AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 (M/LIBRE) hello darkness my old friend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
i take my decisions
avatar
i take my decisions
Hiboux : 19 Avatar : shelley hennig Crédits : redwyne (av), stileesmccall (gif)

Âge : vingt-six années de vécues
Nature du sang : c'est une pureté exquise qui coule dans ses veines
Statut civil : fiancée, bientôt mariée
Patronus : un lynx, maître des secrets et des mystères
Amortentia : douce senteur du perce-neige, des draps propres mélangées à celle de la pluie venant de tomber

MessageSujet: (M/LIBRE) hello darkness my old friend   Jeu 25 Fév - 10:45


viktordashkov
i'm headed straight for the castle

carte de sorcier
nom, prénoms : Viktor Dashkov, famille ayant juré fidélité aux Ivanova il y a fort longtemps. âge : 27 ans, ce qui en fait le second enfant d'Ulrik et Mila Dashkov. date, lieu de naissance : au choix, bulgarie.  origines : Viktor est bulgare, fier membre de la noblesse de ce pays. nature du sang : Pur, il en va de soit. statut civil : Fiancé depuis deux ans à Avigail Ivanova, dans une tentative d'apaiser les tensions entre leurs deux familles. profession : au choix, dans le domaine financier, suivant les traces de ses ancêtres. maison : Viktor fut réparti dans la maison de Loki.  baguette : au choix.  patronus : au choix.   epouvantard : au choix.  amortentia : au choix. groupe : castle on a cloud. avatars proposés : penn badgley, thomas mcdonell, miles teller, (...)

salveo maleficia.
Fils d'une simple famille vassale, Viktor a toujours rêvé de mieux. Ambitieux, assoiffé de pouvoir, il lui faut toujours plus. Devenir roi, être au sommet de sa carrière. Rarement satisfait, il se complaît aux côtés d'Avigail qui, comme lui, rêve d'ascension ϟ A Durmstrang, il était assez discret. Ni mauvais, ni tête de classe, ses résultats étaient satisfaisants. Il ne faisait pas partie de ces hommes qui possèdent toutes les sorcières à leurs pieds et qui s'en amusent, ni même des sportifs qui étaient connus et reconnus au sein de l'institut. Viktor était un gamin banal, un valet, loin de l'élite royale ϟ Depuis sa plus tendre enfance, Viktor est élevé dans un idéal conservateur. Il a appris à haïr les sang-mêlés, ainsi que tout ceux qui les protègent. Pour lui, ces traîtres à la pure race des sorciers n'ont qu'un destin : l'esclavagisme. Fidèle sujet du tsar, il commence à remettre ses décisions en doute, surtout depuis que les impures se sont vus autorisés l'accès à Durmstrang. Pro-puriste, conservateur, il est engagé dans la bataille qui oppose l'élite de l'Empire à ses souillures ϟ Charismatique, élégant, à l'aise en société, Viktor a tout du gentleman. Orateur et stratège, il passe de nombreuses heures à comploter contre ses supérieurs afin d'assouvir ses rêves de possession et d'ascension. Valet de l'ombre, ombre parmi les ombres, c'est là qu'il est véritablement à l'aise ϟ

(FT. AVIGAIL IVANOVA) Les robes de satin et de soie se frottent l'une à l'autre. La salle de bal est emplie d'une douce musique jouée par l'orchestre engagé par l'occasion. Sur les grandes baies vitrées, du givre s'est déposé. Les plus grandes familles sont présentes, même le tsar s'est donné la peine de venir. Avigail est dans son coin, parfaite, comme à son habitude. Ses longs cheveux bruns sont reliés en une merveilleuse cascade de boucles tandis que le tissu de sa robe, semblables à bien d'autres ici, descend le long de ses courbes chastes. Sa mère à ses côtés, elle attend patiemment son moment. Les vacances ont été annoncées, et Avigail a pu quitter l'Institut pour l'occasion. Nerveuse, bien qu'elle le semble, elle ne l'est pas. Elle n'est pas assez faible pour cela, Avigail. Et pourtant, son coeur bat rapidement, ses mains sont moites. Un regard de sa mère, sombre, lui fait afficher son plus beau sourire. L'heure est venue. Au loin, Avigail aperçoit sa soeur, dansant avec un quelconque inconnu, leurs cousins pas très loin. Voleurs. Voleurs de Raya, voleurs de trônes. Bientôt, très bientôt, ce qu'ils possèdent et ce dont ils raffolent, tout cela appartiendra à Avigail. Avigail, qui croit en son père, en ses projets et qui le soutient fermement, comme la fière gamine qu'elle est. Et Raya, oh la stupide, quelle bêtise a-t-elle été faire que de s'allier avec les autres. Elle le paiera, sa soeur y veillera. Mais là n'est pas le moment. Son père fend la foule, accompagné d'un patriarche vassal à l'illustre famille Ivanova et, avec eux, un fier jeune homme. Grand, sombre, élégant. Avigail sourit de plus belle, les illusions sont au point : le démon se fait merveilleusement passé pour un ange. « Princesse Avigail, je vous présente mon fils, Viktor Dashkov. » La fière s'incline devant l'homme, alors que l'on s'applique à baiser sa prude main. La mère se joue du même stratagème et, bien vite, on pousse Avigail sur la piste de danse. Main dans la main, le couple formé de la princesse et de Viktor s'élance au son de la musique, dessinant cercles et pirouettes. Avigail ne peut s'empêcher d'observer l'homme qui la tient. D'un an son aîné, il lui est arrivé de l'apercevoir, de loin, à Durmstrang. Toujours entouré de ses amis, inaccessible. Tout comme elle. Leurs regards se croisent, la sorcière sourit timidement. Garde les illusions, Avigail. Montre-lui l'ange que tu n'es pas, la douceur et la candeur de Raya que tu n'as jamais su posséder. « Vous êtes au courant, bien évidemment ? » Avigail tourne la tête vers lui, s'empêche de battre follement des cils. Elle n'est pas stupide, non plus, elle n'a pas à l'être. « De quoi donc ? » ne peut-elle s'abstenir de demander, souhaitant connaître les secrets de son partenaire. La musique s'arrête, les danseurs se séparent. Certains partent, d'autres les remplacent. Viktor guide Avigail plus loin, loin de la piste, loin des oreilles indiscrètes de leurs parents. « L'engagement qui nous lie, dès ce soir. » Bien évidemment qu'elle le sait, sa mère n'a cessé de le remettre en question. Sa fille mérite tellement mieux qu'un second fils de vassal, s'est-elle plaint, elle mérite un prince, rien de moins. Avigail ne bronche pas, ne réplique pas. Elle l'observe seulement, de ses grands yeux bruns, froids et calculateurs. La main de Viktor atterie sur la joue de la princesse, qu'il caresse du bout des doigts. « Joli cadeau, d'une famille à une autre. Un présent, une excuse si pure, si exquise, qu'on ne peut le refuser. » Voilà le rôle auquel est réduit Avigail : un cadeau, une lettre d'excuse. Les illustres Ivanova qui veulent arranger les affaires avec leurs anciens vassaux, qui s'excusent de leur avoir pris une alliance avec la famille tsariste. Pardon, on s'en veut, mais nous sommes plus forts que vous, nous méritons plus cette place que vous. Retourner dans vos bas quartiers, vils vassaux. Voilà, une princesse, prenez-là comme remplacement. Encore désolé, vraiment. Soudain, les verres se lèvent un à un, les regards se fixent sur le couple de la soirée. Avigail sourit, parfait petit ange. Viktor la tient par la main, fiancé attendri. « Aux fiancés, la princesse Avigail Ivanova et Viktor Dashkov. »

Avigail était désormais libre. Ses années à l'institut derrière elle et bientôt, elle serait mariée. Viktor Dashkov, ténébreux homme hantant ses rêves. Elle se voyait aux côtés de son aîné, de son père, renversant les vils Ivanova, son affreux oncle, ses cousins. Héritière parfaite, épouse admirable, future reine de Bulgarie. Froide, calculatrice, les efforts du monstre, de la machine commençaient à payer. Bientôt, elle lui appartiendra. Bientôt, Igor réussirait son coup. Bientôt, la couronne serait sienne. Sa longue robe de nuit blanche enveloppe ses chevilles, volant à chaque saut qu'elle fait. Elle court, Avigail, hante les couloirs, se dérobe aux regards. Fantôme invisible mais ô combien dangereux. Ombre parmi les ombres, suspecte insoupçonnable, l'arme parfaite. La jeune femme, sans un bruit, ouvre la porte, entre à l'intérieur de la pièce. Un feu brûle joyeusement dans la chambre prêté à l'invité. Viktor se lève du fauteuil dans lequel il était installé, fixe sa dulcinée. Elle lui sourit, non pas angéliquement comme elle avait l'habitude de le séduire. Le stade de la séduction est dépassé depuis longtemps. Viktor et Avigail se connaissent désormais, partagent les mêmes rêves, ne sont qu'une âme dans deux corps. Elle lui sourit donc, d'une manière carnassière, cruelle, froide, que seul la déesse de l'hiver qu'elle est ne connait. Il s'avance vers elle, lui attrape le bras, la tire vers lui. Elle se laisse faire, docile prédatrice. Ils s'embrassent, amants gelés sous la lumière chaleureuse des flammes. « Bientôt. » lui susurre-t-elle au coin de l'oreille alors qu'elle passe ses mains sous la chemise de son fiancé. « Bientôt. » répète-t-il, parfait écho de la princesse. Une promesse silencieuse, alors que leurs lèvres se scellent dans un baiser passionné. Bientôt, ils seront unis, libres de s'appartenir. Viktor soulève Avigail, la dépose sur le matelas, tendrement, sauvagement. Deux bêtes en liberté, voilà ce qu'ils sont. Deux bêtes à la cadence infernale, assoiffées de sang, de pouvoir. Bientôt, Igor renversera son frère. Bientôt, Avigail sera la seule héritière de la famille. Bientôt, Viktor sera couronner roi légitime de Bulgarie. Et là, plus rien ne sera en mesure de les arrêter, ces amants dangereux partageant un rêve, un but. Les baisers s'accentuent, les caresses redoublent de sensualité. Des gémissements s'échappent des lèvres froides de la princesse, alors que le sorcier ballade sa langue sur sa peau. « Je te ferai roi, Viktor Dashkov. Et tu seras le plus grand roi que la Bulgarie n'ait jamais connu. » Avigail ferme les yeux, submergée par le plaisir, l'envie, l'ambition. Merci papa, d'avoir conclu ces fiançailles. Merci maman, de m'avoir montré le chemin.
Et alors que Viktor se couche à ses côtés, leurs doigts liés, Avigail voit, tout autour d'elle, tout autour d'eux, les multiples cadavres qu'elle engendrera. Bâtards de sang-mêlés. Maudits résistants. Son oncle, le plus affreux de tous, pâle, dans une marre vermillon. Sa soeur, froide, de glace. Mais qui respire. Faiblement, mais en vie. Protégée, inaccessible, entraînée durement, mais avec amour. Un amour détestable, unique. Différent de celui que porte Avigail à Viktor. Viktor, qu'elle aime, bizarrement. Elle, le monstre, la machine antipathique. Viktor, auquel elle fait confiance. Parce que le ténébreux la comprend, défi que peu ait relevé. Parce que Viktor, c'est Viktor. Et qu'elle l'aime à s'en crever le coeur, coeur qu'elle n'a jamais possédé. Elle tourne la tête vers lui, l'observe. Il est beau, son Viktor. Boucles brunes, mâchoire carrée, mains dures mais tendres auprès de sa peau froide. Il est sien, Viktor. Princesse des glaces et valet de l'ombre, couple de l'Enfer, duo éternel.
Bientôt.
Bientôt.

informations supplémentaires : crédits avatars: twisted lips/amortentia.

ZORN UND WUT
copyrights 2016  zorn und wut - none copies authorized
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(M/LIBRE) hello darkness my old friend
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend
» hello darkness, my old friend ► ash
» L'arrivée d'une Petite Bulle dans les airs..
» Présentation de Nuage d'écume
» hello darkness my old friend (teresa)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: archives de l'empire :: - avis de recherche-
Sauter vers: