AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 potion céleste – sofiya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
i take my decisions
avatar
i take my decisions
Hiboux : 667 Avatar : dancy, avec ses petites fesses. Double Compte : pova la grosse badass qui claque des culs. Crédits : tumblr, velvet dust, leave et inka la belle

Âge : trente-huit ans, même s'il jure avoir trainé sa carcasse des siècles durant, et voilà bientôt vingt ans que la capitale fait de lui son captif.
Nature du sang : pur, pur alors qu'il se sent aussi souillé que les mêlés, victime d'un sang de bête, de monstre.
Statut civil : en laisse, sous le regard moqueur du paternel.
Patronus : un albatros, du temps où il y arrivait : il n'est plus qu'un filet d'argent, trait pour trait à la fumée de ses cigarettes.
Amortentia : farine, parfum de la Mère, pomme.
Localisation : nul lieu qu'il ne déteste plus que la capitale, ou même de l'Autriche qu'il rejoint parfois : seul l'institut est sauvée de sa rage, de son désespoir.

MessageSujet: potion céleste – sofiya   Sam 27 Fév - 11:19

Potion Céleste
Bien heureux est l'homme qui réussira à changer sa nature. Rien ne diffère du Félix qui vingt ans auparavant a noyé son désarroi dans les élixirs les plus puissants, passé le plus clair de ses nuits à se tordre les méninges, voulant sans cesse repousser les limites qui séparent ce qu'il a déjà dompté et ce que tout homme pense inatteignable. L'ambitieuse démarche torture sa faible condition, dont il relègue toujours les besoins : car si la journée est dédiée à enseigner entre les murs qui l'ont sauvé du Père, le soir ne connait aucun sommeil. La seule compagnie qu'il s'autorise est celle d'un café bien trop fort, de quelques gorgées d'alcool quand il se sent plus proche du désespoir que de la réussite, et il n'est pas étonnant qu'il finisse par trouver sa fin dans ce système.

La fumée de sa cigarette se mêle aux effluves d'or de la potion ; ses yeux ne quittent pas la mixture, qui calme comme l'eau qui dort, le remplit de satisfaction. La minutie le guette, alors qu'il remue sept fois le glorieux mélange. Alors, tout doucement, il repose sa baguette et extirpe de son immense fatras une liasse de réflexions, autant les siennes que celles d'illustres penseurs. Un regard inquisiteur qu'il lance de tout côté, craignant l’indiscrétion des autres : nul ne doit savoir sur quoi portent ses recherches, et non par soucis authenticité comme on pourrait bien le croire, mais parce qu'elles pourraient conduire à sa perte. Ses sourcils se froncent alors qu'il déchiffre la chimie moldue, se plonge dedans tout entier. Son corps tremble d’excitation intellectuelle : avec cela il pourra révolutionner la magie.

L'extase, quand il comprend comment décélérer la vitesse d'une réaction, jusqu'à la figer tout à fait ! Ce qui régit les expériences moldues régissent aussi celles des sorciers, car aucun être n'est exempt des lois de la Terre. On ne peut s'y soustraire, éventuellement, que quelques instants avant qu'un brutal retour à la réalité n'assomme le jeune fou. Il récupère un peu de la potion à demi-achevée dans un récipient. Il lui semble entendre le liquide protester d'être arraché à la douceur du feu, et de la chaleur du cuivre. Une cuve d'eau, qui d'un geste de baguette, devient en partie glace. Tout en prenant une grande inspiration, il plonge ce qu'il a prélevé. Si les non-sorciers sont proches de la vérité, alors l'avancement sera stoppé net.

Il jette un coup d'œil à l'autre coupe de potion, qui elle, à l'air libre et sans voir été touchée, servira de témoin. L'avidité de réussite, de résultats convaincants ! Félix Vogel ne s'est jamais senti aussi proche du but : il ne connait que trop bien la corrosive nature de certaines potions, qu'il est difficile de stocker trop longtemps. Ah, si cela marche ! Il suffira, une fois après avoir acheté la potion, de la rajouter quelques minutes à feu doux, et l’efficacité sera la même. Il trépigne, et se sent à nouveau habité par le souffle de la jeunesse. Ses mains se crispent se le papier, sur la plume dont l'encre goutte sur le sol : ses yeux pétillent. Il sent les mains de la grandeur sur ses épaules, et son souffle chaud sur sa nuque. Enfin un moyen, sans doute, de ne pas dégrader le composé en tentant de le figer avec un sortilège malhabile !

Le sorcier est trop heureux de se croire au dessus du moldu qu'il opprime, alors que la véritable puissance qu'aucun des deux camps n'a est dans le mélange et l'entraide.
acidbrain

_________________





сила народная
– Die Macht gehört zum Volk.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
potion céleste – sofiya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» potion de boost des familiers
» [Manoir Kuroichi] Ô lune, astre céleste, veille sur nous...[PV Murasaki Kuroichi & Rindo]
» ~#Cours n°1# « Une potion hilarante » [1-2-3-4 années]
» Devoir de potion à l’improviste, de l’aide? [ TERMINER ]
» Tortue céleste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: durmstrang :: - midgard-
Sauter vers: