bois noircie et s’engouffra tel un courant d’air dans la bâtisse décrépie. Les marches de bois inégales craquèrent quand il les monta quatre à quatre en direction des petits appartements situés au-dessus de l’échoppe crasseuse du rez-de-chaussée. Il avait beau avoir pris l’habitude de côtoyer les lieux, il ne pouvait s’empêcher de penser que la superficie totale du bâtiment restait bien inférieure à celle de ses appartements personnels, et ce quelque soit la luxueuse résidence dans laquelle il demeurait. En somme, un refuge de sang-mêlé bien indigne de sa personne.
Il se demanda encore ce qu’il faisait ici en de débarrassant de son couvre-chef une fois sur le pallier quand la réponse lui apparu clairement : il était là pour elle bien entendue ! Elle qui se tenait debout devant lui, sa chevelure corbeau luisant à la faible lueur des bougies.
« Te voilà enfin ! Tu en as mis du temps ! » Son regard s’attarda le long de sa frêle silhouette, la toisant des pieds à la tête. Il oubliait qu’elle était tel une rivière : calme et agréable, serpentant entre les arbres de manière indolente un instant et sauvage tel le torrent le suivant. Autant dire qu’il n’aimait guère ce dernier aspect, ne comprenait-elle pas l’honneur qu’il lui faisait alors qu’il partageait sa couche abandonnant toutes les autres qu’il avait partagé ? « Je ne suis pas un valet que tu peux sonner en espérant me voir arriver sur le champ. »
Comme bien souvent alors que la colère le menaçait, il n’arrivait à la museler qu’en serrant les mâchoires, ne laissant siffler entre ses dents que des mots froids. « Qu’est-ce que tu veux ? » « Ta décision bien entendue ! Mais n’en parlons pas ici, entre ! »  Il pénétra dans le minuscule appartement, serrant de nouveau les dents face à l’ordre qu’elle vient de lui intimer. «  C’est trop tôt ! » explosa-t-il une fois la porte refermée derrière lui « Cela ne fait pas deux jours que tu m’as annoncé la nouvelle, Mila, j’ai besoin de plus de temps ! » « Non, Non ! Tu as eu suffisamment de temps, c’est moi qui n’en ai plus ! N’ose pas me dire que tu ne t’attendais à affronter de telles conséquences ! Tu sais ce que je veux de toi et je veux ta réponse maintenant ! »
Bien entendu qu’elle voulait sa réponse immédiatement, bien sûr qu’elle ne voulait pas que la semaine de réflexion qu’il lui avait demandé se soit écoulée. Demander, il frissonna à la pensée qu’il s’était réellement abaissé à ce point ; lui dont le noble sang des Rasmussen coulait dans ses veines avait réellement formulé une phrase ne s’apparentant en rien à un ordre à cette sorcière au sang impur. Non, en réalité il l’avait même supplié, supplié de lui accorder le temps de la réflexion mais comme à son habitude, elle n’avait rien écouté. Depuis le temps qu’il côtoyait Milena, il aurait dû mieux savoir pourtant. Déjà quand elle avait rejoins Durmstrang, à peine quelques années après que l’institut fut ouvert aux sang-mêlés, elle avait refusé de s’effacer, de se plier au comportement qu’on attendait qu’elle adopte. Cette flamme en elle l’avait fasciné autant qu’elle l’avait révulsé dès le premier regard dédaigneux qu’il avait posé sur elle. Une telle femme ne pouvait posséder une telle force de caractère, jamais une femme ne devrait détenir sur lui un tel pouvoir.
« Je ne subviendrai ni à tes besoins ni à celui de cet enfant que tu portes et dont tu veux à tout prix me faire croire qu’il est le mien. Rien ne me dit que tu n’ouvres pas les cuisses à un autre une fois que je te laisse. » Ces mots, comme il brûlait de les lui faire entendre ! et pourtant, l’impulsivité ne le mènerai nul part, pas avec elle. Elle l’avait piégé, ne voyant que la flamme de ses iris et sa chevelure brillante il en avait oublié tout bon sens et lui avait permis, avec bien trop d’enthousiasme en réalité, de l’attraper dans ses filets ! Cela ne lui arriverait plus ! Il avait mûrement réfléchi son plan durant ces deux derniers jours, son échappatoire en réalité. S’il ne possédait ni ne possèderait selon toute vraisemblance aucune influence notable au sein de l’Empire, il s’était toujours refusé à devenir l’un de sang bleu affublé d’odieux bâtards au sang souillé.
« J’accepte ta proposition ! Je subviendrai à tes besoins et à celui de l’enfant en échange de ton silence … ». Le sourire sincère se dessinant sur ses lèvres rosées faillit avoir raison de lui, mais il ne se laisserait plus avoir ainsi, plus jamais par une impure, plus jamais par une femme, plus jamais par elle. «  Je … Je ne pensais pas que tu accepterai pour être honnête ». Le soulagement dans sa voix était si bien feint qu’il ne put retenir un sourire « Je suis décidément un homme plein de surprise ! Je suppose qu’il nous faut célébrer notre arrangement ! J’ai réussi à me procurer de la bièraubeurre, tu n’y a jamais goûté je présume ? » C’est secouant la tête, qu’elle fait apparaître deux verres poussiéreux, il aurait certainement protesté s’il n’avait escompté, qu’une seule seconde durant, goûter à la décoction mortifère qui, mélangée à la boisson, mettrait fin à l’être prenant peu à peu forme dans ses entrailles. La vieille apothicaire, qu’il avait payé rubis sur l’ongle pour garder sous silence sa visite, lui avait assuré que la mère ne risquerait rien. Et pourtant, il ne put que capturer dans son esprit l’image de Milena, assise face à lui, souriant comme jamais, comme si … comme si pour la première fois depuis de longues années elle était réellement heureuse , pensa-t-il. Trop tard pour s’en soucier, déjà elle s’agrippait le ventre, déjà elle remarquait que lui n’avait même pas posé ses lèvres sur son verre. Enfin ils se voyaient tout deux tels qu’ils étaient réellement. Le regard haineux qu’elle posa sur elle semblait confirmer toutes les idées qu’il s’était fait à son sujet, il avait eu raison de ne pas succomber, elle n’était d’une autre de ces sorcières esclaves qui chercherait toujours à compromettre les hommes de son statut dans l’espoir d’obtenir de leur part quelques faveurs. Elle vivrait, bien entendu, mais elle ne possèderait jamais plus sur lui quelconque moyen de pression, son coeur n'était pas encore assez glacé pour ne pas se préoccuper du sang de son sang, ils ne savaient tous les deux. « Tu es très bonne actrice Mila, j’ai failli marcher » lui souffla-t-il avant de passer pour la dernière fois la porte du taudis dans lequel elle avait élu résidence.


ZORN UND WUT
copyrights 2016  zorn und wut - none copies authorized
Revenir en haut Aller en bas
membre du mois
avatar
membre du mois
Hiboux : 742 Avatar : max irons Double Compte : ulrich la vipère Crédits : sweet nothing, the queen bé (avatar) & dailymax (tumblr)

Âge : vingt cinq hivers sanglants.
Nature du sang : sorcier dont le sang est mêlé, sacrilège pour les tous puissants.
Statut civil : coeur de glace, si autrefois, des sentiments commençaient à naître et qu'un feu s'emparer de lui, il n'y a plus rien aujourd'hui. Son esprit est vide et ses sentiments, inexistants.
Patronus : son patronus prend la forme d'un tempétueux et indomptable serval.
Amortentia : l'odeur de pluie, et de bois mouillé comme de la camomille, un souvenir d'autrefois, un souvenir sous une couche épaisse de brouillard nébuleux.

MessageSujet: Re: young volcanoes (kr)    Dim 28 Fév - 14:44

excellent choix d'avatar et de famille
bienvenue parmi nous

_________________


    The Gods have fashioned us for love. That is our great glory, and our great tragedy.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre du mois
avatar
membre du mois
Hiboux : 920 Avatar : jenna-louise coleman Double Compte : la poupée métissée en provenance d'égypte (kahina). Crédits : timeless (av) ; moi-même (signa) ; tumblr (gifs) ; brynhildr (bannières)

Âge : vingt-trois années qu'elle écume la froideur de l'empire
Nature du sang : la pureté coule dans ses veines, la fierté de la princesse de glace transperce son regard
Statut civil : le temps l'a rapproché de sa sentence, les prétendants se bousculent pour lui passer l'anneau au doigt, mais aucun n'a su gagner le coeur de la poupée
Patronus : l'un des sorts qui lui a causé le plus de tords, mais elle a fini par arracher un filament argenté à sa baguette, prenant la forme d'un serpent
Amortentia : une effluve subtile de bois de santal mélangée à une pointe de vanille. une odeur qui lui est familière, mais la poupée veut oublier, l'oublier et se concentrer.

MessageSujet: Re: young volcanoes (kr)    Dim 28 Fév - 14:47

bienvenuuuuue

_________________
It's hard letting go. I'm finally at peace but it feels wrong. Slow I'm getting up. My hands and feet are weaker than before. And you are folded on the bed where I rest my head. There's nothing I can see, darkness becomes me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: young volcanoes (kr)    Dim 28 Fév - 14:53

merci à vous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: young volcanoes (kr)    Dim 28 Fév - 15:13

Oh mathias
Bienvenuuuuuu.
Revenir en haut Aller en bas
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 534 Avatar : phoebe tonkin Double Compte : freyja, raafael et ivar Crédits : viceroy (avatar) et manon d'amûr (gif profil)

Âge : vingt-quatre hivers.
Nature du sang : pur.
Statut civil : fiancée à yagor bytchkov d'après les dernières nouvelles.
Patronus : un corbeau, symbole des mystères de la vie et de la magie.
Amortentia : une odeur absurde de rhum mélangé à celle du bois

MessageSujet: Re: young volcanoes (kr)    Dim 28 Fév - 15:25

un rasmussen il nous faudra un lien avec freyja
bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: young volcanoes (kr)    Dim 28 Fév - 15:47

merci beaucoup

emeraude & phoebe
ce sera avec grand plaisir pour le lien avec la petite freyja
Revenir en haut Aller en bas
i take my decisions
avatar
i take my decisions
Hiboux : 196 Avatar : Mads Mikkelsen Crédits : moi.

Âge : 49ans à fouler de ses pieds gracieux cette terre putride.
Nature du sang : Pur, il coule sans interruption et sans gene dans les veines royales des Rasmussen.
Statut civil : Célibataire, le mariage n'est pas fait pour lui. Il n'aimera sans doute jamais suffisamment une femme pour l'épouser. Cela ne l'empeche pas de gouter aux plaisirs de la chair.
Patronus : Une pieuvre : Multitache, possessive, tactile. Il vous attrape dans ses tentacules et vous noie.
Amortentia : L'odeur d'un bon souffle du dragon, d'une rose semblable à une femme, d'une trainée de poudre.

MessageSujet: Re: young volcanoes (kr)    Dim 28 Fév - 17:06

Neveu

Je ne peux QUE te féliciter de ton choix de famille

Et faut qu'on parle de ce passé de debauché, ca nous fait un autre point en commun

Courage pour la suite en tout ca What a Face

_________________
Blood is thicker than water.
Pour faire court, vous êtes ici chez les salopards. C’est admis. On n'a pas des idées bien jojos, et on n’a pas peur de le dire ! On fomente, on renégate, on laisse libre cours à notre fantaisie.©️pathos.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de loki
avatar
maison de loki
Hiboux : 315 Avatar : matthew daddario. Double Compte : serghei, svea, rhaegar. Crédits : hepburns. (ava) myself. (signa)

Âge : vingt-cinq ans, de haine et de colère.
Nature du sang : royal pur blood.
Statut civil : solitaire, il ne laisse pas l'amour se mettre sur son chemin.
Patronus : un puma, les pouvoirs du chef.
Amortentia : le parfum sucré et envoûtant de hedda.

MessageSujet: Re: young volcanoes (kr)    Dim 28 Fév - 19:40

l'avatar, le début de ta fiche, puis ce choix de famille.
bienvenue sur le forum et bonne rédaction.
si t'as des questions, n'hésite pas.
(fob en titre, jtm )

_________________

you're mine hedda
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maison de frigg
avatar
maison de frigg
Hiboux : 256 Avatar : Zoey Deutch. Crédits : jukebox joints.

Âge : Vingt-deux hivers, elle ne cesse de voir la jeunesse lui échapper.
Nature du sang : Sang-pur qui ne cesse de la troubler dans ses convictions.
Statut civil : Fiancée à un homme mais elle n'en a coeur faire. Seule la liberté réussira a emprisonner son coeur.
Patronus : Le patronus de la jeune femme est un Faucon.
Amortentia : Une légère odeur de pluie mélangée au parfum de la rose.

MessageSujet: Re: young volcanoes (kr)    Lun 29 Fév - 0:46

T'as pas encore fini ta fiche toi ?

_________________
L'oiseau préfère sa liberté à une cage dorée


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: young volcanoes (kr)    Lun 29 Fév - 21:52

janis ce fameux passé est bien moins mouvementé que celui de son oncle
merci beaucoup rasmussen ftw

yagor je te retourne les compliments matthew + le perso, il nous faudra un lien il parait qu'on doit devenir beaux-frères merci beaucoup

bitch-kov on t'a pas sonné la gueuse
Revenir en haut Aller en bas
maison de frigg
avatar
maison de frigg
Hiboux : 77 Avatar : danielle campbell Double Compte : raya la louve, Crédits : @bé my moon and stars (sweet nothing, avatar) + @tumblr (gif profil)

Âge : twenty-three yo.
Nature du sang : pureblood, not that matters anything anymore. (royal blood running through her veins, daughter of ilyah bytchkov)
Statut civil : gift to the hirvonen from the tsar himself, she's now engaged to raafael hirvonen.
Patronus : opaloeil des antipodes, dragon à la stature et à la grâce légendaire.

MessageSujet: Re: young volcanoes (kr)    Lun 29 Fév - 22:29


bienvenue sur durmstrang
embarquez pour stolytsia et l'institut

Félicitations, tu viens d'être validé Tu fais désormais officiellement partie des membres du forum. Avant toute chose, laisse moi te dire quelques mots sur ta fiche : tout d'abord sache que tu es le premier membre que je valide, et que je suis ravi. ravi d'avoir pour première validation, quelqu'un qui écrit aussi bien que toi. j'ai été transporté par ta plume et par le personnage, que j'affectionne beaucoup. j'ai hâte de voir ce que tu vas faire de ton personnage, ta fiche était divine. encore une fois, c'est un honneur de te valider . Maintenant que tu as un joli rang et une couleur sur ton pseudo (si c'est pas la classe ), tu dois remplir les registres pour y inscrire ton personnage. Il faudra tout d'abord vérifier que ton avatar est bel et bien inscrit dans le bottin. Si ce n'est pas le cas, n'hésite pas à contacter un membre du staff qui l'ajoutera le plus vite possible. C'est la même chose si ton personnage a un don. Il est toujours préférable de vérifier que ta place est bien réservée dans l'annexe des mutations magiques. Ensuite, comme tu dois sûrement t'en douter, tu devras recenser ton personnage dans les différents registres du forum. Si ton personnage étudie à Durmstrang, il faudra le signaler dans le registre des élèves. N'oublie pas de recenser son ordre s'il en fait partie. Tu devras aussi veiller à recenser ton patronus afin d'éviter qu'il ne soit pris. Si ton personnage exerce une profession ou qu'il est en stage dans la capitale, n'oublie pas de poster dans le registre des métiers. Et voilà, tu as terminé ! Tu peux désormais aller créer un scénario ou encore un lien préféfini. Tu peux aussi poster une fiche de liens et en demander aux autres membres. Pour finir, n'hésite pas à flooder I love you Nous te souhaitons un très bon jeu sur le forum I love you N'hésite pas à contacter l'équipe administrative si besoin I love you

ZORN UND WUT
copyrights 2016 zorn und wut - none copies authorized
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: young volcanoes (kr)    

Revenir en haut Aller en bas
 
young volcanoes (kr)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle est votre chanson du jour?
» thaïs ★ young volcanoes
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» IF I DIE YOUNG
» The Young And The Hopeless

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: archives de l'empire :: - la galerie des portraits :: sorciers certifiés-
Sauter vers: