AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 (hard to dance with a devil on your back)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 312 Avatar : nina constantinova dobreva. Double Compte : vysenia, the commander of death et zorah, the volcanoe. Crédits : @wildworld, (ava)+ elenagilbertsdaily, (gif)

Âge : twenty-three yo.
Nature du sang : high-born. (pureblood)
Statut civil : provocante, séductrice et fatale. la jeune fille a cherché durant quatre ans à ne pas être fiancée. aujourd'hui, après ses blessures, après être passée si proche de la mort, elle accepte. elle le sait, elle sera fiancée. et elle s'en fiche en vérité, elle aimerait juste que ce soit un mariage d'amour, plutôt qu'un mariage arrangé.
Patronus : lionne, fière et dangereuse.
Amortentia : elle n'en a jamais respiré les effluves, de ce fait, elle n'en sait absolument rien.

MessageSujet: (hard to dance with a devil on your back)   Dim 21 Fév - 16:47


raya ivanova
until it rains blood

   
carte de sorcier
nom, prénoms : ivanova, douce constellation venue tout droit des paysages bulgares, symbole stellaire d'une noblesse discrète pourtant ô combien influente. raya est de sang-bleu, d'un sang-bleu tacheté d'or et d'argent. douce lumière dans un ciel noir, la constellation que représentait raya s'est obscurcit avec le temps, faisant tomber des cieux des larmes noires et cinglantes. âge : vingt-trois ans qu'elle foule cette terre, la stellaire. date, lieu de naissance : née dans la demeure familiale des ivanova, durant un rude hiver. le quatorze février est sa date de naissance à l'heure du crépuscule, entre la lumière et les ténèbres. étoile dont le destin tragique, était déjà tracé.  origines : divines et stellaires vous répétera t-elle. bulgares et royales, continuera t-elle. nature du sang : pur, et même la souillure de la morsure sur son corps ne pourra rien y changer. statut civil : célibataire, et elle le sait la souillée. il ne faut pas que son secret se sache, où elle le restera à jamais. profession : elle ne travaille pas, et ne travaillera sûrement pas à sa sortie de l'institut durmstrang. cela n'empêche qu'elle reste une élève de l'institut, et malgré les quelques aspects politiques de sa vie, elle ne fait pas partie du monde professionnel. années d'étude : cinquième année. cette dernière est d'autant plus compliquée que les précédentes, de part sa nouvelle condition blasphématoire. spécialisation : luft, le jury a malgré tout hésité pour la filière du feu. il semble que les qualités intellectuelles de raya, sont donc beaucoup plus impressionnantes qu'elle ne le laisse paraître.  don : lycanthrope, fille des étoiles et des cieux, elle était la souveraine des constellations, maîtresse des astres. souillée par la morsure d'un démon, elle est aujourd'hui soumise à l'astre lunaire, ancienne mère céleste. maison : skadi.  baguette : sa baguette est faite en bois de rosier, elle possède en son coeur un poil de nain et mesure trente et un centimètres quarante deux. c'est une baguette rigide et rapide.  patronus : son patronus prend la forme d'une lionne.  epouvantard : son épouvantard la représente, et l'a toujours représenté. les personnalités changent cependant, selon son état émotionnel. lorsqu'elle a vécu le rite de passage, elle s'est vu comme elle est aujourd'hui. éteinte, machiavélique. aujourd'hui, il serait tout le contraire. pleine de failles et de faiblesses.  amortentia : elle n'a jamais passé son nez sous la fumée de cette potion. elle n'en sait donc pas grand chose.   groupe : castle on a cloud.
   
salveo maleficialumos maximahominum revelio


   
salveo maleficia.
quel est votre avis sur le tsar ?
  les ivanova sont une famille très proche des bytchkov, desquels ils partagent les idéaux et bon nombre d'autres principes. c'est donc tout naturellement que raya a toujours eu une haute estime pour le tsar et son régime. d'autant plus, qui lui permettait d'avoir ce statut royal qui lui a toujours sied à merveille. depuis son choix d'accepter les sang-mêlés au sein de l'institut, raya a perdu beaucoup d'estime vis à vis du tsar. elle ne comprend plus ses choix, et le pense habiter d'une folie qui les poussera tous à leur perte.

   que pensez-vous de l'entrée des sang-mêlés à durmstrang ?
   elle ne comprend pas. elle n'accepte pas. pour elle, ils n'ont absolument pas leur place au sein de l'institut. ils n'ont même pas leur place dans son monde. elle leur a malgré tout trouvé une place de choix, à sa cour des maudits. cour qui regroupe tous les gens qui lui servent de souffre douleur, lorsqu'elle s'ennuie. elle trouve que leur place s'y trouve parfaitement, et qu'elle est plutôt acceptable.

   que représente l'esclavage des sang-mêlés pour vous ?
   pour raya, l'esclavage des sang-mêlés représente une chose naturelle. une bénédiction pour ces sang-mêlés qui devraient être brûlé au bûcher, abominations et suppôts de satan. raya éprouvait de la pitié pour ces êtres, lorsqu'elle était plus jeune. avant de changer et de devenir la garce au coeur froid qu'elle est désormais. aujourd'hui, elle pourrait les brûler et danser dans leurs cendres avec un sourire au lèvres.

   quelle est votre position vis-à-vis de la résistance ?
   elle trouve cette résistance idiote, et ne comprend pas comment quelqu'un pourrait y entrer. quelqu'un du même rang qu'elle, tout du moins. elle la trouve plus ou moins futile, ne comprend pas comment le tsar n'a rien fait pour la détruire dès sa propagation, mais elle se dit que cette vermine sera tôt ou tard anéantie. et que si ce n'est pas le tsar lui même qui s'en charge, elle fera en sortes que son oncle s'en charge, élevant leur propre empire au domaine des cieux.
née dans la famille royale de bulgarie, raya a toujours eu une place aisée au sein de la société malgré son statut de femme + studieuse et brillante, elle était autrefois douce et à l’écoute des gens, prêt à les aider à la moindre demande + elle a changée pour devenir une garce hautaine et froide, se forgeant une carapace à la fin de sa première année à l’institut, suite à une querelle avec sa sœur aînée + détruite par ce qu’il s’était produit, elle est devenue presque une copie conforme de ses aînés, détestant sa sœur de ce qu’elle l’avait poussé à devenir + c’est lors de sa deuxième année à l’institut, que raya a décidé après ses vacances, de venir s’installer dans la demeure des ivanov de la première branche + elle vit depuis avec eux, et est accepté au même titre que les autres enfants + elle ne comprend d’ailleurs pour le moment pas, le sorte de rejet qui s’est emparé du patriarche de cette branche envers les jumeaux + très proche de sa cousine alexa, raya ferait tout pour elle, comme elle espère qu’elle lui rendrait la pareille + séductrice et devenue peu romantique avec le temps, elle a connu de nombreuses conquêtes + ces dernières lui ont toujours apporté quelque chose, tout comme le peu d’amis qu’elle possède + elle s’est depuis son changement de personnalité, approché des gens par intérêt, en sachant pertinemment qu’ils allaient lui apporter quelque chose + manipulatrice, sarcastique et cynique, elle est détestée au sein de l’institut, comme adulée par certaines personnes + à l’entente de son nom, personne ne reste indifférent + et c’est ce qu’elle apprécie désormais, savoir qu’elle est connue malgré tout, et que sa prestance pèse au sein des élèves + machiavélique, il vaut mieux la laisser obtenir ce qu’elle veut et ne pas se retrouver sur son chemin + beaucoup s’y sont perdus, et se sont retrouvés dans des problèmes desquels ils ont du mal à sortir + elle a été mordue par un lycanthrope, l’été dernier et depuis, sa vie est sans dessus dessous + ses sautes d’humeur la pousse à devenir plus violente, plus terrifiante +  plus provocante aussi, la gente masculine l’attire encore plus qu’avant, et elle se plait d’autant plus à jouer avec eux, accentuant la luxure au creux de ses reins + elle a peur, malgré tout, de ce qu'elle semble devenir + ayant apprit l'existence des travaux de raspoutine, elle souhaiterait mettre la main sur son grimoire et trouver le remède à sa nouvelle condition + suite à l'intrigue 1, raya redevient humaine, et celle qu'elle était auparavant, douce, sociable, attachante et bienveillante.
hominum revelio.
La grotte s’ouvrait enfin à elle. La sorcière tend sa baguette devant elle, un air assuré sur le visage. Ses cheveux attachés en une queue de cheval, lui frôlent les épaules. Elle s’avance, fièrement. Elle n’a pas peur Raya, elle n’a jamais eu peur. Vivre avec une sœur aussi détestable qu’un dragon l’avait considérablement aidée à se forger un caractère et un courage conséquent. Elle ferme les yeux, puis lance un « lumos » presque inaudible. Sa baguette s’allume et elle s’avance dans la grotte. Allait-elle tomber sur un dragon ? Elle n’en avait pas réellement envie. Pas toute seule en tout cas. Elle possédait le courage de cinquante nains, mais cela lui serait très peu utile face à un dragon. Elle se remet à penser à sa cousine, qui avait voulu en adopter un à ses dix ans. Elle se met à pouffer, avant de se ressaisir. La douce s’avance, sa baguette à la main, avant d’apercevoir une forme. Les talons semblent claquer sur le sol. Les cheveux de la créature en face de toi, sont bouclés et son maquillage semble provocant. Sa démarche féline, semble quant à elle, dangereuse. Le spectre lui sourit, d’un air hautain. Elle mit du temps avant de comprendre. Avant de se rendre compte de la ressemblance pourtant si frappante. Il s’agissait d’elle. Aussi noire et aussi garce que sa sœur aînée. Aussi détestable et dangereuse qu’elle. Tout ce qu’elle détestait, et ce qui lui faisait aussi le plus peur. Raya, était connue pour être la plus douce de sa famille, la plus charitable. Et elle avait en face d’elle, le portrait craché d’un être qui la débectait. La tête de la créature bouge légèrement, comme si elle toisait la sorcière. Elle s’approche, passe un doigt sur le cou délicat de la divine qui se met à déglutir. Puis la scène change, le spectre prend la forme de sa sœur aînée. «tu es comme moi maintenant, peut-être pire. » Elle ne se le permettrait pas. Des images semblent alors danser sur les murs, et elle se retrouve dépeinte comme la plus superficielle des garces. Elle se voit briser des gens, les faire souffrir. Et elle se voit elle, en train de briser sa famille. Les personnes lui étant chère, en train de lui tourner le dos. Elle trouvait ça, ridicule. Jamais elle ne pourrait devenir ainsi. Ridicule. La sorcière se mit à sourire, se rendant compte alors qu’elle venait de trouver la solution. Elle lança le sortilège adéquat, et la scène ne devint que fantaisie. Prête pour la prochaine tâche, elle s’éloigna de la grotte à toute hâte. Loin de se douter, qu'elle finirait par devenir sa plus grande hantise.

   
pseudo, prénom : firedust, elie. âge : vingt-ans.  pays : france.  avatar : la jolie nina dobrev   ;  inventé, scénario, prédéfini : inventé.  crédits : @sweet nothing  I love you   commentaire :   .

   
ZORN UND WUT
copyrights 2016  zorn und wut - none copies authorized
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 312 Avatar : nina constantinova dobreva. Double Compte : vysenia, the commander of death et zorah, the volcanoe. Crédits : @wildworld, (ava)+ elenagilbertsdaily, (gif)

Âge : twenty-three yo.
Nature du sang : high-born. (pureblood)
Statut civil : provocante, séductrice et fatale. la jeune fille a cherché durant quatre ans à ne pas être fiancée. aujourd'hui, après ses blessures, après être passée si proche de la mort, elle accepte. elle le sait, elle sera fiancée. et elle s'en fiche en vérité, elle aimerait juste que ce soit un mariage d'amour, plutôt qu'un mariage arrangé.
Patronus : lionne, fière et dangereuse.
Amortentia : elle n'en a jamais respiré les effluves, de ce fait, elle n'en sait absolument rien.

MessageSujet: Re: (hard to dance with a devil on your back)   Dim 21 Fév - 16:48


we were born sick
all of the ghouls come out to play


BOOK ONE.
CHAPTER ONE.
- let the sky fall -
Elle ferme son livre d’un mouvement brusque. Colère, impuissance. Vengeance. Les émotions assaillent la pourtant douce Raya, auparavant absorbée par le grimoire en face d’elle. Ce n’était pas possible. Elle ne voulait pas y croire. «elle n’aurait pas fait ça. » Elle passe une main dans ses cheveux, baisse la tête vers ses pieds. La bienveillante Raya semble perdre pied. Elle plonge son regard courroucé dans celui d’Oksana. « en es-tu certaine ? » La sorcière n’accepte pas et ne veut pas se rendre à l’évidence. Elle ne peut pas croire que sa propre sœur lui aurait fait un coup pareil. Avigail était connue pour sa réputation de princesse des glaces, et en tant que membre de la même famille Raya en connaissait les moindres qualités et les moindres défauts. Elle savait qu’elle était prête à tout pour servir son propre intérêt et pour obtenir ce qu’elle souhaitait. Depuis toutes petites, déjà, une concurrence c’était installée entre elles deux, pour obtenir l’affection de leurs parents. Raya, plus douce et plus famille, avait toujours tenté de laisser couler. Gagnant des points grâce à sa gentillesse et sa douceur. Grâce à son attitude candide et maladroite, mais pourtant si parfaite. Elle avait toujours réussi à tout avoir, de l’affection, des cadeaux et de la reconnaissance sans bouger le petit doigt. Comme si tout lui était dû et servit sur un plateau d’argent. Du point de vue de Raya, sa sœur avait récolté de la même affection. Ce qui, aux yeux d’Avi, n’était pas la réalité. Aussi détestable qu’était Avigail, Raya n’aurait jamais cherché à lui faire du tort et à la blesser comme elle venait de le faire. « certaine. » Elle baissa les yeux vers le sol, soumise. Ses poings se serrèrent, et ses dents s’entrechoquèrent. La colère s’insinua d’autant plus dans les entrailles de la princesse. « je dois en avoir le cœur net. » Elle fonce à travers les couloirs, la candide. S’efforçant de ne pas percuter les élèves qui passent près d’elle. La mine furieuse, elle tente malgré tout de garder une certaine contenance, de ne pas laisser paraître sa sensibilité maladive qui est en train de la détruire. Elle l’aperçoit enfin. Désabusée, la prude s’arrête la mine défaite. Ses poings se desserrent mais son cœur accélère. Elle n’a jamais confronté sa sœur, elle ne lui a jamais volé dans les plumes. Toujours naïve et altruiste, Raya a toujours tout fait pour qu’elle l’accepte et l’aime à sa juste valeur.

Elle croise enfin son regard. Froid et à la fois victorieux. Anéantie, la sorcière décide de s’approcher. «je crois qu’il faut qu’on parle. » encore une fois, elle montrait son insouciance dans ses paroles. Cette soumission qu’elle avait face à sa sœur. Elle croyait devoir lui parler, elle n’était pas certaine. Chaste divinité qu’elle était. « depuis quand est-ce que je m’intéresse à ce que tu crois ? Raya baisse les yeux au sol, impuissante. « j’ai mieux à faire, alors passe ton chemin. » Elle serre les poings la soumise, et habitée par un nouveau souffle de courage, elle attrape le bras de sa sœur. « ne t’avise pas de partir. » Les ongles de la sorcière s’enfoncent délicatement dans la peau basanée de sa sœur. « quelqu’un a prit une trop grande dose de felix felicis, ce matin. » Raya perd un peu de sa contenance mais tente de se ressaisir. « retire tes doigts de ma peau, où je t’arrache les ongles un à un. » Elle plonge ses yeux dans ceux de l’autre princesse. Terrible, la douleur est inévitable. Ses ongles se plantent plus profondément. « est-ce que c’est vrai ? » Elle inspire. « est-ce que c’est vrai que toi et kol sortez ensemble ? » Avigail retire lentement le bras de sa sœur, et se met à sourire malicieusement. « désolée, je ne savais pas que lui et toi étiez exclusifs. » Elle passe une main dans ses cheveux, mimique typique des sœurs Ivanova, puis s’éloigne. Les larmes coulent toutes seules sur les joues de la jeune sorcière, et lentement, elle se laisse aller contre le mur. Ni une ni deux, elle se relève. Le regard éteint, comme si, elle avait enfin eu le déclic. Comme si, elle avait trouvé le bouton. Le bouton pour éteindre son humanité.

CHAPTER TWO
- i'm friend with the monster, that's under my bed -
La démarche féline, l’hautaine s’approche de l’invité. Elle tire sa révérence, puis sourit, satisfaite. « raya. » l’insoumise regarde son père puis sa mère. Elle sourit, d’un sourire sincère à la matriarche tandis qu’elle toise sa suivante. Avigail. L’histoire avec Kol les avaient définitivement séparées, et cela avait considérablement changé Raya. Elle avait abandonné sa gentillesse, sa bonté, et sa générosité. Pour ne laisser place qu’aux manigances, à l’arrogance et à la froideur. Elle avait éteint ses émotions, n’était plus qu’une étrange copie de ce qu’elle était. Comme un reflet lointain, étranger. En changeant, Raya s’était éloigné de ses parents pour se rapprocher de son oncle et de sa tante. Ils avaient finalement acceptés qu’elle vienne vivre sous leur toit, ce qui n’avait ravi  ni son père, ni Avigail. La déesse s’éloigne après avoir échangé quelques politesses avec ses parents, avant de rejoindre sa cousine et son cousin. Ils étaient pour elle, le frère et la sœur qu’elle avait toujours désirée.  Le changement de personnalité de Raya les avaient d’autant plus rapprochés, et elle était désormais leur égale. Ils formaient un trio dynamique et infernal, dans lequel chacun avait une place bien précise. « elle se pavane comme si elle possédait les lieux alors qu’elle n’est personne. » dit-elle à sa cousine, levant légèrement la tête vers sa sœur. Un sourire entendu, et quelques petites discussions, Raya abandonna les jumeaux pour se déplacer vers le balcon. La nuit allait bientôt tombée, et l’air était en train de se rafraichir. Elle arqua un sourcil en se rendant compte de la personne qui se trouvait accoudé au rebord. Nikolaj Svendsen. Il avait été son expérience. Celui sur lequel elle s’était entraînée à devenir cette garce ingrate et sans remords. Elle avait disparu la gentille Raya, cette déesse-là s’était laissé entraîner dans les abysses infernales. Elle lui avait fait croire qu’elle l’aimait, lui avait fait croire qu’il comptait à ses yeux. Elle lui avait promis monts et merveilles, lui avait montré ses prouesses sexuelles. Elle l’avait amadoué, fait tomber dans ses filets. Pour au final, le jeter comme une vieille chaussette que l’on donne à un elfe de maison, par pur pitié. « bien le bonsoir, joli cœur. » sa voix se veut sensuelle et sarcastique. Provocante et sexuelle. Elle passe une main dans ses cheveux, puis s’approche un peu plus de lui. «raya, n’as-tu pas quelqu’un à aller manipuler ? » Elle sourit, la démone. Amusée par ses paroles. « c’est la pleine lune qui te donne des ailes pour me parler de cette manière ? » Il se tourne vers elle, l’air embêté. « laisse-moi tranquille raya, retourne danser ou faire.. ce que tu es bonne à faire. » Elle arque un sourcil la princesse, avant de faire craquer sa mâchoire. « on sait tous les deux que je ne suis soumise qu’au lit, mon cœur. » Il soupire et s’éloigne. Elle le suit du regard, avant de le voir à l’extérieur, se diriger vers la forêt. Elle fronce les sourcils, s’avance dans la salle de bal et se dirige vers Alexa. « je vais prendre l’air, on se retrouve après ? » Elle acquiesce. La divine s’éloigne et marche dans l’herbe. Elle sort sa baguette, l’allume d’un lumos et s’enfonce dans les bois. L’astre lunaire commençait déjà son apogée. Elle le trouve enfin,  entre quelques arbres. « tu sais, je t’ai apprécié nikolaj. » Elle s’approche un peu encore. « je ne peux pas dire que je t’ai aimé, car j’ai décidé à ce moment-là que les émotions et les sentiments étaient inutiles. mais tu as eu une certaine place dans ma vie. » Elle ferme les yeux puis tend son bras vers l’épaule du jeune homme. « éloigne-toi. » Elle plisse les lèvres. « je sais que tu en as envie, nik. à l’extérieur, ça peut être plutôt sexy, non ? » Elle pose sa main sur son épaule, puis se fait brusquement repoussé. « dégage ! » Et la déesse perd pied, tombe au sol. Sa baguette quelques mètres plus loin. Et elle comprend alors. L’astre lunaire se met à briller de cette lumière néfaste et apaisante, paradoxe stellaire comme elle. Il éclaire, le sorcier qui peut à peu se cambre et se transforme. Alors la sorcière attrape sa baguette et se met à courir. Elle trébuche plusieurs fois, se prenant les pieds dans sa robe de soirée. Elle sait que la créature la suit, elle en est presque certaine. Elle passe sous les branches des arbres, se laisse fouetter le visage et érafler par ces dernières. Elle court pour sa survie la catin. Mais le démon derrière est plus rapide, et assoiffée. Elle pousse un cri dans la nuit, pensant que quelqu’un pourrait l’entendre. Mais personne ne semble répondre à son écho. Voix perdue dans la nuit noire. Elle crie de plus belle, alors qu’elle entend le hurlement bestial de la bête. Elle serre les poings et sa baguette, avant de lancer un sortilège en direction de la forêt espérant qu’il touche la créature. Elle continue de courir, avant de tomber au sol. Elle gémit doucement, avant de retenir son souffle. Elle l’entend renifler non loin d’elle. Il pousse encore un hurlement, puis à pas de loup, s’approche du corps de la meurtrie. Il la renifle puis la douleur est lancinante. Raya pousse un cri, puis lance un sortilège. Elle saigne de la jambe et son corps est douloureux. Tragiquement, elle sait qu’elle va s’éteindre. Que la flamme qui vit en elle vacille. Elle ne peut pas cependant, elle doit se battre. Se battre pour survivre. Alors elle se remet à courir, tentant de distancer la bête. Mais elle n’y arrive pas. La créature la percute, et la mord. Elle crie, un cri strident venu du fin fond de ses entrailles. Elle tente de s’éloigner, de donner des coups de pieds mais rien n’y fait. La bête s’accroche, et tente de la dévorer. Elle lui lance alors un dernier sortilège, avant de fermer les yeux, laissant la douleur l’éteindre à petit feu.  

ZORN UND WUT
copyrights 2016  zorn und wut - none copies authorized
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitch queen
avatar
bitch queen
Hiboux : 312 Avatar : nina constantinova dobreva. Double Compte : vysenia, the commander of death et zorah, the volcanoe. Crédits : @wildworld, (ava)+ elenagilbertsdaily, (gif)

Âge : twenty-three yo.
Nature du sang : high-born. (pureblood)
Statut civil : provocante, séductrice et fatale. la jeune fille a cherché durant quatre ans à ne pas être fiancée. aujourd'hui, après ses blessures, après être passée si proche de la mort, elle accepte. elle le sait, elle sera fiancée. et elle s'en fiche en vérité, elle aimerait juste que ce soit un mariage d'amour, plutôt qu'un mariage arrangé.
Patronus : lionne, fière et dangereuse.
Amortentia : elle n'en a jamais respiré les effluves, de ce fait, elle n'en sait absolument rien.

MessageSujet: Re: (hard to dance with a devil on your back)   Dim 21 Fév - 16:48


if i can't bend heaven
i will raise hell


CHAPTER THREE
- until it rains blood -
Elle court et s’éloigne. Aussi vite qu’elle le peut. Sifflant l’air de ses jambes de gazelles, elle s’arrête un moment, et émet un gémissement. Sourd et rauque. Elle s’est perdue l’étoile, assiégée par de nouveaux démons. Doucement, elle perd de son éclat, couleur céleste tombant diaphane. Elle serre des poings et tente de ne pas fléchir. Mais la douleur, aussi grisante soit-elle, la brise. Elle tombe sur le sol, et tente de retenir un cri, mais la souffrance est inévitable. Elle ne peut que succomber aux tourments qui l’assaillent, qui la prennent de toute part. Et elle s’en veut l’insoumise, la triste princesse au royaume infernal. Elle s’en veut d’être sortie ce soir là. Elle s’en veut de l’avoir rencontré lui. Ce démon sous cette forme de bête. Celui qui tente, ardemment de s’insinuer sous sa peau. Et elle se sent sale et meurtrie. Elle déglutit à l’idée de se changer en cette chose, cette créature dont elle n’a pas le contrôle.  Cet animal pourtant si proche de ce qu’elle est réellement. Une louve à la morsure sanguinaire. Une déesse déchue, triste constellation brisée par une pluie de comètes. La douleur lui prend au niveau des reins, et comme possédée par une force invisible, elle se cambre. Elle entend ses vertèbres se briser, ses muscles se déchirer et ses os un à un céder. Elle pleure l’hérésie, et ses larmes chaudes coulent sur ses joues dévorées par la violence des évènements. Elle a envie d’appeler au secours, mais elle ne le fera pas. Parce que personne ne peut l’aider. Personne ne peut la soustraire à son mal être, à cette distorsion de sa personnalité. A cette autre personne qui brusquement, s’est décidé à vivre en elle. Elle tente de s’accrocher à sa force de caractère. Elle essaie de se répéter que tout va bien se passer, qu’elle est forte. Qu’elle n’est plus celle qu’elle était. Douce et fragile Raya, petite étoile perdue sur un océan de cristal. Non, des années d’entraînements lui ont permis de parer à tous les défis, et de survivre dans cet enfer symbolique qu’était le sien. Elle avait su créer sa carapace. Elle était devenue son propre chevalier en armure. Froide, hautaine et sarcastique. Beauté fatale à la langue acide. Mais n’était-ce pas ce qu’elle était devenue, qui l’avait ensuite rendu ainsi ? Ses pensées s’entrechoquent dans sa cervelle, tant et si bien qu’elle ne sait plus qui elle est. Son odorat se précise encore et son ouïe semble à son apogée. Elle avait remarqué que ses sens s’étaient déjà développé après sa marque, sa souillure. Mais elle n’aurait jamais pensé qu’ils puissent être aussi puissants sous l’astre lunaire. Elle ferme les yeux, et l’ovale céleste lui arrache son dernier soupir. Elle s’évanouit, et laisse place à la créature.

Aveuglée par la lumière, elle place sa main devant ses yeux. L’air frais s’insinue dans ses poumons, et la terrible catin se met à déglutir. Le goût et l’odeur métallique se glissent peu à peu dans sa bouche, et les souvenirs de sa nuit agitée commencent à refaire surface. Elle se dégoûte et elle se hait. Elle se hait de n’être plus souveraine, de s’être transformée en simple roturière. Pire encore, elle éprouve même plus d’estime à leurs égards qu’à ce qu’elle est devenue. Elle se lève, ses pieds nus ne faisant qu’un avec l’herbe fraîche et mouillée. Elle porte ses doigts tatoués de sang séché sur ses lèvres, et délicatement en suce la texture. Se rendant compte de son geste, elle retire vivement sa main. Dégoutée par ce qu’elle est devenue, meurtrière. Mais d’autant plus écœurée, par cette part si sombre d’elle-même, qui semble l’apprécier. Alors elle se promet de se venger, de lui nuire. De le tuer dans son sommeil. Elle se promet, qu’elle l’anéantira au premier regard. Et elle ne s’arrêtera pas de le vouloir, tant que des cieux, il ne pleuvra pas du sang.

EPILOGUE
- and if we should die tonight, we shall all die together-
La louve n'était plus. Les choses avaient changées. Raya, elle réapprennait à être humaine désormais. Sa relation avec Leonid, le fils et héritier du tsar avait changée, tant et si bien qu'ils s'étaient rapprochés, entrant dans une danse dont elle n'en comprenait pas le fin mot. Sa relation avec Kjartan Svendsen, avait aussi légèrement changée, tout deux s'étant plutôt rapproché. Relations compliquées avec la gente masculine, Raya ne sait plus trop où elle en est. Elle a pardonné à Nikolaj sa morsure, cela a prit du temps, mais elle le sait, elle ne lui en veut plus. Et elle est désormais prête à accepter sa condition, et à vivre en harmonie avec sa bête. Sévère attaque causée par une ancienne esclave, à la suite du discours du tsar concernant le massacre de sang-mêlés, Raya se voit envoyée de toute urgence à l'hôpital pour subir des opérations, qui lui sauveront peut-être la vie.

ZORN UND WUT
copyrights 2016  zorn und wut - none copies authorized
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (hard to dance with a devil on your back)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(hard to dance with a devil on your back)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]
» Davy Back Fight !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: archives de l'empire :: - la galerie des portraits :: sorciers certifiés-
Sauter vers: